Culture

Animations culturelles

Les jeudis de l’été au musée Ernest Cognacq

Publié le 06/08/2020

Depuis le début de la saison, le MEC (musée Ernest Cognacq), propose le jeudi soir, dans ses superbes jardins, des rendez-vous variés à caractère culturel.

La série d’animations a débuté le 16 juillet par un concert de harpe présentant le groupe « Harp’n’roll » et ses quatre musiciens : Sophie Bonduelle, Joëlle Gasseling et Séverine Ozanne aux harpes électro-acoustiques, Magali Zsigmond à la harpe électrique et, dépoussiérant l’image que l’on se fait de la harpe, Arnaud Quevedo à la basse et à la batterie. Le quatuor présenta ce soir-là un programme dont le swing surprit et séduisit le public. La soirée du 23 juillet invitant à une lecture de textes issus de la « Légende de l’île de Ré » de Louis Giraudeau s’est avérée totalement rétaise. Initialement publiées en 1925, ces légendes historiques, fantastiques ou anecdotiques sont une illustration de l’île. Leur auteur, professeur de dessin, conservateur au musée des Beaux Arts de La Rochelle et descendant d’une vieille famille rétaise connaissait bien l’île et passait tous ses loisirs à Ars-en-Ré. Ceci expliquant cela. Le 30 juillet dans un registre différent, Laurence Andreini-Allione du théâtre Amazone, a proposé une lecture mise en scène par ses soins : Mémoires de deux jeunes mariées de Balzac.

Les manifestations à venir

Jeudi prochain 6 août, deux prestations sont programmées, l’une à 19 h et l’autre à 21 h. Toutes deux sont gratuites, mais les réservations sont indispensables. Elles seront consacrées à la lecture inspirée de l’ouvrage « Maria Callas, lettres et mémoires » de Tom Volf. Aurélie Toucas, chanteuse lyrique, interprètera ces lettres en compagnie de Thomas Mayeras au piano et sur une mise en jeu de Laurence Andreini-Allione avec qui elle collabore depuis une dizaine d’années. Le mercredi 12 août, c’est un concert payant de jazz manouche, Basic Swing, le fleuron du jazz marseillais, organisé par l’Association Réthaise des Quatre Saisons, qui enflammera les lieux.

Les expositions temporaires sont présentes tout l’été, Albert Pesché, dont nous vous avons déjà entretenu dans les colonnes de Ré à la Hune, mais aussi les sculptures de Marine de Soos ornant les jardins et comme chaque année l’ « accrochage beaux-arts » offrant une balade rétaise à travers 70 oeuvres sorties des réserves pour l’occasion.

Réservations : 05 46 09 21 22

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires