Vie politique

Interview

Jean-Marc Soubeste : « Nous allons prolonger la dynamique créée tous ensemble »

© Nathalie Vauchez - Jean-Marc Soubeste entend prolonger au travers de ses actions politiques la dynamique créée lors de la campagne des législatives
Publié le 22/06/2022

Le candidat de la NUPES était arrivé en tête à La Rochelle au 1er tour de ces élections législatives. Mais le peu de réserves de voix dont il disposait ne lui laissait que peu d’espoir pour ce second tour. Evidemment déçu mais résolument déterminé à agir pour les causes qu’il porte, Jean-Marc Soubeste a répondu à quelques questions de Ré à la Hune.

Ré à la Hune : Dans quel état d’esprit êtes-vous en ce lendemain du second tour des Législatives ?

Jean-Marc Soubeste : Bien sûr je suis déçu, mais les résultats étaient prévisibles du fait des reports de voix faibles à l’issue du 1er tour et des appels à voter pour notre concurrent ou contre nous. Il y a eu un front anti-Nupes.

Qu’est-ce qui vous a marqué durant la campagne que vous avez menée ?

Le dynamisme de notre rassemblement. Si, au final, on a échoué, cela a été une expérience très positive sur notre capacité à travailler ensemble et tout ce que cela a généré en termes d’espoirs, d’attentes. Il ne faut pas oublier non plus qu’au 1er tour nous étions en tête sur La Rochelle et sur certaines autres communes. Nous avons vécu plein de moments forts, fait beaucoup de rencontres, que je vais prolonger d’une manière ou d’une autre, notamment au travers d’actions politiques sur mes sujets de prédilection, dans mes mandats de conseiller départemental et communautaire à la CdA de La Rochelle.

A double titre, personnel et politique, il faut que nous voyions comment on structure ce rassemblement et comment on l’élargit. On va se revoir rapidement pour réfléchir à comment travailler ensemble, quelles options nous allons choisir pour cela. Ce mouvement est nécessaire et seul il nous permettra un jour de peser davantage, avec plus d’élus à l’Agglomération et au Département.

Quelles sont vos prochaines ambitions électorales ?

Il est beaucoup trop tôt pour envisager de nouvelles échéances, j’exerce déjà plusieurs mandats.

Vous avez suscité un engouement certain, avec des comités de soutien très actifs…

Oui les comités de soutien ont été précieux tant sur La Rochelle que sur l’île de Ré. Nous avons beaucoup fédéré, avons eu des ralliements de gens pas du tout engagés en politique, qui veulent changer les choses. Nous sommes devenus une force incontournable.

Justement quels commentaires la nouvelle configuration de l’Assemblée Nationale suscite-t- elle de votre part ?

Je suis très heureux de voir que les Ecologistes peuvent constituer un groupe de 23 élus, très paritaire, avec 12 élues femmes et 11 élus hommes. La Nupes va peser de tout son poids. Tout le monde doit se sentir concerné par l’urgence climatique, notre intergroupe entend jouer un rôle de premier plan, à la fois dans l’opposition mais aussi comme force de proposition, notamment en matière de transition énergétique. Notre responsabilité est là, bien réelle

Propos recueillis par Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires