Nature

Parimoine maritime

Les écluses à poisson endommagées

© Adépir - De grosses brèches ont été constatées à l’écluse de La Chiouse, aux Portes-en-Ré.
Publié le 06/12/2023

Une mobilisation forte est nécessaire sur les écluses a poissons de l’île de Ré après les dégâts générés par les tempêtes Céline, Ciaran, Domingos et Frederico.

La succession des tempêtes a fait des dégâts importants aux pêcheries en pierre. Du sud au nord de l’île, les écluses de La Belle Pointe (chef d’écluse Guy Guion ), La Jalousie (Jean-Philippe Guillemoteau), La Brizère (Daniel Pinaud), Le Grand Port (Simon Relet), La Touche à Tout (Henri Bouyer) à Sainte-Marie, Moufette ( Didier Courtemanche) à Saint-Clément, La Chiouse (Michel Fruchard) aux Portes en Ré, sont concernées par des brèches importantes qui ont mobilisé les chefs d’écluse et leurs codétenteurs depuis les deux dernières malines (marées de forts coefficients).

Les plus importants dégâts ont été observés à la Chiouse des Portes, qui a vu environ 40 mètres de murs abattus par les coups de boutoir de la houle, pour quatre brèches constatées. Les murs de cette pêcherie sont les plus hauts et parmi les plus larges que l’on trouve dans l’île.

Pour toutes ces écluses des gros travaux de blocage des brèches pour arrêter leur propagation ont été engagés, à chaque fois que c’était possible les travaux de reconstruction ont été entrepris. Ils se poursuivront à partir du lundi 11 décembre pour toute la semaine jusqu’au dimanche 17 décembre, les coefficients de marées permettant de travailler à marée basse.

Cette série de coups durs qui concernent la moitié de nos pêcheries en pierre arrive très tôt dans la saison, alors que l’hiver se profile à trois semaines. Cette situation d’automne, qui sollicite lourdement les ouvrages, les fragilise fortement alors qu’il reste quatre à cinq mois de mauvaise saison.

L’alerte générale a donc été lancée auprès des codétenteurs des écluses, les travaux sont menés sous la houlette des chefs d’écluse. La solidarité joue entre les écluses, et tout le monde est sur le pont. La mobilisation a été forte la semaine du 27 novembre au 1er décembre tant que le coefficient de marée l’a permis notamment à La Chiouse où 24 personnes étaient sur l’estran.

On croise les doigts pour les semaines à venir mais on redoute une série de coups de mer comme on a connu durant l’hiver 2013 -2014.

L’aide des bénévoles qui souhaitent donner un coup de main sera bienvenue : appeler au 06 07 31 72 82.

Dominique Chevillon Président de l’association des écluses à poissons de l’Ile de Ré (Adépir)

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires