Culture

Histoire et patrimoine

L’AAMEC ouvre un nouveau chapitre

Le Député Olivier Falorni aux côtés de trois présidents : Nanou de Bournonville (ex- Présidente), Catherine Pichot (ex-Présidente par intérim) et le nouvel élu : Hugues Riedinger.
Publié le 11/04/2022

Assemblée Générale ordinaire qui n’en était pas tout à fait une pour l’Association des Amis du Musée Ernest Cognacq.

Peu de temps passé entre la dernière AG, celle de 2020, tenue en septembre dernier pour cause de crise sanitaire. Mais nous voilà déjà fin mars, date annoncée d’une Assemblée Générale 2021 qui, comme à son habitude, remplit la salle Vauban et regrettera l’absence pour raisons familiales du Maire Patrice Déchelette. Excusée également Christelle Rivalland, hélas souffrante du Covid, sans gravité toutefois, tandis que le député Olivier Falorni a rejoint l’assistance et ne manquera pas de rendre hommage à une association soutenue par la municipalité martinaise depuis 1995.

Ordre du jour léger

Du moins concernant le chapitre activités et sorties, considérant que la crise sanitaire aura encore sévèrement réduit l’agenda en 2021.

Evoquant la réunion de septembre et son assistance nombreuse qui « a donné beaucoup d’énergie » à l’équipe, Catherine Pichot déroule un rapport informel rappelant quelques temps forts, dont le relooking de la lettre de Clerjotte parue fin 2021 « qui a marqué le renouvellement du Conseil d’Administration », se réjouit la Présidente par intérim soulignant que « le COREPOR a repris aussi des couleurs en ce début d’année ».

Après deux ans de crise sanitaire, les efforts de l’association pour préserver les liens avec ses adhérents ont porté leurs fruits et vu l’arrivée de nouveaux membres, près de 50 entre 2020 et 2021.

Reprise des activités et projets

Côté Mécénat, Catherine Pichot évoque des encadrements dédiés à de nouveaux dons de Zao Woo Ki ou encore l’organisation d’expositions à venir et une réflexion en cours sur le traditionnel dîner d’été, annonçant également une étude relative à la mise en ligne des conférences sur un site web en reconstruction, et la préparation des futures Lettres de Clerjotte (deux cette année).

Prenant la parole, Florence Chatin évoque « le bonheur » qui a suivi la reprise des activités en octobre avec plusieurs conférences et deux sorties, l’une menant les participants à Saint-Clément et l’autre jusqu’à Royan pour une découverte architecturale et une visite du musée.

Commencé le 23 février avec Vauban, le cycle de conférences 2022 a mis la Corée du Sud, la Baronne de Tencin et le peintre Bonnard à son programme. La visite d’une écluse à poissons en compagnie de Jacques Boucard est prévue en juin et une pièce de théâtre annoncée pour octobre. Autant de signes illustrant le champ de compétences des adhérents, souvent animateurs des conférences.

Quant à Michel Fruchard, il annonce avec humour une réunion le 5 avril en vue d’une Veillée des Conteurs 2022, « relancée suite à un élan juvénile ». Présente même absente, Christelle Rivalland propose, par powerpoint interposé, un résumé des expositions 2021 et des objets trouvés sur l’épave des Baleineaux dont les frais de restauration (7 000 e environ) sont pris en charge par l’AAMEC.

Un nouveau Président et un bureau enrichi

Il fallait un évènement marquant à cette AG et le voilà. Rappelant qu’elle est toujours en activité professionnelle et que sa présidence ne pouvait être qu’un intérim, Catherine Pichot annonce une candidature pour assumer la fonction. Il s’agit d’Hugues Riedinger, qui sera élu sans surprise et en quelques minutes après un passage dans les coulisses des membres du bureau.

Laissons le mot de la fin à Olivier Falorni, « L’AAMEC est une très belle association témoignant de l’alchimie entre patrimoine, culture et passion », souligne le député rappelant que trois éléments sont ainsi liés – « l’Hôtel de Clerjotte, le Musée et l’AAMEC », avant de nous gratifier de l’un de ces traits d’humour dont il est friand : « Quand on aime l’histoire rétaise, on se tourne nécessairement vers l’AAMEC ». Tout n’est-il pas dit ?

Portrait en quelques lignes

Élu le 22 mars à l’Assemblée Générale, qui est Hugues Riedinger, nouveau Président de l’AAMEC ?

S’il n’est définitivement installé sur l’Ile de Ré que depuis deux ans, Hugues Riedinger y a des racines depuis l’enfance. Et c’est ici qu’il a choisi de vivre sa retraite avec son épouse Brigitte, après une carrière l’ayant mené les trois dernières années jusqu’à Tahiti.

Membre du Bureau de l’association 2021,il se porte rapidement candidat à sa présidence « si la Présidente ne se représentait pas », précise-t-il. « Je venais d’arriver dans le Bureau, j’étais (et suis encore) dans une phase d’apprentissage et de réflexion », poursuit Hugues, mais « il me semblait disposer de quelques compétences pouvant être utiles à l’ensemble ».

Impressionné par l’historique de l’association, la diversité et la variété des actions, le panel de sujets abordés et les compétences qui s’y expriment, Hugues Riedinger entend continuer à enrichir le catalogue et pourquoi pas à l’élargir avec d’autres thèmes, cinéma, art et culture. Pour lui, il s’agit « d’aller chercher la quintessence parmi les adhérents ». Pour cela, il a débuté un travail de recensement des adhérents les plus participatifs, dont il n’hésitera pas à solliciter les commentaires et suggestions.

« En marketing, on appelle ça aujourd’hui l’expérience client », sourit-il avant d’évoquer par ailleurs le renouvellement de l’équipe intervenante, l’arrivée de son frère Bertrand, de Florence Chatin ou encore la dernière élue au Bureau Sabine Roy, tous comme lui-même, « engagés à fond » pour l’AAMEC. Souhaitons-leur bonne route et le plein de beaux projets !

PLR

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires