Enfants et jeunes

Café itinérant des parents

Café itinérant des parents sur l'île de Ré : conseils pour éduquer les enfants

Comment aider son enfant à devenir autonome ?

Publié le 08/04/2015

Cette vraie question a été décortiquée par Marie-Laure Billaut, psychopédagogue, devant une vingtaine de participants très attentifs, à l’occasion du Café itinérant des parents accueilli à Loix le 13 mars dernier.

Le Café itinérant des parents, association créée le 23 mai 2014, a pour objet l’accompagnement des parents autour de questions relatives à la parentalité en favorisant les échanges avec des professionnels à l’occasion de conférences-débats. Celles-ci ont lieu une fois par mois environ, alternativement dans chaque commune de l’île de Ré. Comme s’attache à le rappeler Claire Frézouls, présidente de l’association, les sujets des rencontres se doivent d’être au plus proche des préoccupations des familles. Ceux-ci sont donc choisis par les parents eux-mêmes aux moyens d’une boite à idées disponible lors de chaque café itinérant ou d’une page Facebook.

La convivialité et la gratuité de ces cafés itinérants n’exclut pas la richesse des débats rendue possible grâce à l’intervention de professionnels de la parentalité soutenue par la Communauté de Communes de l’Île de Ré et la CAF via le REAAP (Réseau d’Ecoute d’Appui et d’Accompagnement des Parents).

Ainsi, lors de la soirée de Loix, il s’agissait de favoriser l’autonomie de son enfant notamment dans le travail scolaire à la maison… Vaste problématique à laquelle nous avons tous été confrontés un jour ou l’autre… Le postulat de départ est posé : le synonyme de « autonomie » est ici « grandir », « se détacher de l’adulte ». Ainsi, l’enfant doit pouvoir avoir confiance en soi ; il doit oser, tester ses et les limites ; il doit devenir indépendant dans ses actes comme dans ses pensées ; en tant qu’élève, il doit pouvoir s’approprier des stratégies, trouver des outils favorisant sa réussite…

Et l’adulte quant à lui doit pouvoir faire confiance à son enfant ; il doit encourager ses initiatives, être fier de lui et le lui faire savoir ; il faut savoir lui confier des petites tâches sans exiger la perfection du résultat et surtout donner du temps ! Et nos petits travers à éviter : surprotéger son enfant, répéter plusieurs fois la consigne, toujours demander de tout nous raconter (de sa journée d’école par exemple), superviser les jeux et activités que nos enfants crées entre eux…

Vis-à-vis de l’école, à quoi servent les devoirs à la maison, comment les organiser et quel peut-être le rôle des parents ?

Les devoirs à la maison jouent aussi un rôle primordial dans l’apprentissage de l’autonomie. Ils permettent non seulement de consolider les acquis de la journée notamment en complétant le processus de mémorisation engagé à l’école (cheminement vers la zone de stockage de la leçon dans son cerveau…), mais aussi de créer et renforcer le lien fondamental entre l’école et la famille, tout en responsabilisant l’enfant en tant qu’élève.

Face à tout ça, l’adulte doit savoir se situer en tant que parent accompagnant et ne doit surtout pas refaire l’école à la maison… Etre à l’écoute de son enfant ; savoir le motiver, le féliciter, l’encourager ; reconnaître ses efforts et savoir relâcher la pression mais pas la vigilance… Le parent n’est pas l’enseignant… Tous deux sont des adultes référents pour l’enfant mais dont les rôles sont bien distincts !

Quelques principes fondamentaux régissent l’organisation du travail scolaire à la maison : définir conjointement avec son enfant l’horaire et le temps consacré aux devoirs et s’y tenir ; bien différencier les temps élève et enfant ; se repasser rapidement les apprentissages de la journée : synthétiser, se questionner sur ce qui est compris et ce qui ne l’est pas. Pour revoir une leçon, l’idée est de ne pas commencer par la relire ! En effet, les processus d’apprentissage et de mémorisation sont tels que l’enjeu à la maison est plus de retrouver le chemin pour accéder à l’information qui a été stockée dans son cerveau durant la journée… Il s’agit donc pour l’enfant de formuler ce dont il se rappelle avant de reprendre éventuellement la leçon pour vérifier ce qui aurait été oublié, de souligner le vocabulaire spécifique…

S’entraîner à solliciter, utiliser, mobiliser ses connaissances le tout dans un environnement confortant, riche et stable sont les clefs de l’apprentissage et de l’autonomisation.

 

 

Voici les prochaines dates à ne pas manquer :

• 24 avril à Ars en Ré : « Etre parent : un défi à relever »

• 29 mai à Ste Marie de Ré : « Mettre du sens sur sa discipline parentale »

• 26 juin aux Portes en Ré : « Restaurer l’estime du jeune »

 

Nathalie Le Chalony

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires