Transports

Sécurité

Insécurité routière et maritime, lutte contre la délinquance : tolérance zéro !

Mme la Préfète et Mme la Procureure de la République
Publié le 18/07/2012

Madame Béatrice Abollivier, Préfète de la Charente-Maritime et Isabelle Pagenelle, procureure de la République de La Rochelle, ont fait un point d’étape sur la lutte contre l’insécurité routière et la lutte contre la délinquance, en présence de l’état-major de l’ensemble des services de l’État et de secours concernés par la sécurité de nos concitoyens et des vacanciers.

Insécurité routière : le nombre de tués est très préoccupant

2012 s’annonce contrastée et inquiétante. Pour les 5 premiers mois de l’année, la tendance n’est pas bonne avec 27 tués sur les routes du département entre janvier et mai, soit + 59 % par rapport à la même période en 2011. Et l’écart s’accentue en juin, portant à 35 le nombre de tués sur nos routes de Charente-Maritime. Malgré un nombre d’accidents en baisse, leur gravité est en très nette hausse. Les jeunes sont les premières victimes de l’accidentologie et des tués sur la route, et l’été est une mauvaise période pour la mortalité routière des jeunes. Phénomène plus récent, le nombre de victimes de la route seniors de 65 ans et plus, avec 9 personnes tuées, est en hausse, représentant 33 % de l’ensemble des personnes tuées. Une attention particulière est également portée aux usagers dits « vulnérables » (moto, vélo, piéton) et l’on constate une diminution du nombre de victimes dans cette catégorie. Les causes d’accident sont l’alcool, la perte de contrôle et le déport du véhicule sur la gauche. La vitesse excessive est souvent une circonstance aggravante.

Préparation de la saison estivale

Il faut faire face à l’afflux touristique, aux événements comme les Francofolies, etc. L’Opération Interministérielle Vacances (OIV) est mise en place pour garantir la sécurité et la protection des personnes, dans le domaine de la consommation, des hébergements, des activités de loisirs et de sports. Des contrôles sont programmés dans la sphère touristique : sécurité alimentaire, information sur les prix, plats « maison » etc. L’hôtellerie de plein air, les activités de loisirs, les accueils de mineurs (colonies de vacances), les activités pour adultes handicapés seront concernées par des opérations de contrôles, pour tendre vers plus de sécurité. Sécurité aussi sur mer : les loisirs nautiques feront l’objet de surveillance et de contrôle. Vitesse, respect des zones de baignades, bonne cohabitation entre usagers, matériel de sécurité seront surveillés. Sévérité accrue avec la procédure de suspension de permis qui sanctionnera les comportements dangereux en mer. Des actions de sensibilisation pour les usagers se dérouleront à quai et en mer sur juillet et août.

Évolution globale de la délinquance

Si la priorité se porte sur la délinquance routière, la lutte contre les cambriolages, contre l’usage de stupéfiants, contre les violences crapuleuses et intra-familiales fait partie des actions conduites par les services de l’État. Avec 1372 délits pour violences physiques crapuleuses, de vols par effractions de résidences principales et secondaires, de locaux commerciaux ou industriels, c’est une hausse de 2,7% sur les 5 derniers mois de janvier à mai enregistrée par les services. En contrepartie: escroqueries, infractions économiques et financières, les atteintes aux biens et à l’intégrité physique, sont en baisse globale de 3,3%.

Des moyens et des consignes de prudence

Des renforts saisonniers de gendarmerie et de police arrivent. Des actions interministérielles en direction des professionnels s’engagent pour assurer la protection des consommateurs et usagers de prestations. Chacun d’entre nous est invité à faire preuve de prudence et de bon sens pour assurer la protection de ses biens, maison ou véhicule. Le nombre de cambriolages est en hausse dans les résidences secondaires et avec l’alcoolisation, les dégradations de véhicules ne sont pas rares. Fermez bien la maison ou le bungalow, soyez prudent sur la route et bonnes vacances sur Ré !

Michel Lardeux

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires