Territoire

Schéma de développement durable

Comité consultatif citoyen : 25 habitants tirés au sort

Lionel Quillet et Gisèle Vergnon entourent Jérôme Dyvrande et Sylvie Dubois
Publié le 24/11/2020

Le tirage au sort de ce Comité consultatif citoyen mis en place par la CdC dans le cadre de l’élaboration du Schéma de Développement durable a eu lieu

Vendredi 20 novembre au matin, dès 9h, en présence de Maître Nicolas Pirs, huissier de justice à La Rochelle, Lionel Quillet, président de la Communauté de Communes de l’île de Ré, Gisèle Vergnon, vice-présidente délégué à l’environnement et au tourisme, Florence Durand, Directrice générale des services (DGS), Sylvie Dubois, Directrice de l’environnement et du développement durable et Jérôme Dyvrande, chargé de mission développement durable à la CdC, ont procédé au tirage au sort, pour un an, des 25 membres du Comité Consultatif Citoyen mis en place dans le cadre de l’élaboration du Schéma de Développement Durable de l’île de Ré (lire à ce sujet notre article du 6 novembre 2020 : https://www.realahune.fr/un-comite-consultatif-pour…/
Ces 25 membres ont été tirés au sort parmi les 144 candidats (82 hommes, 62 femmes) issus des 10 Communes de l’île de Ré, avec deux critères : parité hommes (12)/femmes (13) et représentation équilibrée sur le territoire (2 à 3 habitants par Commune selon le poids démographique).
Les habitants des communes de Sainte Marie, Le Bois-Plage, La Flotte, La Couarde, St Clément des Baleines et Rivedoux-Plage (ordre décroissant) sont les plus nombreux à s’être portés candidats.
On constate parmi les 25 habitants tirés au sort (liste des 25 ci-dessous) un nombre non négligeable de représentants d’associations, déjà intégrées ou non dans le collège des associations et acteurs socio-professionnels, c’est la conséquence d’un appel à candidatures sans restriction autre que d’habiter l’île de Ré (résident permanent ou secondaire).
Interrogé sur ce nombre de 144 candidatures (qui peut paraître faible au regard des 18 000 habitants sans compter les résidents secondaires – NDLR), le président de la CdC s’est dit satisfait pour une première année : « peut-être en 2021/2022 aurons-nous 400 candidatures, c’est un bon début ».
Lionel Quillet a tenu à préciser qu’il ne s’agissait pas d’un « Comité Théodule », dont les résultats ne seraient pas pris en compte, mais d’un vrai comité consultatif, toutefois bordé par les contraintes financières, juridiques, réglementaires. Autrement dit, toutes les bonnes idées seront les bienvenues, mais elles seront passées aux fourches caudines du réalisme politique.
« Il y a un mélange de spécialistes des associations, représentées mais pas trop afin que le débat ne soit pas monopolisé – et d’autres associations pourront rejoindre le collège concerné – et de citoyens volontaires tirés au sort. L’idée est d’avoir des projets novateurs et réalisables, à court, moyen et long terme, qui viennent accompagner notre politique de Développement Durable » a précisé Lionel Quillet.
« Le territoire de l’île de Ré est déjà très avancé en matière de DD, nous « cochons » 70 à 80 % des critères de la contractualisation « Néo Terra » de la Région Nouvelle-Aquitaine, le but est de consolider nos forces et pallier nos faiblesses » a-t-il complété.
Gisèle Vergnon a précisé qu’il y avait déjà eu un premier essai avec les ateliers « efficaces et enthousiasmants » du PADD (Plan d’Aménagement et de Développement Durable), et Sylvie Dubois a rappelé que ce Schéma de DD concernait « le premier étage de la fusée », autrement dit il sera centré sur les compétences de la CdC et non élargi à tous les acteurs du territoire (lire notre article dont le lien figure ci-dessus) : un Agenda 30 (ex Agenda 21) pourra être envisagé dans un second temps.
Un travail a déjà commencé avec le Collège des Salières, afin que les adolescents rétais puissent participer à ce Schéma de DD, et des registres sont ouverts dans chacune des 10 Mairies de l’île, où chacun peut venir transcrire ses idées, suggestions et remarques.
Jérôme Dyvrande, chargé de mission Développement durable à la CdC pilotera l’ensemble des six ateliers participatifs (un par thématique, un par semaine, d’avril à juin 2021), rassemblera retranscrira et synthétisera (juillet-août) tous les éléments proposés lors des ateliers.
En septembre, une restitution des ateliers sera faite au Comité Consultatif, puis une priorisation des objectifs, du plan d’action et des indicateurs de suivi sera réalisée en octobre & novembre, avant une validation du programme d’actions en Conseil CdC en décembre 2021.
Nathalie Vauchez
Les 25 habitants tirés au sort, issus des 10 Communes (2 à 3 selon la taille de chacune) et avec une parité hommes (12) et femmes (13) :

Nathalie Vauchez

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires