Nature

Environnement

L’association l’Apporte Bonheur propose idées et solutions originales

La finalisation du plastique passe aussi par l’art : Une création De Manu est Là.
Publié le 22/01/2019
L’association l’Apporte Bonheur propose idées et solutions originales
4 (80%) 1 vote[s]

Depuis septembre 2011, sa date de création, l’Apporte-Bonheur lutte contre la prolifération des déchets dans la nature, notamment sur l’estran.

Même si cela reste anecdotique en terme de lutte contre la pollution, les actions de nettoyage de plages ont l’avantage de sensibiliser les consommateurs compulsifs que nous sommes. Mercredi 26 décembre, vingt-cinq personnes, dont une majorité de vacanciers, avaient répondu présents sur La Côte sauvage de Saint-Clément à l’appel de l’Apporte-Bonheur. Guère plus de 150 kilos de matériaux furent collectés en quelques heures mais, l’abondance de tous petits morceaux de polystyrène issus des emballages, des barquettes alimentaires ou des mousses d’isolation en dit long sur le broyage et la dispersion des objets en milieu marin.

Aujourd’hui, que fait-on de nos rebuts plastiques ?

En déchetterie, mis à part les emballages collectés et réutilisés type bouteilles d’eau, les plastiques dont on ne veut plus, vieilles tongs, bidons ou gants de pêcheurs, est soit enfoui, soit incinéré et finira, tôt ou tard, par ressurgir de terre.

Un courant artistique qui s’inscrit dans notre époque

Manuella Hirt et Tristan de Pelseneer, fondateurs de l’association, s’intéressent tout particulièrement au recyclage des plastiques, leur éventuelle valorisation et leur stade de finalisation. En étroite communication avec d’autres associations, Sea-mer asso, Trait bleu, ils tentent depuis huit ans, d’installer des bacs à marées aux entrées de plage, pour que chacun puisse y déposer le fruit de sa collecte.

D’autre part et suivant une réflexion toute simple, ils constatent que les objets qui perdurent le mieux après nous sont les bâtiments et les objets d’arts. Manuela est une artiste. Sous le nom “Manu Est Là”, elle compose ses tableaux à base de plastiques flottés, son expression artistique transcende l’objet de rebuts en paysages poétiques. Tristan, lui, va plus loin. Il projette de fonder une auberge-résidence d’artistes dont les modules d’accueil seraient réalisés par les artistes eux-mêmes en briques de plastique recyclé. Ainsi chaque maisonnette serait à la fois oeuvre d’art, lieu de vie et finalisation des déchets.

Avec une vision planétaire avant-gardiste de la culture et de l’art, Tristan imagine une ligne artistique pour sa résidence d’artistes, axée vers les matériaux atypiques, boulettes de poussières, résidus humains et tout objet dont on ne veut plus, pour traduire l’inconstance de notre consommation.

Les projets de l’Apporte-Bonheur

En 2019, l’association programme trois nettoyages de plage sur la Côte Sauvage de Saint-Clément, les 24 février, 24 mars et 22 avril. Les trois gratiférias organisées en 2018 ayant attiré de nombreux adeptes seront reconduites et un marché du Bonheur se tiendra l’été prochain. Les dates n’étant pas encore déterminées.

Si vous souhaitez vous aussi apporter un peu de votre bonheur, sachez que l’association recrute un secrétaire et recherche des volontaires.

Véronique Hugerot

Renseignement : https://lapportebonheur. wordpress.com Tel : 06 33 40 19 51

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires