Aide et humanitaire

Solidarité

Île de Ré Galop remet un chèque de solidarité aux Restos du Coeur

Ile de Ré Galop s’engage pour les Restos du Coeur

Patrice Dechelette, Olivier Falorni, Lysiane Le Riblair et Lionel Quillet, Régis Landreau, Véronique Vigouroux, Jackie Perrocheau devant le regard et le sourire de Coluche
Publié le 21/12/2016

Le 19 décembre, Véronique Vigouroux, gérante de l’écurie de partage, Ile de Ré Galop, a remis un chèque de 530 euros à la responsable des Restos du Cœur de l’Ile de Ré, Lysiane Le Riblair, en présence de Jackie Perrocheau, Président de l’Association départementale Les Restos du Cœur, AD17. Olivier Falorni, député de la circonscription, Lionel Quillet, Président de la CDC, et Patrice Déchelette, maire de Saint Martin de Ré, avaient répondu à l’invitation, marquant par leur présence, leur intérêt pour l’initiative et le travail de l’équipe des Restos du Cœur.

La petite manifestation s’est tenue dans les locaux des restos du Cœur, près de ceux de la CDC, après le goûter de Noël des enfants. La réplique agrandie d’un chèque portant les logos de la CDC, des Restos du Cœur et la mention d’Ile de Ré Galop avait été imprimée gracieusement, pour cette remise officielle, par ARFEB 17 à La Rochelle.

Donner tout son sens au mot partage

Véronique Vigouroux, a expliqué que c’est au lendemain de la victoire de Lord of Gracie, le cheval de l’écurie de partage, sur l’hippodrome de Chantilly, alors qu’elle préparait son “petit don personnel”, qu’elle a eu l’idée d’associer les Restos du Cœur à la victoire de Lord of Gracie, “pour donner tout son sens au mot partage …”. Et de poursuivre, enthousiaste, en expliquant, qu’elle a déjà lancé l’idée, auprès des dirigeants de France Galop, d’une action dont une partie du profit irait aux Restos du Cœur. “Pourquoi pas une soirée ou une grande journée, en partenariat avec le PMU, à la faveur de la réouverture de l’Hippodrome de Longchamp, par exemple ?” En effet, explique-t-elle, le monde des courses représente l’argent et il y a un tel fossé avec celui des Restos du Cœur que l’idée de pouvoir les associer dans une belle action humanitaire la réjouit. Affaire à suivre…

L’initiatrice d’Ile de Ré Galop, découvrant toutes les activités développées par l’équipe des Restos du Cœur, bien au-delà de la seule aide alimentaire, a proposé de recevoir les enfants et les personnes intéressées pour une visite des écuries et la découverte de l’entraînement d’un cheval de course.

Les responsables présents n’ont pas manqué de remercier pour le don comme pour cette dernière proposition et, avec les responsables politiques, ils se sont montrés particulièrement intéressés de connaître la suite qui sera donnée à l’idée d’associer les courses hippiques et les Restos du Cœur. Après la “première” qu’a constitué le lancement de l’écurie de partage autour d’un territoire et le soutien de la CDC, encore une idée qui partirait de l’Ile de Ré …. !

Le partage du goûter de Noël des enfants

Le père Noël aux Restos du Coeur île de Ré

Le Père Noël des Restos du Coeur, alias Michel Lalande, très concentré avant de rencontrer les enfants

Le goûter de Noël 2016 des Restos du coeur de l’Ile de Ré a réuni une vingtaine d’enfants accompagnés de quelques parents, soit une bonne trentaine de personnes. Ces participants et les quelques vingt bénévoles présents ont partagé les chants, accompagnés à l’accordéon par Catherine, tandis que Michel Lalande s’improvisait Père Noël, dans une ambiance très chaleureuse. Les gourmandises du goûter ainsi que les cadeaux aux enfants ont été offerts par les grandes surfaces de l’Ile, Intermarché et le Centre Leclerc.

Les Restos du Coeur à l’Ile de Ré et dans le département

L’équipe des Restos du Cœur de l’Ile de Ré, ce sont 34 bénévoles qui ne comptent ni leur temps ni leur dévouement pour accueillir, à ce jour, 60 familles, soit environ 120 personnes issues de toutes les communes de l’Ile de Ré, “… enfin, ceux qui ont osé pousser la porte…! ” précise Lysiane.

L’antenne de l’Ile de Ré propose une aide alimentaire, bien sûr, mais également d’autres services d’aide à la personne dont le soutien à la recherche d’emploi, ainsi qu’un vestiaire. Les dons en nature, vêtements, chaussures, jouets sont reçus les mercredis de 14h à 16h et les jeudis matin de 10h à 12h.

Au niveau départemental, l’AD 17 mobilise 1 000 bénévoles et n’a pas de salarié, contrairement à d’autres structures départementales ou, a fortiori, à la structure nationale. Elle accueille 10 000 familles dont 9 600 au titre de l’aide alimentaire dans 24 centres fixes. Elle propose également différents services, micro-crédit, aide juridique, conseil à la recherche d’emploi, conseils administratifs, vestiaires, coiffure, manucure et, avant tout, une écoute.

L’AD 17 innove aussi. Elle a monté un centre itinérant qui sillonne tout le département, et stationne une demi-journée dans chaque village, la municipalité mettant, alors, en général, une salle à disposition. “C’est un camion équipé qui fonctionne à la façon des camions épicier d’autrefois, pour aller au-devant de la ruralité”, nous explique le président, Jackie Perrocheau.

Une autre action, “Campus” a été montée avec les étudiants de Sup de CO LR devant le constat fait qu’il y avait de moins en moins d’étudiants parmi les bénévoles alors que l’association les Restos du Cœur est née, à l’origine, d’un mouvement étudiant autour de Coluche. L’originalité du Centre Campus est qu’il fonctionne avec des étudiants bénévoles, les étudiants de Sup de Co LR, pour les étudiants qui sont dans le besoin. Et ils sont nombreux, étudiants boursiers et étudiants étrangers : “on trouve là, rue Charcot, à Bongraine, le samedi matin, beaucoup d’étudiants étrangers qui sont parfois désespérés par leur manque de resssources” confie le président.

A l’Ile de Ré, l’équipe aurait besoin de nouvelles bonnes volontés pour l’année prochaine, nous informe sa responsable, Lysiane Le Riblair mais nous aurons certainement l’occasion d’en reparler dans un prochain numéro de RALH.

Jocelyne Chrétien

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires