Aide et humanitaire

Solidarité internationale

Le Magic Bus offert à l'Afrique par les Amis d'Arbollé

La deuxième vie du Magic Bus

De gauche à droite, Bernard Dupont, Flavie Chaussin, Catherine Couillaud et René Chaussin
Publié le 12/11/2013

Le petit Magic Bus de 16 places est parti au Burkina Faso. Bernard Dupont, son propriétaire, en a fait don à l’association Les Amis d’Arbollé. En février, il sera remis sur place par les adhérents rétais qui vont partir en voyage humanitaire. Le Magic Bus a été chargé dans un container spécialement acquis par Les Amis d’Arbollé. Un long périple l’attend pour atteindre sa destination à 6 000 km des côtes rétaises : La Rochelle, Le Havre, Anvers, Abidjan, 38 jours par la mer, puis Abidjan-Ouagadoudou 21 jours par le rail, et ensuite direction Arbollé sur un porte-char. Ce Magic Bus est attendu avec impatience par les femmes de l’association ALFA. Leur projet à long terme est de monter un orphelinat. Afin de le financer, elles ont créé il y a un an une activité de karité qui fonctionne bien, dans le cadre d’une AGR (Activité Génératrice de Revenus). Le Magic Bus sera mis à leur disposition pour qu’elles aillent vendre leurs productions dans la région. René Chaussin, président des Amis d’Arbollé, leur a envoyé des photos du bus. Taquin, il leur a proposé de le repeindre. Tollé général, elles le veulent jaune, comme il est. Il va se voir de loin !

Bernard Dupont a fait réviser mécanique et moteur, il a posé des autocollants de décoration tout neufs. Ce Magic Bus, au compteur 281 000 km, a transporté bien du monde lors des nuits rétaises, mais aussi des enfants des centres de loisirs. « Je suis très heureux de l’offrir à l’association. Cela va dans le sens de l’éducatif et du social, en prolongeant l’état d’esprit du Magic Bus » a t-il affirmé le jour de la transmission des clés. Sur place, il va falloir procéder aux démarches administratives qui seront sans doute longues et nombreuses, tout comme les palabres pour la répartition des usages du bus. Ce Magic Bus est un bien beau cadeau à l’Afrique.

Maryline Bompard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires