Environnement

Association de valorisation de Saint-Clément les Baleines

Favoriser la mobilité dans le canton Nord

© A2V 2021 - L’association de Valorisation de Saint-Clément travaille sur un projet de desserte maritime entre La Conche et La Rochelle. Ici le bateau A2V dans sa version 12 places
Publié le 16/03/2021

Après une année blanche en 2019, l’Association de Valorisation de Saint-Clément-des-Baleines travaille actuellement sur plusieurs dossiers structurants pour la commune, et plus largement pour le Nord de l’île. Tour d’horizon des projets en cours avec Didier Courtemanche, président de l’association

« 2019 aura été une année blanche pour l’association, car deux membres du conseil d’administration, Lina Besnier et moi-même, étions candidats aux municipales. J’ai pris la présidence à la mi-2020 », commente Didier Courtemanche. Désormais à nouveau opérationnelle, l’association villageoise ne manque pas de projets. Tout d’abord, la structure souhaite que soit préservé l’actuel classement du terrain du Moulin Rouge. Une demande en ce sens a été formulée auprès de la Préfecture, restée sans réponse à ce jour. L’association a par ailleurs remis un dossier à chaque délégué de la Communauté de Communes de l’île de Ré, expliquant pourquoi, après les révisions du PPRN (Plan de prévention des risques naturels) puis du PLUi (Plan local d’urbanisme intercommunal), ce terrain doit rester urbanisable à l’avenir et « ne pas être classé en zone naturelle à laquelle on ne peut plus toucher. Il s’agit de la seule réserve foncière disponible sur la commune. Si aujourd’hui ce terrain n’a pas d’utilité fonctionnelle, il faut absolument garder cette porte ouverte pour l’avenir », souligne Didier Courtemanche.

Une desserte maritime à envisager

L’association travaille activement sur l’opportunité, pour Saint-Clément et pour le canton Nord, d’une desserte maritime entre la Conche et La Rochelle. La jetée dite « brise-lame » au niveau de la Conche des Baleines a en effet existé jusqu’à la seconde guerre mondiale et a déjà été utilisée pour le transport maritime. « Beaucoup de visiteurs viennent sur l’île uniquement pour visiter le Phare. Il serait donc très intéressant de pouvoir desservir la commune depuis La Rochelle. Cela permettrait de désengorger les routes tout en répondant à un besoin de mobilité ». Une enquête va être réalisée par l’association dans les mois à venir sur le site du Phare, afin d’identifier d’où viennent les visiteurs et combien de temps ils restent. « Par ailleurs, la mairie de Saint-Clément souhaitant reprendre la gestion du Phare, ce projet de desserte maritime pourrait constituer un outil intéressant. Nous pensons à une desserte moderne, avec par exemple des navires électriques rapides, sur le modèle de ce qui va se faire entre Royan et Bordeaux d’ici deux ans. Cela permettrait également aux habitants de Saint-Clément, des Portes et d’Ars de disposer d’une desserte rapide vers La Rochelle et pourquoi pas être utilisée pour le fret. Plusieurs opérateurs pourraient être intéressés par ce projet », détaille le président.

Une liaison directe entre Saint-Clément et Ars

Autre projet en lien avec la mobilité et actuellement étudié par l’association : une liaison cyclable directe entre Saint-Clément et Ars (pour arriver au niveau de la pharmacie). Une piste cyclable (soit le long de la route départementale, soit en lisière de la déchèterie) permettrait de favoriser les déplacements à vélo en raccourcissant le temps actuellement nécessaire pour relier Ars. Cela fluidifierait également la piste cyclable actuelle, très fréquentée en haute saison. Un projet qui nécessite de « travailler sur le tracé avec les administrations concernées et la mairie d’Ars ». « Nous pouvons envisager de créer des points de découverte en forêt le long de cette piste, nous présenterons un projet global », assure Didier Courtemanche.

Au chevet de la biodiversité

L’association souhaite par ailleurs réaliser un véritable maillage végétal sur la commune, avec des haies, petits massifs, tas de pierres ou de bûches … « Nous allons réaliser un inventaire de tout ce qui peut être fait pour préserver la faune et la flore ainsi que pour favoriser l’écoulement des eaux pluviales. Ces petits dispositifs devront être mis en place dans les espaces champêtres mais aussi dans les villages ». Les membres de l’association sont pour cela prêts à réaliser eux-mêmes ces installations. D’autres actions seront lancées en 2021 comme l’installation de panneaux sensibilisant les promeneurs au respect des dunes ou encore la mise en place d’un système de « mini alertes environnementales » où chacun pourra signaler un problème lié au respect de l’environnement.

« Plusieurs projets importants sont ainsi engagés cette année par notre association. Il est question de mobilité et de biodiversité, le tout dans une démarche éco-responsable », conclut Didier Courtemanche.

Association de Valorisation de Saint-Clément-des-Baleines

L’association a pour objet, sur la commune de Saint-Clémentdes- Baleines et plus largement sur l’île de Ré, de participer à la réflexion sur tous les sujets concernant l’avenir de Saint- Clément-des-Baleines et suivre leurs développements et mises en oeuvre, d’être à l’initiative et de soutenir tout projet valorisant pour la commune, dans le respect de l’environnement naturel et du cadre de vie, d’organiser et d’apporter tout service aux associations contribuant au bien-vivre à Saint-Clément-des-Baleines et dans l’île de Ré. « Notre principale mission consiste à s’intéresser à tout ce qui peut valoriser Saint-Clément pour bien ou mieux y vivre. Nous proposons, débattons et argumentons pour faire avancer les choses », résume Didier Courtemanche, le président de l’association.

Tél : 05 46 29 64 36 ou 06 89 79 41 60 E-mail : avscb.ile2re@gmail.com

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires