Environnement

Edito

Une femme sur la plage de Ré la Verte. Au loin, les usines de La Pallice.

Le Port de La Pallice, menace écologique pour l’île de Ré ?

Publié le 14/05/2013

L’île de Ré a su préserver son image « environnementale » grâce aux politiques volontaristes menées par ses élus d’hier et d’aujourd’hui et le Schéma de cohérence territoriale fi ge quasiment son développement économique pour les 10 années à venir. Les Plans de prévention des risques littoraux, en définissant les zones d’inconstructibilité, risquent fort – quant à eux – de remettre en cause certains projets collectifs. Alors que nos élus se battent aux côtés des acteurs du territoire pour maintenir une vie permanente et pour que l’île de Ré conserve une image de destination touristique qualitative (l’écotaxe est à cet égard un outil majeur), le développement du Port de La Pallice à un mile des côtes rétaises inquiète de plus en plus. Agrandissement, déroctage, installations et activités polluantes constitueraient de vraies menaces écologiques qui pourraient impacter fortement le devenir de l’île de Ré. Est-il cohérent de vouloir dans le même temps préserver l’île de Ré et laisser se développer à ses portes un complexe industrialo-portuaire sans plus de contrôle ? Une concertation « politique » entre les deux territoires rétais et rochelais, interdépendants, serait – à n’en pas douter – utile pour penser un développement plus harmonieux.

 

Lire : Port de La Pallice : développement durable ou menace écologique ?

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires