Nature

Nature partagée

Le verger communal de La Flotte inauguré

© Nathalie Vauchez - Viktoria, entourée de ses parents, pourra bientôt savourer les fruits de l’abricotier polonais marqué à son prénom, tout comme ceux de l’ensemble des 36 arbres fruitiers plantés
Publié le 27/06/2023

A La Flotte, point de jardins familiaux ou partagés – le maire n’y est pas favorable – mais un grand verger planté à la jonction entre le village et la zone commerciale.

Plus précisément sur l’ancien terrain en jachère, situé au coin de la rue du Peux Baudin et de la rue des Bois. Il a été pensé pour que certains fruitiers puissent produire des fruits de qualité dès cette année. Ils n’ont fait l’objet d’aucun traitement. Aux 36 arbres plantés (abricotiers, amandiers, cerisiers, pommiers, noisetiers, kakis), ont été associés les prénoms des enfants flottais nés depuis 2020, dont les parents ont souhaité participer à l’opération « Une naissance, un arbre », soit une bonne vingtaine de familles. Chaque pancarte indique le nom de l’espèce d’arbre en français et en latin. Une jachère fleurie et un jardin d’eau sont aussi prévus, avec une noue d’évacuation des eaux de ruissellement.

Présent en tant que conseiller départemental et maire de Rivedoux, Patrice Raffarin a dit combien il est important d’amplifier les liens intergénérationnels et a salué cette belle réalisation, sur un site qui avait été fortement dégradé. « Cela me donne une idée pour ma commune ! ». Il a insisté, tout comme Jean-Paul Héraudeau, sur le fait que le Département est un partenaire incontournable de la mairie de La Flotte. Celui-ci a, en l’occurrence, apporté une subvention pour cette réalisation.

De nombreuses familles avec enfants en bas âge

« Ce verger s’inscrit dans une logique environnementale, nous avions défini plusieurs objectifs lors de notre campagne, dont la renaturation de certains espaces de la commune, devenus ainsi plus propres, plus utiles et plus perméables. Je ne suis pas favorable à faire du vert pour faire du genre. Ce verger est le premier d’une route encore longue, dans la gestion des ressources naturelles. Par ailleurs, nous attendons qu’Intermarché fasse les travaux de son nouveau magasin, qu’il va reculer sur l’ancien site de DBMA, nous referons la circulation et l’aménagement de la zone ensuite, ce sera beaucoup plus agréable. Nous avons déjà réalisé le chemin piétonnier (et sécurisé NDLR) le long du verger. », a expliqué un maire manifestement heureux d’être entouré de nombreuses familles flottaises avec enfants en bas âge et d’une partie de son conseil municipal.

« La seconde dimension est sociale, j’éprouve la nécessité en tant que maire de créer du lien, certes la communication y contribue, la politique urbanistique aussi, en privilégiant le confort, le partage et des lieux utiles pour tous. La Flotte a toujours eu des vergers dans le passé, nous renouons avec cette tradition. D’ici trois ans, le plus grand nombre en profitera. »

Comme le précisent les panneaux explicatifs implantés de chaque côté du verger, chaque Flottais pourra venir cueillir des fruits, en quantité raisonnable, pour usage familial. Le maire a remercié les services techniques de la Commune, dirigés par David Aubin, ainsi que le pépiniériste-paysagiste Robin.

« La municipalité entend faire évoluer les choses durablement, avec toutes les forces vives du territoire », a conclu le maire, avant que ne soit servi un jus de pomme dans un verre à emporter à l’effigie du verger et proposé des pommes d’un producteur des Fermiers RéUnis… Celles du verger devront attendre que le cycle de la Nature fasse son oeuvre.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires