Services

Formation

Ile de Ré Galop accueille l’équicoaching

Humains et cheval jouent le jeu de la photo
Publié le 17/11/2021

Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle orientation de notre écurie de territoire mais plutôt de formation professionnelle.

Simple hôtesse, Capucine Nicot a ouvert les portes de l’écurie et le champion Prophet’s Pride a fait le reste. Car c’est lui en effet qui a travaillé avec les participants à cette journée de formation, en toute liberté bien sûr. De quoi piquer notre curiosité. L’équicoaching, qu’est-ceque c’est au juste ?

Remettre l’humain au centre

Comme son nom l’indique, l’équicoaching est la contraction de deux termes : équitation et coaching. Le cheval et l’accompagnement. Sous l’égide d’un spécialiste, il s’agit d’une formation prenant pour appui les interactions entre cheval et participants. En ce matin d’octobre une dizaine d’entre eux viennent de secteurs très divers. Citons pour exemple l’Hôpital de La Rochelle, les entreprises Alstom, Léa Nature ou encore Cuisines Schmidt. Ils font partie de l’un des trois groupes rochelais sur les cinq existant en Charente-Maritime et adhérents du Réseau Germe.

« Le cycle Germe s’adresse aux managers ayant un certain niveau de responsabilités », nous explique Olivier Kerr, précisant qu’un autre, nommé Emergence, est adapté aux managers de proximité et agents de maîtrise. Comment ça marche ? « Des groupes sont constitués et se retrouvent sur un programme de huit rencontres annuelles », poursuit l’animateur. « Les thématiques sont définies à l’avance pour répondre aux besoins identifiés ». Germe propose ensuite des intervenants adéquats, organise et anime les sessions.

Pourquoi le cheval ?

Présent sur terre depuis des millions d’années, le cheval est doté de grandes facultés d’adaptation. Mais au contraire de l’homme, qui utilise des facultés de raisonnement, il fonctionne sur le plan émotionnel et intuitif, se révélant ainsi particulièrement doué pour ressentir ce qui se passe chez l’autre, humain ou animal, auquel il fait face.

Autrement dit, les réactions d’un cheval en interaction avec nous en disent long sur notre propre comportement et notre manière de communiquer. Et c’est bien là que la plus belle conquête de l’homme devient un ‘support’ particulièrement pertinent dans le cadre d’une formation professionnelle visant à améliorer et fluidifier la communication, appréhender les signes non verbaux et agir de manière appropriée tout en développant leadership et confiance en soi.

Exercices pratiques et débriefing

Sans ordinateur ou tablette, Guillaume Antoine, spécialiste de l’équicoaching, orchestre le déroulé de la journée : explications, échanges et démonstrations avant de laisser les participants tenir les rênes et entrer en relation avec le cheval. Des interactions individuelles qu’il conviendra ensuite de débriefer autour d’une table de manière plus classique. Mais au fait, comment cette souriante équipe est-elle arrivée jusqu’aux Portes ? Évidemment, ce genre de formation ne se fait pas n’importe où. « Nos sessions se passent dans des lieux neutres, en dehors des entreprises », explique Olivier Kerr, « et bien sûr, en l’occurrence il faut des chevaux ». C’est par l’intermédiaire de l’entreprise Odyssée Développement (elle-même adhérente Germe) qu’il est entré en contact avec Capucine Nicot, celle-ci se montrant ouverte et prête à accueillir l’initiative. « Particulièrement sociable et participatif, Prophet’s Pride était le plus approprié », précise Capucine.

Et de fait, le champion d’Ile de Ré Galop ne semble nullement perturbé, curieux peut-être de ce que les humains vont bien pouvoir murmurer à ses oreilles et prêt à leur répondre à sa façon. Témoignant d’une nouvelle manière de penser le monde de l’entreprise, les relations humaines et la performance, l’équicoaching est prometteur. A fortiori, dans le cadre enchanteur de l’Île de Ré par une radieuse journée d’automne.

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires