Vie politique

Conseil municipal le Bois Plage

Des débats houleux autour du budget 2021

Après des mois de travaux, la place Raymond Dupeux sera le lieu d’animations estivales
Publié le 08/04/2021

Jeudi 25 mars. Dans la salle des Oyats devenue celle du Conseil depuis déjà plusieurs mois, une autre habitude s’installe : via la page Facebook de la Mairie, les Boitais peuvent suivre les débats

Ordre du jour imposé : les finances communales , validation des comptes de l’année dernière et présentation des budgets 2021. En ouverture de séance le Maire Gérard Juin rappelle avec force détails les conditions réglementaires de l’exercice. Débuté dans l’harmonie générale, il est ponctué de votes unanimes sur les éléments de l’année 2020. Sur 2021 en revanche, l’opposition émettra de sérieux doutes entérinés par un franc désaccord.

Les comptes 2020

Gérard Juin indique que les éléments budgétaires ont été examinés en réunion préalable le 10 mars dernier en présence de l’ensemble du Conseil municipal. A noter que les budgets 2020 (validés par l’équipe municipale sortante préalablement aux élections), ont été exécutés selon le vote initial et sans l’intervention de décisions modificatives. Comptes de gestion et compte administratif sont votés à l’unanimité. Il ressort de l’exercice 2020 un excédent de 1 026 822,12 € en fonctionnement et un déficit en investissement de 644 885,10 € avec un reste à réaliser sur la section de 434 486,62 €.

2021 : le budget de la discorde

En préalable à la présentation de son budget, Gérard Juin en explique les lignes directrices : « Rationaliser les dépenses générales aux fins de projets utiles et pérennes pour la commune », « poursuivre la maîtrise des dépenses de fonctionnement et investir » dans des domaines divers allant de la voirie aux équipements sportifs en passant par le groupe scolaire ou la rénovation de bâtiments. Il s’ensuit la proposition suivante pour l’année en cours : 6 349 323,09 € (dépenses et recettes) en matière de fonctionnement et 3 411 871,46 € (dépenses et recettes) en investissement.

Si Jean-Pierre Gaillard félicite ouvertement sur « la prudence sur les recettes », « une bonne chose précise- t-il, « le vote d’un budget étant un acte majeur, le plus significatif de la confiance », il remet en revanche en cause le projet de dépenses. Pour résumer, il y a pour le Maire sortant trop d’un côté et pas assez de l’autre. Dans le trop, des dépenses de fonctionnement en augmentation sans réelle justification concernant les charges à caractère général (1 579 728,77 € en 2020 et 1 826 623,35 € prévus sur 2021) et un montant de dépenses imprévues au contraire trop léger (130 000 € contre 201 000 € en 2020).

Dans le moins, les prévisions sur un programme d’investissement inférieur aux moyens de la commune (-335 000 € sur 2021 avec des recettes comparables) et faisant l’impasse sur certains sujets importants – acquisition de terrain, voirie et restructuration de la salle polyvalente, « enjeu de transition énergétique important ».

Pour conclure et considérant que les prévisions budgétaires traduisent selon elle « des difficultés à définir clairement une stratégie pour les cinq années à venir », la minorité annonce par la voix de Jean-Pierre Gaillard qu’elle ne votera pas le budget primitif 2021.

S’il se déclare simplement « étonné » par ce qu’il définit comme « un revirement de situation », Gérard Juin finira de défendre sa vision des choses, plaidant pour des choix orientés sur « de véritables projets communaux » et apportant plusieurs éclaircissements sur l’augmentation des dépenses de fonctionnement soient, : « la reprise de la quasi-totalité du système de vidéo-surveillance, un retard considérable sur le fonctionnement informatique de la commune ou encore l’ouverture d’une 3ème classe de maternelle », induisant de fait des charges supplémentaires. Haussant quelque peu le ton, Gérard Juin ne se prive pas de rappeler les conséquences de l’absence de certains membres du personnel (dont trois sont toujours rémunérés) et la nécessité de recruter un Directeur Général, observations balayées par Jean-Pierre Gaillard rappelant qu’il n’a pas critiqué le montant des charges de personnel.

Quant à la réhabilitation de la salle polyvalente, Gérard Juin et son équipe considèrent que les études réalisées sont incomplètes et que de nombreuses questions subsistent. Évoquant un projet qui ne « permettait pas une évolution durable », le Maire affirme vouloir « arrêter le sparadrap ». Selon lui, « prendre un an de recul n’est pas mauvais pour revoir la copie dans sa globalité ». Sur la section investissement, Gérard Juin « prend comme un compliment le ‘vous allez arriver à faire plein de choses en dépensant peu’ » avancé par la minorité. « Cette équipe est là pour tenter des choses, il faut lui laisser le temps de travailler. Aujourd’hui, on essaye de répondre à des commandes de la population » sera sa (ferme) conclusion.

Après avoir débattu de quelques autres sujets et donné la parole aux différentes commissions, M. le Maire clôturera la séance d’un Conseil municipal décidément un peu agité.

Budget annexe de l’Écotaxe
Résultat 2020 : 83 019,51 € en Fonctionnement et 1 109,28 € en Investissement
Budget 2021 : 154 690,51 € en Fonctionnement (recettes et dépenses) et 1 109,28 € en Investissement (recettes et dépenses).
Un budget voté à l’unanimité

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires