Vie politique

Conseil municipal la Flotte - 2 juillet 2020

Fidèle à son programme électoral, Jean-Paul Héraudeau fait bouger les lignes

© Nathalie Vauchez
Publié le 08/07/2020

Durant près de trois heures trente, le nouveau Maire et ses Adjoints ont évoqué nombre de sujets et démontré leur envie d’aller vite dans la mise en place d’une nouvelle politique tournée vers les Flottais.

Après avoir invité la responsable du service urbanisme de la Mairie à une présentation pédagogique du DPU (droit de préemption urbain) et de la DIA afférente (Déclaration d’intention d’aliéner) à destination des nouveaux élus, Jean-Paul Héraudeau a fait un certain nombre de communications.

Premières surprises du Chef

Concernant l’immeuble dit des Soeurs de la Sagesse, situé 1 rue Gustave Dechézeaux, le Maire a signé un nouvel avenant de près de 16 K€. L’occasion de rappeler que le projet initialement budgété à 2,4 M€ (acquisition d’1,65 M€ + travaux estimés à 800 K€) s’élève aujourd’hui, à 3,34 M€ pour quatre logements et deux éventuels commerces, après 940K€ d’avenants signés par le précédent Conseil Municipal. Il est revenu longuement sur le projet un peu plus tard dans la soirée.

L’inventaire exhaustif des DIA a permis de sensibiliser notamment les nouveaux élus à la réalité du marché immobilier flottais, avec des montants de transactions souvent astronomiques. Il fut aussi l’occasion pour le Maire d’informer du refus apporté à une demande de changement de destination, qui a empêché la vente de trois appartements à 250 K€ chacun par une résidence hôtelière, Le Richelieu. Clause suspensive à la vente, ce changement de destination s’est heurté à l’absence de parking, le bail commercial signé avec le camping Remigereau n’étant pas cessible aux futurs propriétaires des appartements. Jean-Paul Héraudeau a également argué du fait que l’accès à ces logements se ferait par l’impasse des Mouettes, longue de seulement 3,5 mètres, sans raquette de retournement. Un problème de sécurité pour les accès incendie et secours, compliqués.

Les soutiens de l’Etat, du Département et de la CdC sollicités

Le Maire a rappelé l’autorisation donnée aux cafés-restaurants du port, sur sa demande, par le Département et la DDTM, d’étendre leurs terrasses jusqu’aux bornes blanches, gracieusement, pour cette année uniquement. Il a souhaité rendre l’ensemble du port piétonnier entre 10h30 et minuit – une décision courageuse selon le Préfet Nicolas Basselier – afin d’éviter les problèmes de cohabitation piétons/vélos/ voitures. Cela vaut aussi pour les rues piétonnes.

Le 9 juin 2020, sur la demande de son successeur, le Préfet a pris un arrêté nommant Léon Gendre Maire Honoraire de La Flotte. Cérémonie et remise de médaille auront lieu en présence du Préfet et du Secrétaire général de la Préfecture, à une date à définir.

Le projet d’extension du réseau d’irrigation maraîchère de La Flotte (12 000 m3) vers Sainte-Marie nécessitera de faire passer une canalisation au départ du bassin de rétention sous la piste cyclable longeant la route du Paradis. La Communauté de Communes en profitera pour refaire cette piste endommagée par des racines d’arbres. Ce fut aussi l’occasion pour Jean-Paul Héraudeau de revenir sur un thème abordé durant sa campagne électorale : il déplore que 650 000 m3 d’eau douce, issus de la station d’épuration Saint-Martin-La Flotte, soient déversés dans le système éco-marin, posant des problèmes écologiques et environnementaux et propose une solution alternative (ci-dessous).

Lors de sa rencontre avec le Lieutenant- Colonel en charge du SDIS Nord Charente-Maritime, le Maire a proposé de déplacer la caserne des pompiers (La Flotte est Centre de première intervention), tout comme les Ateliers municipaux et le magasin de la CUMA, afin de redonner de l’attractivité au village artisanal et commercial de La Croix Michaud, en y implantant de nouveaux commerces. La très bonne coordination du CPI de La Flotte avec la caserne de pompiers de Saint-Martin a été relevée, tout comme le fait que La Flotte est le seul centre à avoir un camion dédié aux feux de forêt. Or le risque d’incendie des massifs forestiers de La Flotte est réel, comme l’ont prouvé les hectares ayant brûlé il y a quelques années entre La Flotte, Rivedoux et Sainte-Marie. Le Colonel va proposer une étude à la CdC.

Dépollution de « la fosse Chevallier »

Jean-Paul Héraudeau souhaite que soit dépolluée la fosse des anciens déposants de Mr Chevalier constitués de matières de vidange et boues des stations d’épuration, située route des Charbonnières, devant le practice de golf, le long de la piste cyclable. Cette fosse est dangereuse et représente « une insulte à l’environnement ». Il a pour ambition de la transformer en réserve d’eau, pour éviter de rejeter à la mer les grandes quantités d’eaux douces issues de la station d’épuration, réserve d’eau qui sera fort utile en cas d’incendie, et contribuera au maintien de la biodiversité…

L’Entreprise Chevalier étant en liquidation, le liquidateur ne veut pas faire l’étude de dépollution d’un coût de 20 000 €, aussi le Maire de La Flotte a-t-il demandé au Département s’il pouvait acquérir le site de 7 hectares, le coût le plus important étant celui de la dépollution et de la mise en place d’une canalisation entre la station d’épuration de La Flotte/Saint-Martin et la fosse Chevalier. Lionel Quillet a appuyé cette demande auprès des services du Département.

Le projet de piste cyclable entre Rivedoux et La Flotte réactivé

Lors de sa visite au Préau en compagnie de Lionel Quillet (président de la CdC et 1er VP du département) et des services du Département et de la CdC, la Commune de La Flotte a souhaité que la propriété ostréicole acquise par le Département au titre de l’écotaxe et appelée à être détruite pour être remise à l’environnement, soit réhabilitée, afin de maintenir la zone ostréicole de La Flotte dans son intégralité. Dégorgeoir et maison pourraient voir l’installation d’un nouvel ostréiculteur, un appel à candidatures sera lancé par le CRC (Comité régional de la conchyliculture).

Jean-Paul Héraudeau a aussi demandé au Département l’accélération de la séquence 6, concernant la piste cyclable depuis Rivedoux jusqu’au Fort la Prée, rappelant les déclarations de la CdC, du Département et de la Région en faveur de la mobilité douce. Et il aimerait que soit envisagée la continuité de cette piste cyclable jusqu’à Saint-Martin, le long du CD 735, qui passe derrière la zone d’activité de La Croix Michaud. Il a demandé au Département que l’étude soit faite rapidement, indispensable pour cette séquence 6, au vu de la dangerosité.

Des travaux indispensables dans les écoles

Annie Bergeron a présenté le travail de la Commission « Social et Education » qui s’est réunie une première fois le 25 juin. L’Accueil de Loisirs de La Flotte accueillera cet été 45 enfants. Le bureau de l’ALSH étant situé dans une ancienne classe, de l’autre côté de la cour, il a été décidé de le rapprocher du centre de loisirs, en l’installant dans le local de la bibliothèque. Concernant tant l’ALSH que l’écolé élémentaire, un visiophone sera posé pour sécuriser l’accès.

Le jardin d’enfants – resté fermé depuis le 16 mars – réouvrira à la rentrée 2020/2021 avec onze familles inscrites.

La Maison des Jeunes, gérée par Ré Espace Jeunes, ayant une soixantaine d’adolescents adhérents âgés de 11 à 17 ans (dont 30 de La Flotte, 10 de Rivedoux, 10 de Sainte-Marie, 10 de Saint-Martin) ouvre cet été du 6 juillet à la fin août. Elle est financée à hauteur de 36 K€ par la Commune de La Flotte, qui met aussi à disposition les locaux de Bel Air, de 10 K€ par la CdC, et de 500 € par les Communes de Rivedoux et Sainte-Marie (la MJA attend une réponse de Saint-Martin). La Commune a décidé de verser une subvention complémentaire de 500 € pour aider au financement des stages de voile de cet été, sachant que la MJA n’a pas eu de dépenses pendant trois mois.

L’opération « Orchestre à l’école » débutée il y a 3 ans pour les CE2 (passés en CM1 puis CM2) sera reconduite l’année qui vient pour les CE2, animée par les musiciens Pascal Rousseau et Bernard Perrain, qui interviendra plus régulièrement.

L’école maternelle accueillera 61 enfants à la rentrée de septembre, la diminution des effectifs devient alarmante, seulement 16 enfants vont entrer en CP. Les double-niveaux CP/ CE1 et CM1/CM2 vont être reconduits à l’école élémentaire qui a retrouvé, à partir du 22 juin, 80% de son effectif.

La Commission a organisé une première rencontre avec les deux directrices d’écoles, quelques travaux et réaménagements ont été demandés, dont une partie avait déjà été budgétée. « Il n’y a aucune raison que ces travaux ne soient pas faits, l’installation d’une alarme anti-intrusion doit être faite le plus rapidement possible, tout comme celle de films occultants sur les vitres de l’école qui sera faite cet été (17 K€), on ne doit pas pouvoir voir les enfants de l’extérieur, même si eux peuvent voir à l’extérieur » a affirmé le Maire.

Les tarifs 2020/2021 de la cantine scolaire, de l’ALSH et du Jardin d’Enfants seront maintenus à l’identique.

Le maire honoraire de La Flotte, Léon Gendre, est venu sur l’invitation du nouveau Maire, Jean-Paul Héraudeau, lire le discours de ’Appel du 18 Juin 1940 du Général de Gaulle

Marché de nuit en place, avec une nouvelle configuration

Du côté de l’économie, Joël Ménanteau a confirmé que les barrières ont été remises en place sur le marché (elles permettent de donner un sens de visite et d’amener le chaland à passer devant tous les stands, sinon les étals de fond de marché sont pénalisés). Le placier du marché a été remplacé par une placière. Le marché nocturne (qui a démarré le lendemain du Conseil) a été disposé différemment, en quinconce, du fait des mesures sanitaires, ce qui semble plaire davantage aux exposants. La braderie pourrait être implantée désormais sur le cours Félix Faure, la rue du 11 Novembre et la place Verdun, le Maire souhaitant rendre le port aux promeneurs ; Elle sera ainsi dans la continuité du marché alimentaire. La Commission envisage d’organiser un marché fermier à la mi-septembre. Le règlement du marché prévoit des horaires d’ouverture pour les exposants de 8h30 à 14h30, comme certains traînent bien au-delà pour le remballage, le Conseil a décidé de leur faire payer une contribution financière au nettoyage du marché.

Le Conseil municipal a approuvé l’exonération à hauteur de 3/12è des droits de terrasses, à l’image de ce que fait le Département pour les amodiations du Port. Ophidie Circus n’étant ouvert que 6 mois bénéficie de son côté de 50 % de remise.

La politique de stationnement payant a été revue selon les zones, le parking de la base nautique devient payant, de nouveaux horodateurs ont été installés, ainsi que de nombreux racks à vélos. Des abonnements sont prévus selon le statut : habitant, visiteur à la semaine, salariés des commerces, etc.

Premières surprises du Chef

L’évocation par Joël Ménanteau des équipements du Clos Bel Air, dont certains sont mal entretenus par les associations qui les utilisent, a été l’occasion pour le Maire de préciser que compte tenu de la mauvaise entente entre le Sporting Club Réthais et le Ré Flying Oysters, il envisage d’installer ces derniers sur un autre espace de la commune (ancienne propriété de Mr Aimé), appartenant à l’Etat qui l’a racheté au lendemain de Xynthia et qui serait favorable à le revendre à la Commune. Cette solution aurait également l’avantage de permettre au CNPA – l’une des quatre plus belles écoles de voile régionales – de disposer de plus de place également. Et de conserver sur la Commune à la fois le rugby et l’ultimate frisbee, qui envisagerait de partir vers Sainte-Marie.

Jean-Paul Héraudeau s’est aussi ému du mauvais état du patrimoine de la commune, citant par exemple les portes de l’église en très mauvais état, à restaurer en urgence.

L’immeuble des Soeurs de la Sagesse est revenu longuement dans les débats en fin de Conseil, à la suite d’une question de Patrick Salez s’inquiétant du devenir de la parapharmacie d’Arnaud Cante, dont l’installation prévue en plein coeur de village par son prédécesseur serait remise en cause par Jean-Paul Héraudeau.

« C’est un sujet qui me préoccupe, l’immeuble des Soeurs de la Sagesse ne dispose pas de places de parking et est donc interdit à la construction de logement, le permis de construire a été refusé pour entre autres la non création de telles places, il n’a d’ailleurs pas été signé par le Maire mais par une autre personne, c’est fort de café que la Commune passe outre les prescriptions légales, on est quelque part hors la Loi et j’ai saisi un avocat, spécialiste du droit commercial, afin de bénéficier de quelques conseils avisés » a annoncé Jean-Paul Héraudeau. « Cet espace doit être redonné aux Flottais, qui l’ont largement payé, et donner un bail avec un loyer mensuel de 1200 €, à cet endroit stratégique du centre de La Flotte est un immense cadeau à une entreprise privée. Je souhaiterais y implanter la Maison de nos aînés, ce serait dans la droite ligne du passé des Soeurs de la Sagesse que d’ouvrir ces 120 m2 à des activités, à une salle informatique, voire une cuisine pour des cours, cela nous coûtera peut-être de l’argent (100 K€) en indemnités, et peut-être nous ne prendrons pas la parapharmacie. L’utilisation de ce bâtiment fera partie d’un débat de fond que nous aurons sur la revitalisation du centrebourg, et d’un vote au Conseil municipal, nous ne sommes pas sous l’Ancien Régime et il s’agit d’un engagement de notre Equipe. De même les choix architecturaux sont contestables, nous allons transformer le T4 en T3 et créer un studio qui servira de logement d’urgence… Aujourd’hui, tout est traité dans l’urgence, on assure que les choses seront faites dans les règles de l’art dès que nous serons à flot. Nous engageons d’ores et déjà des réflexions pour l’avenir. De même, le jardin prévu pour du maraîchage, je n’y crois pas, la terre est basse et les fainéants sont hauts, ce type de projet capote toujours. Nous ferons un jardin paysager où jeunes et anciens pourront venir se promener et jouer à l’ombre.

De même, nous souhaitons faire de la salle des fêtes un lieu pour les Flottais, une salle multifonction où pourront se dérouler aussi bien le conseil municipal, que les mariages, des conférences ou encore des projections de cinéma. Il faut ouvrir les jardins de la mairie aux Flottais, au quotidien et aussi pour des représentations théâtrales, par exemple… La mairie est au service des Flottais, elle ne doit pas être un bunker, nous avons commencé un accueil au public le samedi, nous avons réaménagé la mairie pour que le personnel bénéficie de meilleures conditions de travail avec chacun un bureau au rez-de-chaussée et une salle de pause. Le personnel pourra aussi bénéficier d’un Compte épargne temps.

L’intérêt général doit primer sur les intérêts privés, 3,4 M€ pour les Soeurs de la Sagesse, cela fait mal au coeur », a conclu le Maire.

Ce Conseil municipal, le premier à entrer vraiment dans le vif du sujet, a été l’occasion de découvrir un nouveau mode de gouvernance, et pour le Maire d’affirmer une ligne de conduite claire, conforme à ses engagements électoraux.

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires