Élection

Edito

Un seul canton ?

Entre réforme électorale et acte de décentralisation 3

Publié le 20/02/2013

Les professionnels, les collectivités et les particuliers sont tous confrontés depuis plusieurs mois à un contexte dominé par les incertitudes liées à la crise économique en Europe et en France et aux réformes politiques en cours. Piloter à vue un territoire, une entreprise ou encore « tout simplement » sa vie de famille s’apparente souvent à un exercice de haute voltige. Or tout le monde n’a pas le sens de l’équilibre… ni un mental assez solide pour résister. Le repli sur soi peut paraître une réaction naturelle, alors que plus de solidarité, la mutualisation des compétences et des moyens et l’affrontement de la réalité en face pourraient aider à passer des caps difficiles.

L’Acte de Décentralisation 3 en cours de finalisation au sommet de l’État va bouleverser les équilibres territoriaux en place. Les Communautés de Communes et d’Agglomération et les Régions en sortiront renforcées, les Départements étant amenés à se recentrer sur leurs compétences dites obligatoires, principalement l’action sociale.

L’exemple de l’organisation de la compétence tourisme est à cet égard éloquent. Il est fortement question de transférer la compétence tourisme des communes aux regroupements intercommunaux, et des départements aux régions. Or si la mutualisation des moyens à l’échelle territoriale relève du bon sens – à cet égard le mouvement est déjà bien en marche en Charente- Maritime – confier aux régions la responsabilité de « chef de file » en matière de tourisme est plus discutable aux yeux des professionnels.

Au niveau local, la réforme électorale en cours va également sensiblement changer la donne : l’introduction de la proportionnelle (et de la parité) dans les élections municipales des communes de plus de 1000 habitants va faire entrer des groupes d’opposition dans bon nombre de conseils municipaux qui avaient jusque là réussi à passer des listes entières. L’autre bouleversement majeur des équilibres politiques locaux – comme nous l’avons déjà écrit – va résider dans les regroupements cantonaux : l’île de Ré représentera un seul et même canton.

Si 2013 est une année sans élections, 2014 et 2015 – qui se préparent d’ores et déjà avec d’âpres débats en vue – devraient assurer le show politique…

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires