Activités primaires

Les essentielles : fêtes

Huitres Charente-Maritime

Des huîtres pour noël ?

Publié le 12/12/2012

Plateau d'huitres et vin blancBeaucoup se posent la question, en voyant sur les étals le prix de ce produit phare des fêtes de fin d’année. Le prix des huîtres a effectivement connu depuis ces dernières années une hausse, passant de 2,60 € /2,80 € à presque 4 € le kg. Revenons sur les raisons de cette évolution.

La première des causes est sans conteste la flambée du cours de l’huître engendrée par la surmortalité due aux divers virus et bactéries qui attaquent l’espèce. L’hécatombe a mis à mal la production, estimée pour 2012 à 50 % d’une année normale. Et les stocks, sur lesquels se reposaient les professionnels sont à l’heure actuelle en voie d’épuisement. Comme le dit le proverbe : « ce qui est rare est cher ». La deuxième raison serait selon A. Porsain, président du syndicat des ostréiculteurs rétais, la marge pratiquée par certains commerçants, qui aurait presque doublé.

Un produit de qualité

La qualité du produit est en outre en hausse constante. Effectivement le nombre d’individus de ces organismes étant en baisse, ceux restant bénéficient de meilleures conditions de vie, et également d’une plus grande quantité de nourriture, et cela se répercute dans l’assiette, comme nous l’apprend J.-F. Beynaud, président du syndicat des producteurs d’huîtres du territoire rétais. Vous n’aurez peut-être pas des huîtres à foison cette année, mais ne vous privez pas et privilégiez la qualité à la quantité. Alors tous à vos fourchettes, à huîtres bien sur !

 

—-

Des huîtres, oui, mais de Charente-Maritime

Le 7 décembre a eu lieu, à la Maison de la Charente-Maritime, le lancement d’une nouvelle marque d’huîtres ayant pour but de promouvoir la valorisation de ce patrimoine départemental unique au monde.

Le projet fut initié en 2011 par la commission « Enjeux et perspectives » du CRC (Comité régional de la conchyliculture) de Poitou-Charentes, composée d’élus professionnels. Daniel Poirier son président explique que la feuille de route consistait « à créer une identité nouvelle forte et suffisamment fédératrice pour que les ostréiculteurs du département s’y reconnaissent ». L’objectif est la revendication de l’appartenance à un terroir qui fait la fierté de ses acteurs économiques et permettre leur affirmation à un niveau national et européen. La finalité est de réunir toutes les entreprises de Charente-Maritime sous cette bannière qui ne requiert aucun engagement financier et aucun cahier des charges. Venez retirer au CRC, la banderole, la bâche et des affiches gratuitement, et rejoignez les 300 entreprises déjà dépositaire de la marque HCM.

Lolita Prieur

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires