Sports

Rugby

Festival offensif et qualification à la clé pour le Stade Rochelais

S Forest
Publié le 31/05/2019

Un 47ème guichet fermé consécutif accueille le dernier match de la saison régulière de Top14 2018 – 2019 à La Rochelle au stade Marcel Deflandre. Comme l’an dernier, c’est au terme de cet ultime rendez-vous en terre rochelaise que se décidera la qualification de notre équipe pour les phases finales du championnat. Avant ce match, le Stade Rochelais occupe la 7ème place du championnat. Il nous faut donc impérativement l’emporter cet après-midi pour conserver nos chances de titre.

Après les vingt six rencontres aller-retour de la saison, le classement général du championnat permet de désigner les six qualifiés pour les phases finales, autant de prétendants au titre de Champion de France. Les deux premières équipes accèdent directement aux demi-finales, tandis que de la 3ème à la 6ème position, les formations filent droit vers les barrages (1/4 de finale) tandis que les 3ème et 4ème gagnent l’avantage de disputer cette première rencontre à élimination directe sur leur terrain.

Comme souvent au stade Marcel Deflandre, le public a tenu son rôle de XVIème homme à merveille. À tel point que plusieurs personnes présentes aux Minimes me dirent plus tard qu’ils entendaient les clameurs du stade.

Ni les acteurs, ni les spectateurs ne voulaient revivre le scénario cruel de l’an passé qui avait laissé les rochelais à la 7ème place, 1er non qualifié pour les phases finales du championnat, à l’issue de l’ultime match de la saison, perdu contre le Castres Olympique, futur champion de France.

Dès le départ, nous avons senti les joueurs très appliqués et engagés avec des rochelais produisant du jeu doté d’une forte dose d’intensité au niveau des impacts et d’une belle qualité dans la transmission de ballon.

Le premier artificier du jour côté jaune et noir se nomme Kini MURIMURIVALU dont on connaît sa facilité à se projeter rapidement vers l’avant. Celui-ci est même crédité d’un doublé (2 essais) intervenant dès le premier quart d’heure de jeu suivi d’un autre essai de notre pilier Pierre BOURGARIT qui porte vite le score à 17 0. Voici le Stade Rochelais sur la bonne voie de la qualification très tôt dans le match.

Il ne pouvait en être ainsi jusqu’au bout et un derby ne vaut que s’il est disputé avec orgueil et fierté de chaque côté. Ainsi Cameron WOKI et Peni RAVAI vont remettre Bordeaux dans le match en inscrivant coup sur coup un essai chacun pour réduire le score à 22 12 au moment où l’arbitre renvoie tout le monde aux vestiaires pour la mi-temps.

Dans cette première mi-temps, chacune des deux équipes a connu son temps fort et l’issue de cette partie reste encore indécise. Notons de gros problèmes causés aux talonneurs sur leurs lancers en touche, fortement perturbés par un vent nettement présent. Des touches le plus souvent récupérées par l’équipe adverse.

Pour ce deuxième acte, le Stade Rochelais évoluera avec un vent favorable. Les jaune et noir sont de retour sur le terrain au moins 2 minutes avant les girondins, impatients de reprendre les débats avec leur adversaire du jour pour confirmer un bon début de match.

Sur notre engagement, Bordeaux récupère le ballon qu’il conserve au sol et se fait pénaliser logiquement à 25 mètres de ses poteaux. Ihaia WEST transforme sans difficulté pour porter le score à 25 12

Sur l’action suivante, il effectue un très joli coup de pied depuis son camp qui atterrit dans les 22 mètres bordelais.

Comme depuis le début de ce match, La Rochelle récupère le ballon sur une touche bordelaise, ce qui dans l’instant ne donne rien de significatif. Suite à quoi, le jeu revient dans le camp des maritimes jusqu’à ce que Jeremy SINZELLE ne manque de peu l’occasion d’inscrire son premier essai.

Toujours un très bon rythme imprimé par les joueurs des deux formations dans cette seconde période avec un jeu fluide et rapide et peu de fautes commises

Alors que Pierre BOURGARIT semble promis à l’essai, celui-ci est rattrapé par la défense adverse qui dégage rapidement en touche. Habilement, Vincent RATTEZ la joue rapidement pour renverser le jeu côté opposé au profit de Jeremy SINZELLE qui arrive de l’arrière avec beaucoup de vitesse. Celui-ci aplatit sous les poteaux permettant ainsi à son numéro 10 de réussir sans difficulté cette transformation 32 12 à la 50ème minute.

Les rochelais savent qu’il ne faut pas en rester là et décident d’enfoncer le clou rapidement en conservant leurs intentions de jeu offensives développées depuis le début du match. Avec le vent favorable un long coup de pied porte le jeu dans le camp bordelais et suite à l’incroyable course de 60 mètres d’Arthur RETIERE, c’est finalement Wiaan LIEBENBERG qui vient inscrire le 6ème essai des siens toujours transformé par Ihaia WEST. 39 12

C’est le moment choisi par le staff maritime pour commencer à effectuer du coaching en faisant rentrer des remplaçants.

Dans cette deuxième mi-temps, les jaune et noir ne laissent plus respirer les bordelais. La Rochelle renverse souvent le jeu latéralement et désorganise ainsi le rideau défensif adverse. Wiaan LIEBENBERG en profite pour inscrire son deuxième essai personnel du match avant que Ihaia WEST n’ajuste la mire pour porter le score à 46 12. L’écart semble important même si le match est loin d’être fini, il va maintenant falloir veiller à ne pas relâcher la pression.

Sila PUAFISI récupère adroitement le lancer girondin à 5 mètres de la ligne d’en but et en profite pour inscrire encore un nouvel essai. Le festival offensif rochelais se poursuit ! Transformation ardue pour Ihaia WEST tout proche de la ligne de touche, l’ouvreur ne tremble pas, réussit et porte désormais l’avance de son équipe à 53 12.

Nous sommes déjà à l’heure de jeu. Alors que tout le monde s’attend à ce que Tawera Kerr BARLOW reçoive le ballon, Ihaia WEST, sans doute l’homme du match, trouve l’intervalle sur un passement de jambes, remonte 40 mètres de terrain avant de se faire rattraper de manière irrégulière. Les rochelais jouent la pénalité continuent de déplacer sur la largeur du terrain leur action, créent des points de fixation pour permettre à Jeremy SINZELLE d’inscrire à son tour un nouveau doublé personnel, 60 12.

Il reste maintenant un quart d’heure dans cette rencontre, les staffs effectuent une large revue d’effectif sans doute nécessaire aux vues du niveau d’engagement fourni par les joueurs présents sur la pelouse.

Le match tourne quelque peu à la démonstration, l’Union Bordeaux Bègles est totalement pris à la gorge par des rochelais intenables cet après-midi. Vincent RATTEZ s’offre à son tour son doublé après une récupération anodine de ballon dans son camp, coup de pied à suivre pour lui-même et 50 mètres de sprint plus tard c’est déjà le 10ème essai inscrit par le Stade Rochelais.

Maxime LAFAGE remplace Arthur RETIERE, l’un des hommes forts du match qui sort sous une standing ovation du public de Marcel Deflandre. La fête se poursuit pour les jaune et noir puisque c’est maintenant au tour de Grégory ALDRITT de venir aplatir son premier essai de la partie. 74 12

Changement d’arbitre à 6 minutes de la fin du match suite à une contracture musculaire du titulaire, fait plutôt rare pour le souligner, sortie d’un arbitre de champ sur blessure.

Les rochelais ne sont jamais rassasiés et continuent d’enfoncer le clou avec un nouvel essai de son ailier Vincent RATTEZ qui inscrit là sa troisième réalisation du jour. Maxime LAFAGE transforme et porte le score à 81 12. Plus que 4 minutes de souffrance pour les visiteurs.

Dans ces derniers instants, Bordeaux montre une belle réaction d’orgueil mais la défense jaune et noire résiste sur sa ligne des 22 mètres avant de mettre à la faute les joueurs de l’UBB.

Le 1er top 6 de Bordeaux qui s’était fixé cet objectif en début de saison est perdu au sortir d’un match décevant pour eux au cours duquel les rochelais ne leur ont jamais donné vraiment la possibilité de mettre leur jeu en place. Dommage tout de même que cette équipe non dénuée de talent et d’intérêt ait lâché le match de la sorte après la mi-temps.

Les chants et une large salve d’applaudissements résonnent sans discontinu depuis que la sirène indiquant la fin du temps réglementaire a retenti. Dernier essai bordelais refusé à la 82ème minute après arbitrage vidéo et c’est sur cette dernière action que se conclut ce derby de l’Atlantique.

Racing 92 vs Stade Rochelais en barrages vendredi prochain à 21h. Félicitations et un grand bravo à La Rochelle qui se qualifie pour la 2ème fois de son histoire pour les phases finales de Top14. Les places seront en vente dans les boutiques Stade Rochelais de La Rochelle et de Beaulieu dès lundi après-midi.

Alors que le match est fini tout le public est resté en tribune pour assister à la cérémonie de remerciements organisée en l’honneur des joueurs quittant le club à la fin de cette saison. Soulignons les départs de 2 membres du staff avec les trajectoires de Xavier GARBAJOSA, entraîneur des lignes arrière et de Michele COLOSIO, préparateur physique, qui s’écriront désormais ailleurs qu’à La Rochelle.

Cadre et maillot souvenir offert et remis par Victor VITO à Kamaliele TUFELE, William DEMOTTE, Faifili LEVAVE, Ryan LAMB, Steve Barry et enfin notre centurion avec 148 matchs à son actif sous le maillot du Stade Rochelais, Hikairo FORBES déjà dans l’effectif il y a 5 ans lors de la montée du club en Top14.

S Forest

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires