Culture

PROGRAMMATION

Coup de projecteur sur avril à La Maline

© Festival d’Obernai - Les chanteurs d’oiseaux et comédiens Jean Boucault et Johnny Rasse : « Bluffants tant ils sont proches de l’animal », « On s’envole avec eux... », témoignent des spectateurs.
Publié le 07/04/2022

Après le week-end d’inauguration qui a frappé les trois coups de cette nouvelle saison, la programmation se poursuit. Coup de projecteur sur le mois d’avril avec « Le voyage musical de Charles Darwin » et « une soirée à Buenos-Aires » du Quatuor Cantiga.

Envolez-vous avec « Les chanteurs d’oiseaux », lors d’un incroyable concert, à l’occasion du mois de l’environnement.  « Le voyage musical de Charles Darwin » La Maline – Mercredi 13 avril à 18h30 (à partir de 7 ans)

Révélés aux Victoires de la Musique classique en 2017, « Les chanteurs d’oiseaux », incarnés par Jean Boucault et Johnny Rasse, sont deux amis d’enfance nés en Baie de Somme, amoureux de la nature, passionnés par les oiseaux et leur poésie. Imiter leur chant est très vite devenu un réflexe, un jeu, une passion. Ils ont ensuite cherché à rendre leur don plus musical pour en faire un art et devenir de véritables chanteurs d’oiseaux. Repérés par le pianiste Jean-François Zygel qui les a réunis sur scène en 2006 lors du Festival des Forêts de Compiègne, leur carrière était lancée. Dans le spectacle qu’ils vont jouer à La Maline le 13 avril, ils sont concepteurs et acteurs du spectacle et partagent la scène avec la pianiste Lidija Bizjak et Pierre Hamon.

Avez-vous déjà entendu des chanteurs d’oiseaux ? Des flûtes préhistoriques en os de vautour ? Des vases sif- fleurs ? Découvrez ces sons magiques dans « Le voyage musical de Charles Darwin », un conte musical directe- ment inspiré de son célèbre ouvrage : « Le Voyage de Beagle ». Bienvenue à bord à la découverte des espèces par de talentueux imitateurs d’oiseaux !

C’est une autre parenthèse musicale qui vous attend avec le Quatuor Cantiga et son invitation à voyager aux origines du tango. « Une soirée à Buenos Aires » La Maline – Vendredi 29 avril à 20h30 (tout public)

Philippe Villa, le guitariste du Quatuor, nous a accordé un peu de temps pour nous raconter ce spectacle et nous donner l’envie d’y assister.

Le Quatuor Cantiga : Anastasia Maximkina et Philippe Villa/ guitares, Lysandre Donoso/
bandonéon, Laurent Le Flécher/violon.

Ré à La Hune : ce spectacle a-t-il été créé récemment ?

Philippe Villa : Figurez-vous que ce spectacle est un joli clin d’œil puisqu’il avait été joué il y a quelques années de cela à La Maline. Nous sommes heureux de venir l’interpréter à nouveau. Tout en sachant qu’il a été réarrangé et qu’il a pas mal évolué. Nous présenterons une version illustrée et dansée et pas seulement instrumentale. L’idée est de partir de tango ancien des années 30, 40, de Carlos Gardel en essayant d’aller jusqu’au tango d’aujourd’hui avec des passages obligés comme Piazzolla. Les deux danseurs doivent eux aussi varier les danses en s’adaptant au style de tango joué.

Pourquoi le tango ?

Ce sont des histoires de rencontres, de parcours. Nous sommes un ensemble de musiciens qui avons la particularité de jouer différents styles mais tous passionnés par le tango, parce que nous adorons cette musique. On joue aussi des musiques de Cuba, du Brésil… Et dès lors que nous avons intégré le bandonéon dans notre ensemble musical, il était impossible de ne pas jouer de tango. Le bandonéon étant le ciment de la culture argentine. La combinaison sonore que nous proposons est notre identité. Nous avons choisi de jouer une couleur de tango intimiste et acoustique sans piano ni contrebasse pour donner un son à l’ancienne comme résonnait le tango du début du siècle.

Que diriez-vous au public pour lui donner envie de venir vous écouter et voir de la danse ?

C’est un très beau voyage au cœur des émotions du tango. Ce spectacle peut plaire au plus grand nombre avec beaucoup d’énergie, de nostalgie mais aussi de modernité. Une diversité de styles qui mêle danse et musique et qui promet un moment universel. Le couple de brillants danseurs, Cécile Rouanne et Rémi Esterle illustrera avec grâce et passion cette soirée dédiée au tango.

La Maline côté pratique Borne automatique pour le cinéma installée dans le hall d’entrée, billetterie en ligne… La Maline propose tous les équipements modernes d’un lieu culturel qui reçoit du public. A disposition également, un bar garantissant d’agréables moments de convivialité en journée et après les spectacles. Un spectacle vous plaît ? Dépêchez-vous de réserver. Toutes les infos Billetterie sur : www.lamaline.net

Florence Sabourin

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires