Vie politique

Dossier Enjeux et projets

Le Bois-Plage : en mode projets depuis septembre

Si ses plages sont un atout majeur, elles ne sont pas le seul. Sur bien des points, Le Bois-Plage est l’une des communes les plus attractives de l’île
Publié le 22/01/2021

Point de cérémonies des voeux des Maires et du Président de la Communauté de Communes cette année, crise sanitaire oblige. Qu’à cela ne tienne. L’équipe de Ré à la Hune a pris son bâton de pèlerin pour aller à la rencontre des édiles et du Président de la CdC, avec une seule question : Quels sont les principaux enjeux et projets à court et moyen termes de votre commune/de l’intercommunalité ? Tous nous ont accordé de longs et passionnants entretiens. L’île de Ré continue d’aller de l’avant… Vous saurez (presque !) tout en lisant ce dossier, des pages 20 à 30.

 

 

Pour Gérard Juin, l’année 2020 aura été très particulière. Conversation à bâtons rompus sur la santé, la mission d’élu et bien sûr Le Bois-Plage, autour d’un programme que M. le Maire entend honorer

Si comme les autres maires de l’île, Gérard Juin a dû attendre la fin du confinement pour prendre officiellement ses fonctions, la transition a pour lui été moins fluide. « C’est toujours compliqué pour les agents municipaux lorsqu’une équipe change » explique-t-il. Ajoutons à cela une direction générale des services vacante, une crise sanitaire à gérer et une saison à préserver. « On a su s’adapter, on a tenu le cap », souligne le Maire avec un sourire, ajoutant aussitôt « il y a eu un temps d’adaptation mais pas de temps mort et pas de déstabilisation pour les agents qui ont donné à 100% », se réjouit l’élu. « Il fallait que « la saison se passe ».

Situation sanitaire gérée au marché dans un esprit pédagogique et ambiance préservée avec le retour des manèges ont donné le ton. Premier objectif atteint et bilan de saison positif. L’équipe s’est mise en route, renforcée par l’arrivée d’un nouveau Directeur Général des Services. « Depuis septembre, nous sommes en mode projets », affirme Gérard Juin.

Une vision temporelle et globale

Alors, parlons projets. Et pour cela, Gérard Juin s’empare d’une feuille grand format sur laquelle figure un grand tableau. Une sorte de To Do List des choses à accomplir vite, un peu moins vite et sur un plus long terme, courant de 2021 à 2026. Aujourd’hui, demain et après-demain « dans un souci de stabilité économique et en laissant une part à l’urgence et à l’incertitude », précise le Maire. Alors bien sûr, il ne s’agit pas ici de détailler les postes un par un. Mais au fil de la discussion se dessine le fil rouge : préserver et gérer sainement mais aussi enrichir et valoriser un village à fort potentiel.

Logement et… logement

« Si on n’arrive pas à loger les personnes qui veulent vivre à l’Ile de Ré, on n’aura pas réussi », énonce Gérard Juin. Une réflexion territoriale qui passe bien sûr par Le Bois-Plage et sa population, une conviction forte qui mobilise toute l’attention de l’élu et s’intègre dans une stratégie globale « à tiroirs » comme il l’exprime. En ligne de mire quatre projets différents à l’horizon 2026.

A très court terme, ce seront quelques logements éparpillés sur des terrains communaux. Puis celui de La Poizière pour lequel les consultations ont déjà commencé. Un temps très important pour Gérard Juin qui a fait de la démarche consultative l’un des traits de personnalité de son mandat. « Mais je suis aussi dans un souci d’utilité publique » ajoute-t-il. Il lui faut donc trouver l’équilibre. « Je comprends que cela ne soit pas simple et j’ai confiance en mon équipe » ajoute-t-il. Souhaitant prévenir plutôt que guérir, le projet de La Poizière n’empêche pas l’élu de regarder ailleurs, puisqu’il existe des OAP sur la commune.

« Je crois au locatif », précise Gérard Juin, « il permet d’assurer une rotation des logements ». Si le plus lointain des projets s’intéressera néanmoins à l’accession à la propriété, ce sera avec la maîtrise du foncier de la commune. Et Gérard Juin le reconnaît, au contraire d’autres villages de l’île, Le Bois bénéficie encore d’un potentiel constructible. Il y a une demande et un dynamisme immobilier certain.

Maintenir et enrichir la vie à l’année

Cette vie à l’année chère au coeur du Maire doit aussi s’épanouir au sein d’un village riche de ses commerçants et d’une vitalité passant par des animations répondant à tous les besoins, de 7 à 77 ans et plus. Un état d’esprit initié avec les fêtes de Noël par des animations conçues pour plusieurs tranches d’âge. Gérard Juin souhaite créer, avec la population permanente et estivale, de vrais rendez-vous.

La vie quotidienne, c’est aussi la bibliothèque qui va être retravaillée et mise au goût du jour en prenant en compte le public des 50 ans et plus, par le secteur de l’enfance, que l’élu entend continuer à améliorer « pour que ce soit plus sympa » et il espère d’ailleurs « pouvoir commencer dès cet été », et aussi et bien sûr par les commerçants que l’élu soutient résolument, maillons très essentiels du bien-vivre au village. Aussi a-t-il lancé l’étude sur les possibilités de préemption des commerces en centre-bourg. « Il s’agit de voir comment éviter qu’en cas de vente d’un commerce, il ne se transforme en habitation ».

Le Bois-Plage, c’est aussi son école de musique. « Nous avons des obligations à cet égard », affirme Gérard Juin, évoquant la mutation plus que probable de ce lieu emblématique dans le cadre des projets intercommunaux liés à la compétence adolescence. « Le bâtiment restera de toute façon », précise Gérard Juin, qui réfléchit déjà à une reconversion « toujours en lien avec le son ».

Santé et sécurité

Pour Gérard Juin, la santé n’est pas seulement une affaire de contexte même si le sujet parle bien sûr au médecin qu’il est. Le Maire du Bois- Plage est ainsi particulièrement convaincu de la pertinence du développement d’un Pôle de Santé boitais, un projet qui se précise au fil de son écriture en cours et passe bien sûr par « la consultation du personnel soignant ». « Ce pôle santé existait déjà plus ou moins mais il s’agit de le revitaliser et je pense que c’est le moment de le faire. Alors c’est parti ! » ajoute Gérard Juin.

Autre chapitre celui de la sécurité du village, marché, sanitaire, sécurité des personnes et des biens, sans oublier les risques de submersion et celui du feu. Sur ce dernier point, Gérard Juin confirme le recrutement en cours d’un garde-champêtre. Une démarche que le Maire veut à la fois « pédagogique, de conseil et de rappel clair des consignes » auprès des populations, permanentes ou non. Il souhaite également travailler sur une vidéo surveillance « plus efficace, sans être intrusive ». En bref, il a demandé à ses adjoints et conseillers dédiés de regarder « la sécurité globale ».

Évoquons pour conclure le développement durable. L’éducation à l’environnement et la création d’une vigne pédagogique à destination des enfants (les Douanes ont donné leur accord), la prise en compte des énergies renouvelables dans tous les nouveaux travaux ou encore le sujet de la salle polyvalente, objet d’un projet de réhabilitation compliqué, prévu mais suspendu car « les études doivent être revues et complétées ». « Il faut considérer l’ensemble et l’isolation », explique Gérard Juin, citant le côté énergivore des grandes baies vitrées seulement protégées par des rideaux.

Laissons au Maire du Bois-Plage, regardant vers l’avenir mais très ancré dans le présent, le mot de la fin : « Mettons tout en oeuvre pour rester en bonne santé ensemble, garder le sourire et maintenons la solidarité ». Une solidarité et ses vertus qui étaient déjà l’introduction de notre entretien.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires

Vos réactions

  • jeakat
    Publié le 31 janvier 2021

    Bonjour et merci pour cet excellent article.Nous sommes un couple de retraités et celà fait plusieurs années que nous souhaitons venir nous installer sur cette magnifique Ile. Malheureusement les offres de logement sont très rares où hors de prix , aussi nous espérons et souhaitons qu’avec des idées comme celles-ci les choses avanceront dans le bon sens.

    Répondre