Nature

Reportage photos

Fleurs de Ré, entre dunes et marais

Publié le 22/05/2019
Fleurs de Ré, entre dunes et marais
5 (100%) 1 vote[s]

Orchis pyramidal – Anacampis pyramidalis

L’Orchis pyramidal est une orchidée sauvage. Mesurant jusqu’à 80 cm, elle fleurit entre mars et juillet. Reconnaissable par ses beaux pétales roses-violacés, elle pousse sur des sols calcaires, secs ou même des pelouses. La plante ne possède pas de nectar et utilise un leurre végétal pour attirer les papillons à sa fleur et ainsi assurer sa survie.

 

 

 

Giroflée des dunes – Matthiola sinuata

Cette plante à fleurs violettes pousse sur les sols sableux des dunes. Elle mesure jusqu’à 60 cm et fleurit de mai à juillet. Elle accomplit son cycle de vie en 2 ans. Cette plante est très commune dans l’île autour des plages et assure, comme d’autres végétaux, la stabilité des dunes.

 

 

 

 

Lavande de mer – Limonium vulgare

Contrairement à la lavande de nos jardins, celle-ci n’a aucune odeur particulière mais a bien des fleurs mauves. Elle mesure jusqu’à 40 cm et fleurit de juillet à octobre. Elle est très commune dans les prés salés et marais, notamment autour de la réserve de Lilleau des niges.

 

 

 

Cirse lancéolé – Cirsium vulgare

Le cirse est une plante mesurant jusqu’à 150 cm et qui fleurit de juin à septembre. Elle ressemble beaucoup au chardon et possède ainsi des fleurs magenta et des fruits akènes comme le pissenlit. Attention car elle est couverte d’épines. Néanmoins plusieurs parties des jeunes pousses sont consommables.

 

 

 

Moutarde des champs – Sinapis arvensis

C’est l’une des fleurs les plus répandues au printemps dans les marais salants. Elle peut atteindre 80 cm et fleurit de mai à septembre. Sa floraison est un spectacle d’une incroyable beauté qui colore de jaune les marais, faisant le bonheur du gorgebleue. Les feuilles des jeunes pousses sont bonnes crues en salades et fournissent un excellent légume cuit. Quant aux graines, on les emploie comme condiment depuis des temps reculés.

 

 

Maceron – Smyrnium olusatrum

Appelé aussi Persil mistigri, c’est l’une des plantes les plus communes dans l’île de Ré. Elle peut atteindre jusqu’à 100 cm et fleurit d’avril à juillet. Toutes vertes, les fleurs sont minuscules et jaunes-blanchâtres. Les fruits sont des graines noires et sèches. Très envahissantes, elles restent comestibles crues ou cuites. Les racines, les jeunes pousses ou encore les feuilles ont une saveur aromatique et sucrée très agréable, surtout après cuisson.

 

 

Renoncule de Baudot – Ranunculus baudotii

C’est une petite plante vivace qui fleurit de mai à juin. Présente dans les eaux saumâtres, elle est une plante flottante. Les fleurs sont blanches avec un coeur jaune. Elle envahit les mares saumâtres et les cours d’eaux très facilement. Les oiseaux aquatiques y trouvent de la nourriture et un refuge.

 

 

 

Bourrache officinale – Borago officinalis

Cette plante à fleurs bleues est très commune partout dans l’île. Elle mesure jusqu’à 60 cm et fleurit d’avril à septembre. Autrefois largement cultivée comme légume, la fleur de bourrache possède une saveur très particulière qui rappelle à certains le concombre, à d’autres les huîtres. Les jeunes feuilles crues font de bonnes additions aux salades. Il est préférable de les hacher pour qu’elles ne piquent pas. L’huile des graines est bonne pour la peau et est utilisée en médecine.

 

 

Compagnon blanc – Silene latifolia

Cette fleur blanche se rencontre dans tout les champs et marais de l’île. Elle mesure jusqu’à 70 cm et fleurit de mai à octobre. Les jeunes pousses sont comestibles mais attention car à maturité, la plante devient amère et potentiellement toxique. Elle peut pousser jusqu’à 1400 mètres d’altitude.

 

 

 

 

Ophrys de la passion – Ophrys passionis

Cette belle orchidée sauvage se fait rare car trop cueillie par les touristes. Elle mesure jusqu’à 40 cm et fleurit de février à avril. Cette fleur a développé une stratégie de reproduction étonnante. Le pétale a l’apparence d’un insecte et produit des phéromones attirant les mâles pollinisateurs (abeilles et autres). Ceux-ci sont alors envoûtés et pollinisent la plante.

 

 

 

Tamaris d’été – Tamarix ramosissima

Cet arbuste ornemental a été implanté un peu partout dans l’île de Ré. Il fleurit en mars-avril et tolère très bien l’eau salée. Ses branches forment de nombreuses grappes appelées « chatons », toutes garnies de fleurs roses. Au printemps, les pistes cyclables sont éblouies de ces buissons roses rappelant les cerisiers japonais.

 

 

 

 

Myosotis des champs – Myosotis arvensis

Ces petites fleurs bleues pullulent dans les prés et les bordures de marais. Elles mesurent jusqu’à 30 cm et fleurissent d’avril à octobre. Elles se tiennent par petits groupes serrés les unes contre les autres. Elles sont cultivées comme plantes ornementales.

[ Reportage photos de Mathieu Latour et texte de Ré Nature Environnement ]

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires