Enfants et jeunes

Association

L’avenir de l’APE « Drôles de Maritais » mis en cause

Dernière édition d’une journée exceptionnelle pour les CM2 de Sainte-Marie.
Publié le 22/05/2019

Lors de l’assemblée générale du 25 septembre 2019, Cédric Valadon officialisera la fin de son mandat à la présidence de la très active association de parents d’élèves de Sainte-Marie. La relève semble à ce jour compromise…

Déjà, il partageait à l’occasion de la précédente AG en septembre 2018 son inquiétude quant au devenir de l’association.

Sa fille intégrant le collège à la prochaine rentrée, Cédric n’est plus légitime à se porter candidat. « J’aurais souhaité que quelqu’un prenne ma place, mais personne ne s’est porté volontaire. Que deviendront les Drôles de Maritais ? L’un de nos challenges cette année, sera donc de motiver des personnes pour en assumer la suite et que notre belle aventure puisse perdurer ».

Une belle aventure en effet, qui voit l’équipe de bénévoles organiser depuis cinq ans une vingtaine d’événements récurrents, rendez-vous très appréciés qui rythment l’année scolaire de riches moments de partage. Parmi eux, citons les quelques temps forts que sont la bourse aux jouets, l’après-midi « jeux en famille », la collecte pour « Les restos du coeur » et la vente des chocolats à Noël ; le carnaval à l’arrivée du printemps sur un thème chaque fois différent, la soirée loto et le tout nouveau concours de dictée qui fut un succès. La traditionnelle kermesse de fin d’année le 29 juin pourrait bien signer la fin de ces rencontres festives.

Pour l’heure, les élèves de CM2 étaient tous invités à découvrir l’aéroport de La Rochelle et les professionnels qui fourmillent dans ce monde à part.

Chance inouïe de survoler l’île en avion privé

8h45 : en ce samedi 18 mai, un groupe compact d’une trentaine de privilégiés est rassemblé sur le parking de l’école pour un briefing obligatoire. Passionné d’aviation et membre actif de l’aéroclub, Cédric Valadon sait bien qu’il n’est pas question de tergiverser avec la sécurité.

Lors de cette journée, tous ont pu aborder chaque aspect des métiers d’une filière aux débouchés particulièrement prometteurs dans notre région (le secteur aérospatial pèse près de 45 000 emplois en Nouvelle-Aquitaine). Sécurité d’abord donc, avec la visite de la caserne des pompiers dédiée pour éteindre les incendies, les pompiers d’aéroports doivent parfois procéder à des évacuations d’urgence et intervenir sur le tarmac). L’hélicoptère de protection civile « Dragon 17 », joue dans ces cas extrêmes et heureusement rares, un rôle essentiel qu’ils auront pu mesurer.

Mécanique ensuite avec la compréhension de la conception d’un avion, la prise en compte des cartes de navigation et de la météo. Puis le plaisir de visiter la tour de contrôle et l’enjeu d’une bonne coordination des décollages et atterrissages. En point d’orgue de cette parenthèse céleste, un inoubliable vol pour découvrir l’île autrement, en alternance par groupe de trois, dans un avion de loisirs.

Cédric Valadon quitte les « Drôles de
Maritais » avec l’espoir de voir la belle
aventure se poursuivre.

Engagement et transmission… Cédric entend poursuivre ses actions au collège

Avec Emmanuel Guignette, président de l’aéroclub de Laleu et grâce (il l’espère) à la contribution de généreux donateurs (dont le Crédit Mutuel, qui finançait pour partie la sortie des écoliers), Cédric Valadon aimerait instituer des partenariats pour signer une convention qui permettrait aux collégiens des « Salières » de bénéficier d’un enseignement aux métiers aériens.

Idéalement, une visite mensuelle et des cours théoriques dispensés tout au long de l’année, ouvriraient l’accès pour les volontaires, à l’obtention d’une bourse propre à faciliter les onéreuses inscriptions aux différents brevets.

Ainsi, entend-il continuer son chemin de généreux accompagnateur, sans doute motivé par l’amour de sa fille Rose, qui déjà lui insuffle l’énergie de tous les possibles, dès lors qu’il s’agit dans le ciel ou non, de s’élever.

Marie-Victoire Vergnaud

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires