Enfants et jeunes

Aménagements

Les cours d’écoles de La Flotte bientôt réaménagées et végétalisées

© Nathalie Vauchez - Archives Ré à la Hune - L’ilôt 1 situé au fond de la cour de l’école élémentaire, sera végétalisé, après que les cours des écoles maternelle et élémentaire auront été redélimitées, afin de créer une petite cour pour la MAM
Publié le 22/07/2021

Une nouvelle implantation des cours d’écoles maternelle et élémentaire est rendue nécessaire avec l’installation à la rentrée de la Maison d’Assistantes Maternelles. La Mairie en profite pour prévoir la création d’îlots de verdure et de fraîcheur dans la cour élémentaire

L’annonce du projet en Conseil d’école élémentaire et en Conseil municipal a suscité des réserves de la part de représentants des parents d’élèves, « contrariés de ne pas en avoir été informés en amont » et d’être « mis devant le fait accompli ». Le Maire, accompagné de l’élue déléguée à l’école et au centre de loisirs, Céline Faillères, ayant depuis pris le temps de bien leur présenter et préciser que ces aménagements étaient prévus lors des vacances de la Toussaint et non dès la rentrée de septembre, l’APE – que nous avons rencontrée avant et interrogée après* – se dit satisfaite. La végétalisation de l’îlot N° 1 de la cour (au fond de la grande cour vers le billodrome) et la remise en route du potager sont aussi cohérents avec les projets pédagogiques des directrices d’écoles.

Délimiter les cours, séparer celle de la MAM

La MAM – qui ouvre ses portes à la rentrée de septembre 2021 dans les locaux de l’ex Jardin d’Enfants (lire notre article sur realahune.fr) – ne relevant pas de l’Education Nationale doit disposer d’une cour bien délimitée, séparée des cours des écoles. Imaginé conjointement par les services techniques de la commune avec l’équipe éducative des écoles (réunion du 24 mars sur site), le projet prévoit ainsi de délimiter la cour pour la MAM à la place de l’aire de jeux, diminuée d’un couloir pour permettre au centre de loisirs « Les Petits Mômes » d’avoir une sortie de secours. La porte de l’atelier situé entre l’ancien jardin d’enfants et la classe la plus au fond est ainsi attribuée à la MAM, l’école maternelle perdant le bénéfice de l’atelier.

Afin de redonner de l’espace à la cour maternelle, le mur d’enceinte de l’école élémentaire jusqu’à l’angle du bâtiment du centre de loisirs sera déplacé de quelques mètres, les fenêtres de la classe de CP donnant à l’avenir sur le nouveau périmètre de la cour maternelle, mais pouvant si besoin être déplacée, puisqu’une salle de classe reste disponible de l’autre côté de l’école élémentaire. L’ensemble des arbres, qui apportent de la fraîcheur, seront conservés.

Les structures de l’école élémentaire, notamment le kiosque très apprécié des élèves, seront déplacées dans la nouvelle délimitation de la cour élémentaire. La structure de jeux sera déplacée près du restaurant scolaire, le mur d’escalade, vétuste, sera démonté.

Créer des îlots de verdure et de fraîcheur…

La zone de verdure sera créée sur l’un des deux terrains de basket actuels, jusqu’à la structure des barres et le billodrome. Enlever l’un des deux terrains de sport a aussi pour but de rendre la cour plus mixte, le terrain de handball actuel étant occupé par les garçons qui y jouent au foot. Les non joueurs/joueuses de foot disposent en conséquence d’un espace limité…

Les îlots de verdure et de fraîcheur tels que les conçoit la municipalité « constituent une opportunité d’engager les enfants et les équipes pédagogiques dans une démarche active en faveur du climat, du renouvellement des usages et des pratiques au sein des cours de récréation ». Ce projet de type « Oasis » aura « vocation à être le support de jeux, d’apprentissage, de découvertes et de rencontres. Et cela en temps scolaire et périscolaire » explique le Maire. « Les espaces plantés doivent donc être pensés comme des espaces appropriables par les enfants ».

Le projet pourrait comporter des cheminements naturels tels chemins de gravillons, de sable, traverses de bois, sentiers en copeaux, pas japonais en rondins de bois… proposant ainsi une promenade à travers les massifs plantés et des parcours ludiques et de motricité. Un brumisateur extérieur pourrait être installé. Des gîtes ou nichoirs pour les oiseaux seront envisagés, la diversité d’habitats passant également par la variété de végétaux plantés. Le potager existant, actuellement à l’abandon, sera remis en route.

Consciente de la chaleur qui règne dans les classes et dans les cours aux beaux jours, la municipalité a aussi prévu de planter des arbres à proximité des classes et envisage des revêtements de sols permettant de limiter la restitution de la chaleur et d’absorber l’eau. Une pergola végétalisée pourrait faire partie du projet global, en cours d’élaboration. D’autres aménagements sont à l’étude, de type stores, auvents ou bannes.

… cohérents avec les projets pédagogiques

Ces aménagements semblent cohérents avec les projets pédagogiques des directrices d’écoles. Virginie Garandel, directrice de l’école maternelle, aimerait développer « l’école du dehors » en utilisant, par exemple, le potager pour faire de la numération ou encore proposer aux enfants des exercices de graphisme dans des petits bacs de sable individuels (pédagogie Montessori)… De son côté, Véronique Préclin, directrice de l’école élémentaire, se serait engagée dans une démarche de labellisation de l’école pour la biodiversité.

La mairie souhaite aussi davantage sensibiliser les élèves au tri sélectif des bio-déchets, grâce au composteur déjà en place.

L’APE prévoit d’informer prochainement les parents d’élèves sur l’ensemble de ces projets de réaménagement, dont elle connaît désormais plus précisément les contours, et la municipalité a bien l’intention d’avancer en concertation avec toutes les parties prenantes.

*Nous avions au préalable rencontré Caroline Fraboulet, membre de l’APE, puis nous l’avons interrogée au lendemain de la rencontre en mairie à laquelle était aussi présente la présidente de l’APE, Clothilde Gendron

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires