Territoire

Assemblée générale

Le CESIR planche sur le développement économique de l’île de Ré

Sur le marché du Bois-Plage, 150 exposants investissent chaque jour la rue de l’église et la place principale à côté de la halle du marché.
Publié le 11/07/2019
Noter cet article

Lors de son AG, le président du Conseil Economique et Social de l’Île de Ré a annoncé son nouveau thème de réflexion, pour les mois à venir.

Tout d’abord, Michel Terrasson, le président, a fait part du message d’excuse de Lionel Quillet, président de la CdC, qui était retenu par d’autres obligations. En dehors de la présentation des deux rapports (moral et financier) qui ont été approuvés à l’unanimité, du renouvellement des administrateurs, de l’agrément de nouvelles recrues, les membres du CESIR ont rendu compte de la tenue des deux « cafés citoyens » organisés lors de l’année écoulée. Ces temps forts ont montré la capacité du conseil à confronter les idées, à avoir des réf lexions prospectives, à émettre des avis et proposer des solutions.

Cette année, le thème c h o i s i abordera le développement économique de l’île de Ré. Les participants à l’AG ont, longuement, échangé sur la façon de s’organiser.

Pour les prochains « cafés citoyens », un menu très copieux

Avant de présenter les différentes pistes de travail, il a été question du PLUi. A ce sujet, le CESIR souhaiterait contacter « Les Amis de l’Île de Ré », ainsi que le collectif des associations environnementales, afin de formuler des avis communs concernant le document d’urbanisme.

Quant au débat sur le programme à mettre en place pour traiter du thème choisi, Michel Terrasson a proposé que chacun des membres de l’assemblée prenne en charge la rédaction d’un mémorandum de quatre ou cinq lignes pour présenter et expliquer la façon d’aborder les différents sujets. A ce propos, une liste imposante a été dressée (Lire encadré), lors de l’assemblée générale, sur trois volets bien définis : « Economie du territoire », « Thèmes complémentaires à l’économie pour un projet de territoire », « Thèmes autonomes ».

Les membres impliqués ne vont pas tarder à se mettre au travail…

Premier volet : Quel développement économique pour le nord de l’île ?

Que faire pour développer le tourisme en ailes de saison, et pourquoi l’économie touristique est-elle indispensable à la vie permanente ?

Quels liens entre les finances communautaires et les finances communales ?

Taxe de séjour (des propositions, avec leur répercussion pour les loueurs particuliers).

Devenir de la maison d’arrêt, discussion sur le patrimoine en général.

Second volet : Vie culturelle, avec des propositions pour une politique communautaire d’encouragement. Promenade citoyenne et protection des côtes.

Comment améliorer le fonctionnement des associations de l’île ?

Troisième volet : La question de l’eau potable, et comment faire pour abaisser la facture ?

Pourquoi ne pas faire évoluer les tarifs du pont pour une future mobilité et sur le contrôle de l’accès à l’île ?

Les projets du grand port maritime, et leur impact pour l’île.

La pratique de la pêche à pied.

Systèmes et tarification de l’élimination des déchets pour le futur proche.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires