Territoire

Edito

L'île de Ré, dépendante du tourisme, est en équilibre instable

Une île en équilibre instable

Publié le 31/05/2017

Le Conseil Constitutionnel a tranché : l’écotaxe payée à l’entrée du Pont de l’île de Ré est conforme à la loi. L’île respire !

Après des vacances de Pâques dignes d’un mois d’août en termes d’ensoleillement et de fréquentation, le mois de mai très calme et un peu maussade s’est achevé sur un week-end de l’Ascension estival, qui a vu une très forte affluence de vacanciers. Certes les années d’élections présidentielle et législatives sont quelque peu atypiques, avec des comportements économiques et touristiques spécifiques, mais l’île de Ré est davantage encore météo-dépendante. Même si cette « surfréquentation » momentanée génère des tensions sur le territoire et exacerbe les réactions de certains, habitants ou touristes, n’oublions pas que l’île de Ré vit avant tout de son activité touristique, bénéficie toute l’année d’infrastructures dimensionnées pour la saison, que sa seule population à l’année ne justifierait pas. A contrario, sans vie sociale et économique à l’année, nombre de services et commerces de proximité ne pourraient plus être assurés. Vie touristique, vie des résidents secondaires et vie permanente sont toutes trois fortement interdépendantes, les équilibres sont compliqués à trouver et à stabiliser, on le voit bien avec une dynamique démographique du territoire quelque peu atone et les menaces récurrentes de fermetures de classes.

Il n’empêche, certains villages de l’île ont le sens de la fête, ce fut le cas à Loix une fois de plus avec « Fourchettes, binettes et compagnie » ainsi qu’à La Noue, où tout le tissu associatif s’est mobilisé auprès des élus maritais, pour inaugurer dans une ambiance très festive et ludique le Cours des Ecoles et la restauration de l’ancienne école de La Noue. La Rédaction de Ré à la Hune a participé pour vous à plusieurs conférences, visites, pièce de théâtre… et même à l’Happy Manif, tous proposés dans le cadre du festival « Architecture + Patrimoine ». Passionnant !

Période électorale oblige, nous sommes allés à la rencontre de différents candidats aux Législatives, après les lancements de campagne d’Olivier Falorni et de Bruno Léal que nous vous rapportions dans notre précédente édition.

Découvrez aussi nos Essentielles « Vivre au Jardin », la suite de notre série sur les communes avec Ars-en-Ré, nos belles pages Zap’Arts et Sports à la Hune. Nul doute, l’île de Ré regorge de talents et de richesses humaines !

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires