Transports

Déplacements

Les aires de covoiturage se développent

Développement des aires de covoiturage dans le département

Jean-Paul Peyry, vice-président en charge des transports, entouré de Jean Christophe Cosso, chargé de mission mobilité et Sophie Collin, directrice de la mobilité et des transports
Publié le 12/09/2012

Organisateur des transports dans le département, le Conseil général a lancé début 2012 le schéma départemental des aires de covoiturage afin que le développement de ce complément de transport se fasse en toute sécurité et visibilité. Jean-Paul Peyry, vice-Président en charge des transports, a fait le point de l’avancement des opérations lors d’une conférence de presse le mardi 4 septembre.

D es aires de covoiturage étant nées spontanément et de manière anarchique, le Département a souhaité organiser ces zones pour les sécuriser et les baliser, le but étant de conforter la pratique actuelle du covoiturage et de faciliter son développement. Après étude des pratiques existantes et des besoins liés au développement futur, 64 aires ont été sélectionnées à proximité des grands axes de circulation, dont 15 sont actuellement en service, avec un total prévu de 21 opérationnelles à fin 2012. Les 15 aires en service représentent 220 emplacements de parking. Le Département prévoit l’aménagement de ces sites sur trois ans pour un budget estimé à 1,2 million d’euros. Ces aires disposent d’une signalisation routière particulière et d’aménagements paysagers. Parallèlement, des cheminements sécurisés seront réalisés permettant aux piétons et vélos d’accéder aux aires de covoiturage depuis les centres bourgs sans danger. Ce sera l’objet du Plan de Liaisons Douces qui devra également harmoniser ces aires et cheminements avec certains arrêts de car.

Un site et un numéro de téléphone

Un site Internet gratuit « lesmouettes-covoiturage.fr », mis en ligne par la société rochelaise Écolutis depuis juillet, complète les sites existants. Il a été créé pour répondre aux besoins particuliers de déplacements de proximité des Charentais-Maritimes. Pour ceux qui ne disposent pas d’Internet, une plateforme téléphonique : 09 72 26 26 75 est à la disposition du public pour mettre en contact les covoitureurs.

Dans l’île de Ré

La création d’une aire de covoiturage est prévue à Sablanceaux qui comprendra parking pour stationner les véhicules des covoitureurs et arrêt d’autobus. Cela ne remet pas en cause l’aire de stationnement-minute inaugurée l’année dernière sur la place Codex de Rivedoux et mise en place par la CdC de l’île de Ré. Cette mesure comme l’indique Patrice Raffarin devrait s’étendre progressivement à toutes les communes de l’île et servir de points de rencontre avant la plate-forme plus ambitieuse de Sablanceaux. Rappelons qu’à l’initiative de la CdC de l’île de Ré un site Internet a été mis en place. Ce site relié à d’autres collectivités pour élargir l’offre donne de bons résultats plus particulièrement auprès d’une population jeune et actuellement pour de grandes distances.

 

www.covoiturage-iledere.fr et pour toute question, à tout moment, vous pouvez joindre un conseiller covoiturage par téléphone au 0820 820 138

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires