Environnement

Photoreportage Naturaliste

Les Crabes

© Mathieu Latour - Crabe de roche protégeant ses oeufs noirs
Publié le 22/01/2021

Les grandes marées représentent un évènement unique pour tous les amateurs de pêche à pied. Et de tous les animaux de l’estran rocheux, les plus emblématiques sont sûrement les crabes ; l’île de Ré compte au moins une trentaine d’espèces. Mais la plupart vivent beaucoup plus au large et sont donc très peu accessibles. En revanche, une balade à marée basse sera l’occasion de découvrir de nombreuses espèces fascinantes.

Accouplement de crabes verts

Avant toute chose, il faut savoir que les crabes sont des crustacés pourvus d’un squelette externe articulé (exosquelette), dont la carapace qui recouvre la tête et le thorax (céphalothorax), dotés de dix pattes (décapode) dont les deux plus grosses sont les célèbres pinces. Elles ont pour principales fonctions, capture et déchiquetage de la nourriture et la défense contre les prédateurs. C’est le cas du goéland qui enlève le crabe dans les airs, le lâche sur un rocher pour casser sa carapace et ensuite le déguste. Pour éviter d’en venir aux pinces, les crabes préfèrent fuir sous un rocher, une algue ou bien s’enterrer dans le sable.

Un crabe vert en mode défense

Leur alimentation omnivore se compose d’algues, de vers marins, de petits poissons, de crevettes et de charognes.

Un crabe marbré et sa mue

Contrairement à la plupart des autres crustacés, les crabes peuvent survivre à l’air libre en stockant une petite quantité d’eau dans leurs branchies. Et comme beaucoup d’arthropodes, ils sont obligés de muer. Car le crabe grandit mais son exosquelette non et au bout d’un certain temps, il se retrouve trop à l’étroit dans sa propre carapace. Ainsi, il mue et son corps devient entièrement mou (y compris les pinces). A ce moment-là, le crabe est très vulnérable et doit se cacher en attendant que sa nouvelle enveloppe durcisse. Pour la reproduction, les mâles cherchent des femelles qui vont muer car la mue seule permet l’accouplement qui n’est pas possible quand la carapace de la femelle est dure.

Le crabe en forme de poire est presque invisible grâce

Les oeufs (oranges pour beaucoup d’espèces) sont gardés par la femelle dans la poche ventrale jusqu’à l’éclosion. Parmi les nombreuses espèces présentes sur l’estran, vous rencontrerez surement le Crabe vert, le Crabe marbré ou encore le Crabe de roche. Peut-être verrez-vous le Crabe porcelaine ou le Crabe en forme de poire ? Rappelons que si vous soulevez des pierres, remettez-les impérativement en place telles que vous les avez trouvées, ne retournez jamais les pierres sinon vous tuerez les espèces vivant dessous et dessus. Et pour éviter d’être pincé, attrapez les crabes sur les côtés.

Le petit crabe porcelaine se confond avec le dessous des rochers

 

Mathieu Latour
Photographe animalier
Administrateur Ré Nature Environnement
mathieu.latour98@gmail.com

© Mathieu Latour

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires