Environnement

Convention Environnement

La Flotte et Ré Nature Environnement travaillent main dans la main

© Nathalie Vauchez - Jean-Paul Héraudeau et Dominique Chevillon comptent bien faire appel à l’équipage du bateau naturaliste « La Janthine », composé de Jean-Roch Meslin et Grégory Ziebacz, tous deux aussi correspondants de Pélagis sur l’île de Ré
Publié le 07/07/2021

Le Maire l’avait annoncée lors du conseil municipal du 27 mai dernier, une convention a été signée par Jean-Paul Héraudeau et Dominique Chevillon, lors de la fête du port, samedi 3 juillet

Préparée par l’association naturaliste, la convention a été validée dans son intégralité par la Mairie, ce dont s’est félicité Dominique Chevillon, président de « Ré Nat » : « Nous avions bien noté les enjeux et souhaits de la commune, que nous avons essayé de traduire au mieux », a-t-il expliqué.

Jean-Paul Héraudeau a rappelé que « traditionnellement La Flotte mène une politique protectrice de l’environnement. Nous partageons les mêmes valeurs du rugby (les deux hommes se connaissent depuis très longtemps, tous deux férus de rugby – NDLR), nous sommes des gens de conviction. L’acquisition du site de l’ancienne déposante Chevalier, incessamment, va nous permettre de développer un très beau projet environnemental, dont Ré à la Hune s’est largement fait l’écho » (lire sur www.realahune.fr).

Observations, conseils, valorisation des espaces naturels

Cette convention précise dans son introduction que « La commune de La Flotte souhaite mener sur son territoire, riche d’espaces naturels d’une grande valeur patrimoniale, tant au niveau des spécificités des milieux que des espèces faunistiques et floristiques : des actions d’observation des dits espaces naturels ; des actualisations triennales des inventaires floristiques et mycologiques déjà réalisées dans le plan de gestion des espaces naturels de La Flotte par Ré Nature Environnement. » « La commune de La Flotte souhaite également être à l’écoute des propositions et conseils de gestion de ses espaces naturels… et veut valoriser… auprès du grand public… son patrimoine naturel, terrestre et marin. »

© Nathalie Vauchez – Dominique Chevillon et Jean-Paul Héraudeau ont profité de
la fête du Port de La Flotte pour signer la convention, sur le
stand de sensibilisation tenu par Ré Nature Environnement

Conclue pour une durée de trois ans, renouvelable une fois par tacite reconduction, cette convention explicite trois domaines d’intervention de Ré Nature Environnement :

Observation de l’ensemble des espaces naturels terrestres de La Flotte, au moins quatre fois par an, par les naturalistes de l’association, afin de décrire les éventuelles dégradations par les usagers. Tous les usages devant faire l’objet d’un suivi et d’un rapport semestriel.

Le coût de cette prestation s’élèvera à 1500 € par an ;

Observation des espaces naturels marins par l’équipage du bateau naturaliste « la Janthine », membre du Réseau national d’échouage des mammifères marins Pélagis. Un rapport annuel sera fait à la commune sur ses activités dans la zone des 300 mètres, ainsi que dans la zone périphérique d’un km de la côte. Une animation annuelle, dans le cadre par exemple de la fête du port, en rapport avec les milieux marins, sera organisée par Ré Nature Environnement. En contrepartie de ce domaine d’intervention, La Janthine aura la possibilité d’être en port d’attache annuel dans le port de La Flotte, le coût étant supporté par la commune ;

Actualisation de l’inventaire floristique et mycologique déjà réalisé par l’association, avec remise d’un rapport triennal, comprenant cartographiwes et photographies, pour un coût de 1500 € par an. La Flotte sera propriétaire de tous les résultats et documents, dont l’auteur sera mentionné systématiquement. L’ambitieux plan de dépollution et de gestion du site de l’ancienne déposante Chevalier devrait encore renforcer ce partenariat.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires