Culture

Ouvrage

François Varay obtient un premier prix littéraire pour son roman Laura

François Varay devant les eaux calmes du port d’Ars
Publié le 19/12/2017

Le premier prix du manuscrit Amok* sera décerné à l’écrivain François Varay, Rétais d’adoption, le 9 décembre à 11h à la médiathèque de la Pallice.

varay-romanC’est au début des années 2000 que François Varay s’installe, sur un coup de tête, à l’île de Ré pour se consacrer à l’écriture. Ce grand voyageur, dès l’enfance inspiré par Joseph Kessel, l’ami de famille qui lui racontait ses formidables aventures, a promené sa bosse dans plus de cinquante pays, carnet de voyage en poche « à la rencontre des gens, à l’écoute de leurs âmes et de ce qu’ils ont à dire » confie-t-il.

Encouragé et soutenu dans sa passion par son parrain Maurice Druon : « Va mon filleul, va ! Et revient avec ton écriture ! », il a édité plusieurs nouvelles pour lesquelles il a été récompensé : Un gosse joue, prix Icare 2000 et Une émotion de monsieur, prix Lire en fête 2008.

Aujourd’hui François Varay sort son premier roman, Laura. C’est le récit d’un homme très brillant qui chute quand Laura , sa compagne le quitte. Les personnages, confrontés à l’alcoolisme ou à l’anorexie, ne s’en sortiront qu’à force d’un profond questionnement intérieur.

Amok, la toute jeune maison d’édition rochelaise décernera pour la première année son prix éponyme. Spécialisée dans l’édition de textes courts et puissants, volontairement accessibles à tous en deux heures de lecture, pilotée par son fondateur Olivier Ginestet, elle édité les mémoires de Joseph Kessel en 2016. C’est donc un choix d’édition empreint d’affectif pour François Varay à qui Joseph Kessel a communiqué le goût des voyages. Ce premier roman Laura, un texte court, condensé, d’une centaine de pages, se révèle en total accord avec la ligne d’édition de la maison indépendante.

L’ancien journaliste ne cache pas sa joie et sa fierté pour cette reconnaissance littéraire dont il est le premier récipiendaire : « Écrire c’est transmettre, l’écriture ne m’a jamais apporté de souffrance, bien au contraire, c’est une fleur qui a éclos en moi en arrivant sur l’île de Ré, c’est un bonheur de tous les jours » se livre-t-il.

Véronique Hugerot

*Amok est le titre d’un livre de Stefan Zweig, l’un des maîtres du roman court et de la nouvelle.

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires