Nature

Reportage animalier

Le retour des Sternes Pierregarins

©mathieulatour
Publié le 04/06/2019
Noter cet article

Après une longue migration hivernale, il est grand temps pour la sterne pierregarin (Sterna hirundo) de faire son retour sur l’île de Ré. Revenant d’Afrique, cette oiseau marin séjourne dans nos marais salants d’avril à octobre. Facilement identifiable, elle ressemble à une petite mouette grise avec le ventre blanc, et se reconnaît à sa tête noire et son bec rouge dont la pointe est noire.

Sterne sur son nid avec son oeuf.

La queue est fourchue comme chez les hirondelles d’où son surnom « d’hirondelle de mer ». Elle partage son habitat avec deux autres espèces : la sterne caugek dont le bec est noir à pointe blanche et la sterne naine qui est beaucoup plus petite avec un bec jaune.

Retour de pêche.

C’est une espèces très très bruyante, qui pousse souvent des cris stridents dans les colonies. Elle passe son temps à voler rapidement dans les marais et sur nos côtes jusqu’en pleine mer à la recherche de poisson et de crevette. Excellente pêcheuse, elle peut faire du surplace en vol (comme le faucon crécerelle) pour repérer sa proie avant de plonger sous l’eau et de ressortir avec une prise dans le bec. Il lui arrive également de suivre les bateaux pour attraper les petits lançons qui sont étourdis par les remous des moteurs. Généralement lorsqu’il fait beau et chaud elle peut soit se dorer au soleil sur un poteau soit plonger dans l’eau et en sortir rapidement pour se nettoyer.

David contre Goliath.

La sterne fait son nid au sol sur des îlots des marais salants en couple rare et surtout en colonie. L’une des plus impressionnante se trouve à la Couarde avec plusieurs dizaines d’individus. La femelle pond 2 ou 3 oeufs. L’incubation dure entre 22 et 26 jours. Les jeunes restent au nid pendant un peu plus de trois semaines. Ils sont brun clair avec le ventre blanc et attendent impatients le retour des parents avec un poisson comme repas.

Duel en vol

L’instinct protecteur des parents font des sternes des oiseaux très agressif qui ne se supportent pas toujours et les combats aériens sont très fréquents (surtout pour voler de la nourriture). Et gare au milan noir ou au goéland marin qui s’approche trop près des nids, il risque de se faire attaquer par l’ensemble de la colonie. Même les humains doivent garder leurs distances. Si vous voulez les observer, rester sur les berges avec vos jumelles et si vous êtes chanceux, vous pourrez observer toute sorte de comportements intéressants en une journée.

Mathieu Latour
Photographe animalier
Administrateur Ré Nature Environnement
mathieu.latour98@gmail.com

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • Claudiej
    Publié le 12 juin 2019

    Bonjour Mathieu, merci pour cet article qui va nous permettre d’identifier les sternes lors de nos vacances à l’île de Ré du 15 au 29 juin, donc très bientôt.
    Y aurait-il une possibilité de vous rencontrer ?? Ça me ferait plaisir de faire connaissance avec l’auteur de tous ces articles passionnants, voir vos photos…
    Merci !

    Répondre