Culture

Ouvrage

Entre peintures et poésies…

Publié le 13/11/2020

Michel Vimont choisit les deux. Son deuxième ouvrage sonne comme une déclaration de l’amour qu’il porte à l’île de Ré, et particulièrement à Saint-Clément-des-Baleines. Un livre auto-édité qui présente un format particulier, où chaque toile est accompagnée d’un alexandrin

Sorti en avril dernier, le livre « Ré, dialogues entre toiles et poèmes » a été finalisé pendant la période de confinement. Michel Vimont, peintre inspiré et auteur prolixe, a ainsi « testé » ses « compétences en écriture ». « Je peins depuis longtemps et j’estime qu’il n’y a pas d’intérêt à présenter mes toiles si ce n’est dans une exposition. Avec ce livre, j’apporte une explication à mes tableaux », résume-t-il. Ancien professeur d’histoire géographie, puis publicitaire à Paris, Michel Vimont connaît bien l’île de Ré où il se rend depuis son plus jeune âge. « Je me suis mis à peindre ici, j’ai accumulé beaucoup de documents sur l’île et particulièrement sur Saint-Clément, je prenais aussi des photos que j’apportais à Paris pour ensuite les peindre », se souvient Michel. « Ce livre a été écrit par plaisir, et uniquement par plaisir », poursuit-il.

La mémoire de l’île

L’auteur est en effet animé par la passion qu’il entretient pour l’île de Ré, mais aussi en partie par les nouveaux challenges. « La satisfaction est intellectuelle avant tout. J’avais peut-être envie de me prouver à moi-même que je pouvais y arriver, même si je ne connaissais rien en poésie ! », commente Michel modestement.

Très réussi, ce livre retrace, à travers une soixantaine de toiles et autant de poèmes, l’histoire de l’île du côté de Saint-Clément et d’Ars mais aussi de Saint-Martin.

Mais pourquoi avoir pris le parti d’associer peinture et poésie ? « Depuis l’antiquité, cette affinité ne s’est jamais interrompue. Peindre c’est laisser le pinceau traduire sa vision. Ecrire, c’est laisser le stylo traduire sa pensée », soulève Michel Vimont.

« Ré, dialogues entre toiles et poèmes », en vente 25 euros (Phare des Baleines, tabac de Saint-Clément, librairie d’Ars, Leclerc et Intermarché de Saint- Martin, Leclerc La Rochelle).

Aurélie Cornec

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires