Enfants et jeunes

Partenariats et projets

L’école de musique du Bois-Plage s‘émancipe et joue le hors les murs

Élèves et professeurs se produisent régulièrement dans les villages de l’île.
Publié le 21/12/2018
L’école de musique du Bois-Plage s‘émancipe et joue le hors les murs
5 (100%) 1 vote

Fidèle à son engagement, l’institution perpétue le goût de partager la musique sous toutes ses formes.

En 1921, la belle demeure typiquement boitaise était léguée par son propriétaire à « l’Harmonie municipale » avec l’injonction d’y abriter l’enseignement de la musique. Sans doute le vieil homme mélomane n’aurait-il pas imaginé le succès de sa bienveillante initiative, alors que presque cent ans plus tard le bâtiment s’avère exigu pour recevoir les 167 élèves (dont une part d’adultes en augmentation), venus de tous les villages apprécier les vertus apaisantes de l’éducation instrumentale via une méthode d’initiation en douceur et pour le plaisir avant tout

. « Ici, on ne parle plus de solfège », me reprend gros yeux Lydie Beun qui donne le « la » pédagogique de l’établissement depuis trente ans. Je comprends qu’il convient d’adopter le terme « d’atelier collectif instrumental » plutôt que de faire écho aux décourageantes dictées de notes et autres lectures rythmiques des conservatoires inflexibles.

Partenariat avec les écoles et la Philharmonie de l’île de Ré

L’année dernière, l’école déployait son premier bras avec l’ouverture d’une antenne à Ars. Depuis la rentrée scolaire, Astrid Bâty, titulaire d’un DUMI (diplôme universitaire de musicien intervenant) a introduit la chorale dans les classes de Rivedoux, du Bois et des Portes.

Avec la philharmonie aussi la relation s’intensifie, sous l’impulsion de la jeune chef d’orchestre Sophie Aragon qui partage avec Lydie Beun l’enthousiasme de créer la rencontre des générations autour de la musique. Dimanche 2 décembre, la formation présentait à Saint-Clément un concert commun, occasion pour les enfants d’interpréter « Cups », une chanson accompagnée par les percussions d’un gobelet. À présent, tous sont concentrés à la préparation du spectacle du 18/05 auquel seront associés les scolaires de Rivedoux et du Bois. Il sera question cette fois de s’appuyer sur l’irrévérence des récits du fameux Roman de Renart.

Nouveau professeur, nouveaux projets

L’année a donc démarré en fanfare avec un programme dense que l’arrivée de Pascal Rousseau, venu grossir les rangs des professeurs vient agrémenter. Une surprise qui réjouit particulièrement Lydie Beun, ravie d’accueillir cet artiste multi-talents, premier prix du conservatoire de Paris en tuba également diplômé en improvisation générative. En plus des cours de cuivre-jazz, est désormais proposée une initiation à l’analyse et la direction d’ensemble.

En point d’orgue de cette volonté d’ouverture à de multiples disciplines, le projet « Musique en mouvement » est le fruit d’un partenariat enthousiasmant qui verra dès le mois de février les élèves d’Anne-Laure Nivet (Contempo Ré Danse) travailler avec ceux de l’école sous la houlette de Pascal Rousseau rompu à la mise en scène de spectacles originaux. Après deux weekend et cinq jours de stage intensif durant les vacances de printemps, danseurs et musiciens sélectionnés pour leur motivation se mêleront pour présenter leur création sur scène le 11 mai.

Marie-Victoire Vergnaud

9 Rue des Pierrettes, au Bois
05 46 01 14 89

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires