Nature

Signature d'une convention

Des experts de l'environnement pour le plan de gestion durable

La Flotte : le plan de gestion durable des espaces naturels avance

De gauche à droite : Dominique Chevillon, Allain Bougrain Dubourg, Léon Gendre et Michel Petit lors de la signature de la convention.
Publié le 21/11/2012

Avec 250 hectares d’espaces naturels qui présentent de nombreux intérêts, la commune de La Flotte s’est associé par convention l’expertise de spécialistes de la faune, de la flore et de l’environnement pour mettre en place un projet de gestion durable de ses espaces naturels.

Partenaires de la commune de la Flotte-en-Ré sur cette opération, Ré Nature Environnement, La Ligue de Protection des Oiseaux, Nature Environnement 17, les responsables des services concernés du Conseil général de Charente- Maritime, partageaient les premières synthèses de leurs observations.

Un atlas communal de la biodiversité

Réalisé par l’équipe de la LPO, l’atlas de la biodiversité de ces espaces naturels était remarquablement présenté par Philippe Jourde et Sandra Laborde. Avec 13000 données naturalistes originales collectées sur la commune de La Flotte en 2012, des écoutes diurnes et nocturnes sur l’ensemble du territoire non urbain de la commune, c’est une cartographie et un inventaire très riche des espèces observées (LPO : caractérisation des habitats, inventaire avifaunistique, mammalogique et herpétologique ; Nature Environnement 17 : inventaire entomologique ; Ré Nature Environnement : inventaire floristique), que les Flottais et Rétais découvriront bientôt, certaines espèces s’avérant rares et d’intérêt patrimonial.

Dominique Chevillon souligna la grande diversité des observations sur des espèces remarquables d’intérêt communautaire pour introduire la relation avec l’habitat de ces espèces que constituent les espaces naturels de la commune de La Flotte.

La fragilité de l’habitat des espèces

Le professeur Pierre Le Gall a parfaitement présenté la diversité des habitats concernés, l’impact des lapins prédateurs, ou des plantes invasives sur l’évolution de ces habitats et les conséquences pour la faune et la flore. Ces espaces naturels ont un caractère méditerranéen original et présentent des intérêts biologiques qui méritent d’être protégés pour préserver le refuge de nombreuses espèces, favoriser leur reproduction en limitant dérangement et dégradation.

Les projets de reconquête de milieux cultivés doivent s’intégrer dans cette démarche, et feront l’objet de concertations, en cohérence avec les enjeux et objectifs de la gestion durable de ces espaces naturels.

Le maire de la Flotte, Léon Gendre rappelait que l’acquisition de parcelles par le Conservatoire du littoral et le Conseil général se poursuivait pour constituer cette entité foncière d’espaces naturels.

Les études des opérateurs Nature Environnement 17, Ré Nature environnement et la LPO sont financées par conventions, sur le produit de l’écotaxe.

D’un intérêt souvent insoupçonné, les espaces naturels de nos communes rétaises méritent d’être présentés pédagogiquement pour être mieux protégés.

À partir de ces travaux remarquables et d’une vision claire des enjeux naturalistes et des objectifs environnementaux à atteindre, le groupe de travail va pouvoir élaborer un projet structuré de plan de gestion durable des espaces naturels de la commune de la Flotte.

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires