Environnement

Environnement

La Couarde fête ses jardins familiaux

© PLR - Aux détenteurs de parcelles de planter maintenant pour récolter… plus tard.
Publié le 13/06/2023

Tout juste sortis de terre, c’est parti pour les jardins familiaux couardais…

Point d’arrivée de la ‘balade contée’ qui a mené (en musique) les participants du kiosque de la place de l’église au Goisil, en passant par les rues du village endormies sous le soleil, les jardins familiaux étaient au centre de l’attention du ‘Rendez-vous aux Jardins’ du samedi 3 juin.

Nouvelle vie pour ancien potager

Si le Maire Patrick Rayton évoque dans une brève intervention ayant conduit la création de ces jardins, il s’agit avant tout de transmission : souvenir de l’ancien propriétaire du terrain qui en avait fait un potager où régnait la convivialité, volonté aujourd’hui de la conserver et de favoriser le lien social et le partage pour les jardiniers qui y planteront tomates, salade et autres légumes « à déguster en famille », souligne le Maire, ajoutant avec humour qu’il ne s’agit évidemment pas de vendre la récolte sur le bord de la route.

« Tout a commencé par quelques souhaits de Couardais s’informant sur les possibilités de trouver un petit bout de terrain où planter des légumes », complète Béatrice Turbé. Aussi, lorsque l’opportunité se présente, la Commission Espaces Verts ressort les noms et monte le projet qui sera validé par le Conseil municipal. Restera le temps du défrichage et de l’aménagement pour lequel Béatrice Turbé remercie les Services techniques de la mairie mais aussi les jeunes du Service Militaire Volontaire venus prêter main forte avec « tout leur coeur ».

14 parcelles de 60m²

« Il aura quand même fallu deux ans de travail pour y arriver », souligne Béatrice Turbé. Ajoutons-y 20 000 € de budget, notamment pour équiper chaque parcelle d’un compteur d’eau (vert) individuel dont la facture sera réglée par les occupants. Condition d’attribution : être résident permanent à La Couarde et non propriétaire de terrain (et jardin).

Sur le terrain découpé en quatorze parcelles, douze ont été attribuées fin mai, l’un d’elles ne sera pas occupée car réservée à l’espace compostage, à du broyat et à des déchets de tonte mis à disposition des jardiniers. Une autre encore est en attente, car y ont été installés des arbres auparavant sur l’avenue du Mail. « Ils pouvaient être sauvés alors nous les avons mis là jusqu’à l’automne », explique Béatrice Turbé. Douze rescapés pas encore en très grande forme, dont certains seront ensuite replantés dans le périmètre ou ailleurs dans le village.

« Nous avons déjà une liste d’attente en cas de désistement ou si une autre initiative voyait le jour », se réjouit Béatrice Turbé pour conclure. En attendant, il reste bien sûr beaucoup de travail sur des jardins tout juste sortis de terre. Longue vie à eux et rendez-vous dans un an !

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires