Vie politique

Conseil Municipal - 19 novembre 2020

Le Bois-Plage : demain commence aujourd’hui

Au coeur du village, l'emblématique Ecole de musique est désormais à l'étroit
Publié le 29/11/2020

Au Bois-Plage comme ailleurs, c’est (presque) devenu une habitude : le Conseil Municipal se cantonne aux élus et à la presse. Avec une nuance cette fois, avec venue de Lionel Quillet et Patrick Rayton

Continuant leur tournée des villages, c’est ici que le Président de la CdC et le 1er Vice-Président, accompagnés de la Directrice Générale des Services Florence Durand et du Directeur du pôle Aménagement du Territoire, Hung Do Cao, sont attendus ce soir du 19 novembre.

Gestion des affaires courantes

A l’ordre du jour, pas de sujet majeur. Comme souvent, il s’agit de rendre compte de valider les affaires en cours. Et parmi elles, différentes conventions.

Renouvellement pour Ré Clé Ré et l’aide aux leçons, formalisation pour un local mis à la disposition du Ré Beach Club ou encore « régularisation de partenariat » pour les Amis de la Bibliothèque du Bois-Plage, Gérard Juin répondant par ses termes à la Conseillère Claudie Buat, également Présidente de l’association, qui évoque « un virage à 180° » au regard de la Convention mise en place pour l’aide à la gestion de la bibliothèque. Pas d’ambiguïté pour M. le Maire, il ne s’agit « pas d’une prise d’autorité ».

Enfin, relevant de l’Intercommunalité, la mise à disposition d’un lieu d’accueil Parents/Enfants, convention effective jusqu’au 31 décembre 2023 et renouvelable par tacite reconduction.

Des cavurnes au cimetière communal

Le sujet est sensible mais il faut bien en parler. La municipalité souhaite créer des emplacements de 1m² pour ces petits caveaux individuels recueillant les urnes après crémation. Une initiative ne répondant pas totalement au problème d’espace. La question se pose aussi des tombes abandonnées, susceptibles d’être récupérées après différentes démarches restées sans réponse auprès d’éventuels ayant-droits. « C’est toujours un grand problème et il faut tout faire pour garder les emplacements », souligne Gérard Juin qui souhaite « par respect » relancer le politique de nettoyage des tombes par la commune, tombée en désuétude.

Les Commissions au travail

Au chapitre Questions diverses, la parole est aux Commissions. En cette période perturbée, elles cherchent des alternatives et travaillent sur les projets.

Pas de repas des aînés ? Cinq cent paniers gourmands leur seront livrés. Et la commission planche sur le maintien à domicile autour d’un questionnaire intitulé « Bien vivre au Bois-Plage », à diffuser prochainement. Autre projet en partenariat avec la CdC, la création d’un Forum social pour le printemps.

Animations de Noël compromises et patinoire annulée ? Il s’agit d’imaginer un marché de Noël différent et des animations visuelles dans plusieurs rues du village.

Prometteur, le projet pédagogique de la « Dune des Enfants » avec la culture d’une vigne sur un terrain départemental et avec l’accord des douanes. Objectif, sensibiliser et éduquer les enfants à l’environnement mais aussi transmettre le patrimoine et « travailler sur le circuit court » ajoute M. le Maire. Enfin, inscrit au programme électoral de la nouvelle municipalité, le projet de Pôle médical prend forme peu à peu, avec une volonté forte d’attirer sur la commune des médecins spécialistes.

« Le Bois est au centre du dispositif en matière social, au sens large du terme » – Lionel Quillet

 

« Le Bois-Plage, au centre de tout »

C’est ainsi que Lionel Quillet définit le village, celui qui « reçoit le plus de monde » et « a encore du potentiel ». Après avoir évoqué les grands sujets du territoire (lire notre article : Lionel Quillet prend son bâton de pèlerin sur le chemin des Conseils Municipaux – Ré à la Hune (realahune.fr)), le Président de la CdC plante le décor de projets importants pour le Bois-Plage. Parmi ceux-ci, celui lié à la prise de compétence Adolescence qui sollicite beaucoup Gérard Juin, Vice-Président intercommunal en charge de l’enfance, de la jeunesse et des sports, et dont il est envisagé qu’il se matérialise du côté de la zone des Guignardes. Autre réflexion en cours, celle concernant l’Ecole de Musique boitaise dont le succès mérite un développement. « Le Bois, centre de musique rétais ? » interroge Lionel Quillet. A noter également la poursuite de la politique de logements avec un gros dossier du côté du quartier des Poizières, inscrit au PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal) en OAP (opération d’aménagement programmée). Sans oublier bien sûr, mais il est déjà prévu, le transfert de la déchetterie Les Gâchettes.

Laissant à l’équipe municipale le loisir de poser des questions, le Président de la CdC répondra ensuite sur différents sujets allant du risque Feu « véritable inquiétude sur le Bois pour le SDIS » à la préservation des dunes, qui pourraient être enfin concernées au titre de la protection du trait de côte par le fonds européen. Des échanges constructifs qui terminèrent un Conseil Municipal restreint regardant résolument l’avenir.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires