Environnement

La Magayante

Les tours de la cimenterie

La tour prend garde

Publié le 08/08/2012

Au bistrot du port, on ne parle que de ça ! La question circule autour du zinc: l’as tu vue ?

Robert est dans tous ses états : je la vois depuis la route du Défend, quand je vais de Sainte-Marie à Rivedoux par les vignes, dans la bosse après le Grand-Pré, à hauteur du phare de Chauveau. Moi, dit Roger, je la vois depuis le chemin du Douanier, entre La Flotte et Saint-Martin, qui se détache au dessus de l’anse de l’Arnérault !

Alors les gars, dit le grand Dédé, là ou elle marque le paysage, c’est depuis la plage sud de Rivedoux. Elle dépasse la hauteur du silo à grain et il y en a une deuxième qui grandit à côté !

De source sûre, dit Mr Alcide, toujours informé, il y aura d’autres tours sur ce site. Et quand elle vont cracher leurs poussières toxiques, on en reparlera !

Vous m’inquiétez, dit un estivant accoudé au comptoir pour l’apéro. De quoi parlez vous ?

Eh bien, de la cimenterie en construction au port de La Pallice, dit Roger. Maintenant, tout le monde peut voir ce décor industriel controversé aux portes de l’île de Ré !

On rigole, on picole avec modération, dit Roger, mais on ferait mieux de lancer un grand concours ouvert à tous les peintres et taggeurs de talents !

Comme pour les châteaux d’eau, dit le grand Dédé, on pourrait peindre les tours en bleu avec des mouettes en décor. L’idée est lancée !

Vous pouvez rire de tout, dit Mr Alcide un peu fâché, mais beaucoup s’en inquiète et s’oppose à cette exploitation. Par vent d’est et sud-est, écoutez moi bien Roger, Robert et Dédé, vos jardins rivedousais seront tout blancs ! Et va falloir apprendre à faire les vitres tous les jours ! Sans parler des fonds marins, qui au fil du temps se recouvriront d’un dépôt poussiéreux.

Tu parles d’un parc naturel marin ! surenchérit Gégé, un ancien pêcheur, j’ai connu une situation semblable au Havre, quand je naviguais.

En refermant la porte du bistrot, Robert lance à la cantonade : Je dessinerai bien un âne géant, en me servant de toutes les tours !

Plus qu’un décor ce serait un véritable symbole! On n’a pas fini d’en causer !

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires