Vie politique

Réunion publique Loix

L’association loidaise APSL attentive et vigilante

Un puits communal, témoin du passé du village.
Publié le 07/08/2019
Noter cet article

L’Association pour la Protection des Sites de Loix a organisé sa première réunion publique en juillet, avant l’AG du 13 août.

Le PLUi était au centre des débats. Monique Bouteille, la présidente, est intervenue en insistant sur le fait que le plan local d’urbanisme intercommunal doit permettre de protéger à moyen et long terme, l’équilibre de l’île de Ré et ce, en respectant les contraintes du PPRL (Plan de prévention des risques littoraux). Elle a bien précisé que le PLUi devrait être l’objet de plusieurs aménagements d’ici l’ouverture de l’enquête publique à la fin du mois d’août. Elle s’est efforcée de présenter, en détail, toutes les dispositions destinées à répondre aux objectifs de lutte contre les risques d’une densification préjudiciable à l’île de Ré.

Un lexique d’urbanisme a été diffusé, lors de la réunion, destiné à expliquer ce que signifiaient : « emprise au sol », « espace pleine terre », « espace libre », « espace perméable »…

D’autres préoccupations ont été évoquées

Il a été question des pistes cyclables (appelées « voies douces », par l’un des intervenants). Le réseau va prendre de l’ampleur, notamment au niveau de la Route du Pertuis. Pour clore la première partie, le problème de l’eau a été soulevé. La commune de Loix, comme nous l’avons signalé dans plusieurs articles, dispose d’une nappe d’eau souterraine (la lentille), située entre quatre et six mètres de profondeur. Elle s’étend sur l’ensemble du village. Il existe, aujourd’hui, environ deux-cents puits, dont l’utilisation est essentiellement destinée à l’arrosage des jardins. Aïcha Amezal, scientifique, membre de l’APSL et responsable du suivi de cette question, était absente lors de la réunion. Toutefois, elle a fait savoir que quatre puits communaux ont été l’objet d’analyses. Celles-ci ont décelé une stabilité variable, néanmoins, tout à fait acceptable. Elle reviendra sur ce sujet, à l’occasion de la tenue de la prochaine assemblée générale.

Intervention de Lionel Quillet

Lors de chacune de ses réunions, l’APSL convie Lionel Quillet, en qualité de maire, mais également de président de la Communauté de Communes. Il est intervenu sur différents points soulevés par l’assemblée, principalement sur le respect de l’environnement.

Le débat s’est, rapidement, orienté sur la dénonciation d’incivilités sans cesse grandissantes au fil des ans : détritus laissés sur la plage, bouteilles en verre jetées dans la nature, et de manière générale, le non-respect des règlements, le délicat problème du stationnement est revenu à l’ordre du jour. A ce propos, Lionel Quillet a bien fait remarquer que les garages de certaines maisons étaient destinés à d’autres fins que celles d’abriter un véhicule, pour cause d’agrandissement de la propriété, voire de locations saisonnières…

Après être intervenu sur l’ensemble des questions soulevées, le président de la CdC a commenté les récentes délibérations des communes rétaises concernant le PLUi. Il s’est déclaré confiant sur le respect du calendrier, mais n’exclut pas certains recours d’ici la fin de l’année.

L’APSL tiendra son assemblée générale le mardi 13 août. A l’issue de la réunion, le verre de l’amitié a été partagé par l’ensemble des participants.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires