Vie politique

Conseil municipal du 9 juillet 2021

Le Bois-Plage : dernier conseil avant la rentrée

La guinguette a lieu tout l’été du lundi au vendredi jusqu’au 27 août, place Raymond Dupeux. Au programme : concert, spectacle, cabaret, démonstration et initiation de danse ou yoga...
Publié le 22/07/2021

Le Conseil municipal du Bois-Plage du 9 juillet avait beau avoir un petit air de vacances, les élus étaient bien au travail. Dernière session avant la haute saison !

Beaucoup d’absents en ce vendredi d’été, nombre d’élus étant sans doute retenus par des obligations professionnelles saisonnières. Mais beaucoup de pouvoirs aussi donc aucun souci pour atteindre le quorum nécessaire à la tenue du Conseil, rendu impératif en raison du PLUi en cours de modification, « le Commissaire Enquêteur étant présent au village demain », précise le Maire Gérard Juin.

Au-delà de l’ordre du jour (léger), la discussion s’est élargie à des préoccupations immédiates liées à la saison touristique.

Décision du Maire

Préalable au déroulé de l’ordre du jour, Gérard Juin informe de sa décision relative à une convention d’assistance juridique signée par la commune, « pour répondre aux différents problèmes auxquels toute commune doit aujourd’hui faire face pour délibérations et procédures conformes », explique M. le Maire, évoquant diverses situations telles nuisances sonores, incivisme et bien sûr questions d’urbanisme. Les personnes choisies ont été validées in vivo lors de la formation juridique suivie par les Conseillers municipaux. La Convention a été établie pour trois mois renouvelables à raison de 420 euros HT pour trois heures de consultation.

Convention en faveur du Secours Catholique

Dans un registre bien différent, une autre convention est à l’ordre du jour, en faveur de l’antenne rétaise du Secours Catholique, pour la mise à disposition de locaux situés 2 rue de la Croix Blanche. Une convention classique à titre gracieux, signée pour une durée d’un an renouvelable par tacite reconduction, votée sans surprise à l’entière majorité du Conseil.

Soutien aux commerçants…

Le point est au chapitre finances mais relève bien sûr de la vie économique. Pour Gérard Juin, il s’agit de « poursuivre le soutien aux commerces du village, à l’heure où la situation sanitaire est pour le moins instable ». Pour cela, l’élu propose une exonération des droits de terrasse à hauteur de 50 % et non des 43 % (soit 3/7e de ce droit de terrasse), votés lors de la réunion de la commission ad hoc le 10 juin dernier.

Gérard Juin précise par ailleurs que ladite commission « a été depuis consultée par voie électronique mais que le peu de réponses (deux retours sur six envois) impose une délibération et un vote au Conseil sur cette nouvelle proposition représentant un différentiel de 7 % soit 4 000 euros, somme que peut se permettre le budget de la commune ». Deux abstentions par pouvoirs sont à noter, l’une de Vincent Chauvet, considérant que cette nouvelle proposition n’est pas conforme au vote de la commission (soit les 43 %) et l’autre de Philippe Trennec. Les 50 % seront néanmoins validés à la majorité des votes du Conseil.

… et aux associations

Il s’agit d’attribuer une subvention au CCAS pour lancer des « coupons loisirs et culture » valables à l’année et destinés aux enfants. Une démarche qui s’inscrit dans la ligne « d’une dynamique en faveur des associations boitaises, qu’elles soient sportives, culturelles ou de loisirs », celles-ci « ayant perdu beaucoup d’adhésions (surtout les sportives), en raison de la crise sanitaire », précise Gérard Juin, résumant qu’il s’agit ici « d’aider à la fois les familles, les enfants et les associations ».

Dédiée aux enfants du CP au CM2, l’opération sera élargie aux moins de cinq ans, après une interrogation de la Conseillère Séverine Chanclou. D’autres questions surviennent. « Pourquoi le CCAS ? », interroge Séverine Chanclou, le Conseiller François Morin estimant de son côté que ce n’est pas à lui d’intervenir.

Si Gérard Juin ne désapprouve pas, « entend ce qui est dit » et précise que cela « ne pose aucun souci de passer cette subvention au budget communal », il laisse au vote le soin de trancher. 100 % des votants se prononcent en faveur du principe et 4 votes « Contre » accueillent l’attribution de la subvention au CCAS qui se voit donc doté de 10 000 euros supplémentaires.

Avis de modification au PLUi

C’est la 3e adjointe, Aude Roi, en charge de l’urbanisme, qui assure cet exercice exigeant. Rappelant qu’il n’y a pas de « remise en cause des principes fondateurs », l’élue explique la nature des modifications, notamment la rectification d’erreurs et la prise en compte des demandes du Préfet sur certains zonages et éléments réglementaires. Concernant le Bois, Aude Roi évoque deux OAP (Opération d’aménagement programmé), les gabarits concernant les constructions en surélévation, les toitures monopentes et les campings NTC et NTH ayant pour règle l’inconstructibilité, qui pourraient bénéficier de quelques assouplissements sous réserve de non dégradation de l’environnement. Un exposé très rigoureux qui recueillera l’entière majorité des votes.

L’ordre du jour étant achevé, Gérard Juin ouvre le chapitre « questions diverses”. Sécurité, surveillance des plages, port du masque obligatoire au marché… les sujets ne manquent pas, Gérard Juin reconnaissant « une certaine inquiétude au niveau de tourisme », le village étant déjà en situation de saturation côté stationnement et circulation. « Il y a un vrai problème, il va falloir se poser des questions », affirme le Maire pour conclure.

Mais le mot de la fin, ce n’est pas tout à fait lui qui l’aura. En quelques mots, le Conseiller délégué Jean- François Beynaud annonce que la cloche de l’église est réparée. « Notre cloche sonne et c’est très bien, même si cela doit déplaire à certains », revendique-t-il, approuvé chaleureusement par toute l’assistance.

C’est parti pour la Guinguette !

Si ginguette n’est pas vraiment le nom que souhaitait Gérard Juin – « mais on n’a pas trouvé mieux », reconnaît-il – elle existe néanmoins, inaugurée la veille au soir place Raymond Dupeux. Par cette nouvelle festivité, la municipalité entend améliorer l’animation du village mais aussi offrir un nouvel espace de vie, par exemple aux associations. « Certaines sont venues voir hier soir et se sont déjà montrées intéressés », souligne Gérard Juin, ajoutant que « toutes les idées sont bienvenues ».

Le Maire tient également à remercier les forains tout proches, « un peu soucieux de cette initiative et qui jouent le jeu ».

En attendant l’appropriation du lieu pour expositions et autres réjouissances, la commune a déjà prévu un concert tous les mardis et jeudis. Selon les mots du Maire, 2021 sera une année de « mise en place et de rodage ». Et d’ici 2022 qui sait, la Guinguette boitaise aura peut-être changé de nom !

 

« Je ne reviendrai pas sur le résultat des élections »

C’est par cette phrase que Gérard Juin aborde le sujet de… l’après élections, affirmant qu’il « souhaite travailler avec les nouveaux élus ». « Il ne faut pas se couper du Département. Il y a deux entités (CdC et Département) et la volonté de travailler le mieux possible, précise-t-il, rappelant par ailleurs que « les communes travaillent surtout avec la CdC en direct ».

« Tout le monde doit travailler avec tout le monde », souligne le Maire, évoquant la Région et leur compétence sur les transports, avant de conclure en exprimant son souhait d’organiser à la rentrée une rencontre entre les nouveaux élus départementaux et l’ensemble du Conseil Municipal du Bois-Plage.

 

www.leboisplage.com s’offre un nouveau look

« Plus jeune », comme dit M. le Maire. Plus fluide et plus dynamique, fond blanc, couleurs éclatantes, belles images, le site officiel de la commune a pris un coup de frais, ne perdant rien de son sérieux tout en étant plus ludique. En ligne depuis le 2 juillet, il fait partie de la nouvelle identité visuelle du village en cours de création.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires