Tourisme

Echanges partenaires

Destination Ile de Ré : un tourisme performant mais raisonné (et raisonnable)

Gisèle Vergnon, Stéphane Villain et Sandrine Palloncy des acteurs impliqués.
Publié le 09/04/2019

C’est le rendez-vous de l’économie touristique. Destination Ile de Ré en a réuni les acteurs comme l’année dernière, salle des Paradis. Une après-midi d’échanges mais aussi de travail.

Triple objectif pour ce rendez-vous annuel qui n’exclut pas la convivialité. Pour Destination Ile de Ré, c’est bien sûr le moment de rendre compte de ses actions en faveur du territoire auprès de ses partenaires économiques.

Et pour ceux-là, c’est une opportunité de partage d’expériences mais également l’occasion d’approfondir leurs compétences à l’heure où la concurrence touristique est mondiale.

Un environnement ultra concurrentiel

Pour mieux comprendre le contexte dans lequel l’économie touristique évolue, une table ronde très instructive rassemble Sandrine Palloncy (responsable au Comité Régional de Tourisme de Nouvelle- Aquitaine), Stéphane Villain, élu municipal et départemental et Président de Charentes- Tourisme, Thomas Juin, Directeur de l’aéroport La Rochelle-Rochefort-Ile de Ré et bien sûr Gisèle Vergnon.

Ils y évoquent tour à tour stratégies, enjeux mais aussi problématiques auxquelles nos destinations doivent répondre pour séduire une clientèle toujours plus exigeante qui peut, rappelons-le, s’évader toujours plus loin pour des coûts toujours plus avantageux, sans oublier les circonstances compliquées qui peuvent advenir, tel le « Brexit ».

Penser plus large et mieux

Si d’aventure, il avait semblé à certains que la vocation de Destination Ile de Ré était de faire venir toujours plus de touristes, la véritable motivation semble plus claire.

Il n’est pas besoin aujourd’hui de promouvoir l’île de Ré sur juillet et août. Connue et surtout reconnue, la destination Atlantique en général, dont l’Ile de Ré est un fleuron, est particulièrement prisée des visiteurs, toutes provenances confondues.

Il s’agit en revanche de capter et fidéliser une clientèle touristique de qualité et d’accueillir toujours mieux. En un mot, la qualité avant tout.

Etre fier de son territoire

C’est sur cet axe très recentré sur l’identité rétaise que Gisèle Vergnon insiste. Sans écarter la Nouvelle Aquitaine ou Charentes- Tourisme dans le cadre d’une grande région qui « reprend du sens » par une vraie collaboration, la directrice de Destination Ile de Ré appuie son intervention sur l’île de Ré en en son coeur, habitants mais aussi résidents secondaires et associations, composant tous le paysage unique de l’île de Ré.

Et s’il n’est pas possible aujourd’hui d’oublier l’importance du digital, la maire de Sainte-Marie tient au lien humain, au partage essentiel qu’il faut faire avec les habitants qui avec fierté, sont tous « ambassadeurs du territoire ».

Pour favoriser cette ambition collective, Gisèle Vergnon annonce l’après-midi portes ouvertes qui se tiendra le 14 mai dans tous les bureaux d’accueil de l’île. Un rendez- vous de proximité entre résidents et habitants avec l’équipe de Destination Ile de Ré.

Une nécessaire vigilance

Elle sera révélée sans complexe par les résultats de l’étude TCI Research menée en 2018 et dont nous avons déjà exposé les résultats (lire sur realahune.fr).

Si l’île de Ré explose les scores sur son environnement et le sentiment de sécurité qu’elle procure, tient le niveau sur la qualité de son accueil, il est un point moins satisfaisant, celui de rapport qualité/prix, très en-deçà des moyennes hexagonales. Les chiffres ont ce côté implacable d’une réalité que l’on rechigne parfois à voir.

L’île de Ré doit apprendre à se montrer raisonnable et à justifier ses prix élevés par une qualité de service irréprochable. Le professionnalisme et l’adaptation à une époque où le client veut tout et de préférence tout de suite et bien, sont un défi à honorer. La présentation du nouvel outil de vente en ligne Elloha en dit long sur le sujet.

La conclusion de cette « bourse d’échanges » performante revient à Lionel Quillet.

Après avoir remercié partenaires et participants, le président de la CdC, également président de Destination Ile de Ré souligne avec simplicité que « ça va presque trop bien ».

L’offre touristique doit s’étoffer pour élargir le champ de développement du tourisme en automne et au printemps.

Une perspective salutaire pour l’économie rétaise et le bien-vivre de ses habitants, en favorisant des emplois à l’année, sans oublier de travailler le rapport qualité/prix pour rester concurrentiels. Le président de la CdC évoque aussi une évolution « plus juste » de la taxe de séjour pour l’année prochaine. Mais nous n’en saurons rien de plus avant septembre. En chef d’entreprise, Lionel Quillet insiste sur un travail dans lequel tout le monde doit s’impliquer. Une démarche collective qui finalement va bien à notre identité îlienne.

 

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires