Transports

Circulation - Rivedoux Plage

Expérimentation de feux au giratoire de La Redoute

© Département Charente-Maritime - Quand la remontée de file deviendra importante sur la RD 735 côté Rivedoux, la temporisation du feu sera adaptée pour favoriser l’évacuation du bouchon.
Publié le 22/06/2022

Du lundi 4 juillet au vendredi 30 septembre 2022, le Département lance une expérimentation « gestion à feux du giratoire de La Redoute à Rivedoux-Plage », carrefour stratégique des itinéraires Nord et Sud de sortie de l’Île de Ré.

Issue de l’étude lancée par la Commune, cette expérimentation, s’inscrit dans le cadre du projet « Cap Mobilité 2024 » qui vise à faciliter les accès au pont de l’Île de Ré. Elle comprend également des aménagements comme la création d’une voie en site propre réservée «bus» tout le long de la plage sud de Rivedoux-Plage.

Objectifs

L’expérimentation est une phase préalable essentielle qui permettra d’adapter les dimensions de ce site propre. Il est prévu de mettre en place à titre expérimental un dispositif basé sur un ensemble de capteurs de temps de parcours et des feux tricolores commandés par un contrôleur. Il s’agit de suivre et qualifier la formation des bouchons, d’optimiser la capacité d’écoulement du giratoire et diminuer l’intensité des encombrements.

Le feu tricolore sera installé sur la RD 735 en amont du giratoire. Grâce à un réseau de cinq capteurs Bluetooth connectés à un contrôleur, la temporisation de ce feu sera adaptée en temps réel aux conditions du trafic.

Mise en oeuvre du dispositif expérimental

L’installation des équipements débutera lundi 27 juin pour une activation de l’expérimentation le lundi 4 juillet jusqu’au vendredi 30 septembre 2022. En condition normale de circulation, les feux seront éteints. Trois capteurs seront installés en amont du rond-point (entrée et sortie de l’île) en plus des capteurs déjà existants. Afin de favoriser l’écoulement sur la RD 201, les deux feux tricolores seront activés. Les temps de « rouge » seront adaptés à l’importance du trafic.

Quand la remontée de file deviendra importante sur la RD 735 côté Rivedoux, la temporisation du feu sera adaptée pour favoriser l’évacuation du bouchon.

Et après ?

Cette expérimentation ne pourra pas supprimer l’ensemble des bouchons mais devrait toutefois permettre de les réduire dans leur durée et leur longueur, facilitant ainsi les accès au pont. Ainsi, si cette gestion par feux du giratoire s’avère concluante, des équipements définitifs seront installés avec le souci d’une belle intégration paysagère.

À l’issue des trois mois de l’expérimentation, les indicateurs suivants seront évalués : nombre d’épisodes de congestion, durée de ces épisodes et vitesse moyenne d’écoulement.

Ces éléments seront comparés aux données du dispositif « Ré info trafic » qui enregistrent les données de vitesse et de temps de parcours. Cette étude comparative permettra d’évaluer l’intérêt d’une installation définitive.

© Département Charente-Maritime – Deux feux tricolores provisoires seront activés à partir du 4 juillet et rapidement retirés après le 30 septembre.

 

Informations communiquées par le Département de Charente-Maritime

 

 

Communiqué de presse de Lina Besnier, vice-présidente de la Communauté de Communes de l’île de Ré, déléguée à la mobilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Feux tricolores de Rivedoux : maladresse et doute

« Quelle stupéfaction de découvrir par voie de presse le projet du Département de la Charente-Maritime d’expérimenter la gestion du giratoire de la Redoute, à Rivedoux-Plage, au moyen de…feux tricolores !

Sur la forme, quelle maladresse ! Alors même que le binôme des conseillers départementaux Patrice RAFFARIN, Maire de Rivedoux-Plage, et Véronique RICHEZ-LEROUGE, sans aucun doute à l’initiative de cette décision, se fait le chantre de la concertation, la Communauté de communes et, surtout, les autres maires de l’île découvrent cette initiative sans aucun dialogue préalable, ni même avoir reçu une simple information.

Sur le fond, je reste dubitative. Chacun sait que la présence de feux tricolores à cet endroit, non seulement ne résoudra pas le problème des bouchons mais risque peut-être de le renforcer. Même s’il ne s’agit que d’une expérimentation, ce choix apparaît tout à fait hasardeux voire en totale incohérence avec la réalité et avec le projet « Cap mobilité 2024 », dans lequel il n’a jamais été question de l’installation de feux tricolores sur l’île ! Cette décision unilatérale et personnelle n’est pas anodine. Elle aura pour conséquence de prendre encore davantage en étau les Rivedousais mais aussi plus largement tous les habitants et les visiteurs de notre île. »

Lina BESNIER Vice-présidente, déléguée à la mobilité

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires