Social

Santé

Le dispositif départemental de vaccination mobile inauguré au Bois-Plage

© Nathalie Vauchez - Sylvie Marcilly, présidente du Département, Pierre Molager, secrétaire général de la Préfecture, Stéphane Villain, président du SDIS ont inauguré ce 2 août, au Bois-Plage-en-Ré, le dispositif de vaccination mobile, en présence de Lionel Quillet. Le Capitaine Fougeret leur en a présenté le fonctionnement
Publié le 04/08/2021

Le Département s’associe avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS) et les Services de l’Etat pour faciliter la vaccination contre le Covid-19 en Charente-Maritime

Dès le lundi 2 août, un centre de vaccination mobile armé par les sapeurs-pompiers est allé à la rencontre de la population au Bois- Plage pour participer et accompagner le déploiement de la campagne vaccinale sur le territoire. Mardi 3 août, c’était au tour de Saint-Clément des Baleines d’accueillir ce dispositif. Dans les deux communes, les services techniques de la Mairie ont aidé à l’installation. Les candidats à la vaccination sont venus nombreux, estivants, résidents et professionnels ; 160 vaccinés au Bois-Plage pour ce 1er jour et 196 à Saint-Clément pour la seconde journée, dont selon la Maire, Lina Besnier, environ 50% de vacanciers, de nombreux professionnels et des villageois.

Aller à la rencontre de la population et des vacanciers

Ce dispositif inédit a été inauguré ce 2 août au Bois-Plage par Sylvie Marcilly, Présidente du Département de la Charente-Maritime, Pierre Molager, Secrétaire Général de la Préfecture de la Charente-Maritime & Stéphane Villain, Président du Service Départemental d’Incendie et de Secours. En présence de Patrice Raffarin et Véronique Richez- Lerouge, Conseillers départementaux du canton de l’Île de Ré, Lionel Quillet, Président de la Communauté de Communes de l’Île de Ré, Gérard Juin, Maire du Bois-Plage-en-Ré et Lina Besnier, Maire de Saint-Clément des Baleines, ainsi que du Colonel Éric Jouanne, Directeur départemental par intérim du SDIS, et d’un représentant de l’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine.

Le Maire du Bois-Plage s’est dit « très favorable en tant que médecin à cette démarche et satisfait qu’elle débute au Bois-Plage… Les professionnels du tourisme notamment sont très sensibles à cette action de venir vers eux. »

« Déployée au mois d’août cette unité mobile de vaccination permet d’aller à la rencontre de la population, qu’elle soit résidente ou saisonnière, en proposant une vaccination au plus proche des lieux de vie et de vacances, mais également des lieux éloignés des centres de vaccination, où la couverture vaccinale est moins importante », ont précisé Sylvie Marcilly et Stéphane Villain. La Présidente du Département a insisté sur ce partenariat entre le Département, les Services de l’Etat, le SDIS et les associations, ajoutant « On vient en vacances en Charente- Maritime, on en profite pour se faire vacciner, on habite ici on n’a plus de prétexte non plus pour ne pas se faire vacciner avec 22 centres mobiles et 30 jours de vaccination ».

« C’est une première en Charente- Maritime, cela se fait ailleurs comme dans les Landes. » a confirmé le Colonel Eric Jouanne.

L’objectif de ce dispositif est de réaliser 150 à 200 vaccinations par jour, tout au long de ce mois d’août. Sylvie Marcilly a toutefois précisé : « On espère avoir un renfort de doses de la part de l’ARS, et pouvoir monter à 250 vaccinations par jour pour satisfaire la demande de 1ère ou 2ème injection. »

Stéphane Villain a précisé que « s’il faut prolonger sur les ailes de saison, on le fera », traduisant la forte volonté de tous les partenaires de cette opération d’avancer dans le bon sens.

« Les jeunes et les professionnels, deux cibles importantes »

Le Secrétaire général de la Préfecture s’est félicité à son tour de la mise en place de ce dispositif, alors que « la situation sanitaire est préoccupante, par le nombre de cas détectés positifs et par les formes graves… Les jeunes et les professionnels du tourisme constituent des cibles de vaccination importantes » L’Etat finance l’essentiel du dispositif dont le coût s’élèvera à 80 K€, le Département prenant à sa charge le matériel, notamment les tivolis installés dans les salles retenues (des grandes salles), pour un montant de 8 K€.

Interrogé sur la possibilité de nouvelles mesures restrictives (heures de fermetures, couvre-feu), précédemment évoquées par le Préfet lorsqu’il s’est rendu au centre de vaccination de l’île de Ré, situé à Saint-Martin de Ré, Pierre Molager a confirmé : « On ne s’interdit rien ».

Le Docteur François Marché, médecin inspecteur de santé publique à l’ARS a donné quelques chiffres : taux d’incidence de 320 pour 100 000 habitants en Charente-Maritime (qui a stagné ces derniers jours, après la flambée de fin juillet), 64 personnes hospitalisées en Charente-Maritime au 2 août, dont 10 en réanimation et rappelé que le « Plan Blanc » en vigueur a conduit à la déprogrammation des opérations non importantes.

Le président de la CdC de l’île de Ré a rappelé de son côté que le centre de vaccination de Saint-Martin a permis d’injecter 25 000 doses depuis son ouverture, en janvier dernier, grâce à ses 5 files de vaccination et que la 6ème file dédiée aux professionnels, ouverte fin juillet, a permis de vacciner 800 d’entre eux en deux semaines.

Chaque jour, le centre de vaccination mobile sera composé de dix personnes : quatre sapeurs-pompiers, trois infirmiers de sapeurs-pompiers, un médecin de sapeurs-pompiers, un coordinateur de site et un membre d’une association agréée de sécurité civile (Croix Rouge, Association de la Protection Civile, Unité Mobile de Premiers Secours de Charente- Maritime). Ces associations se sont organisées afin de mobiliser leurs bénévoles et établir un roulement entre elles.

Le colonel Eric Jouanne a invité ensuite le Capitaine Yannick Fougeret, responsable de la coordination de l’ensemble du dispositif, à présenter le dispositif mobile en action, en présence de l’équipe médicale.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires