Terroir

Anniversaire

Catherine et Richard Lefort retraçant l’histoire de la chèvrerie à Loix (île de Ré)

La Chèvrerie Lefort fête ses 30 ans

Catherine et Richard Lefort retraçant l’histoire de la chèvrerie
Publié le 12/11/2014

Catherine et Richard Lefort ont fêté le 11 octobre dernier, à Loix, l’anniversaire des 30 ans de leur chèvrerie-fromagerie. C’était une première car jamais auparavant ils n’avaient pris le temps de s’attarder sur leur réussite et de célébrer un anniversaire.

Entourés de leurs nombreux amis et clients, ils ont rappelé avec humour les difficultés de leurs débuts, le travail intensif chaque jour de la semaine dimanche compris, les marchés, les emprunts bancaires… et la passion qui les anime pour leur métier.

Les Lefort possèdent actuellement un élevage de 140 chèvres produisant de 300 à 350 litres de lait par jour et nourries grâce au foin que produisent les 20 hectares de la ferme. L’intégralité de la production est transformée en 11 variétés de fromages : faisselle de chèvre, fromage frais, demi-sec ou sec, fromage au 5 baies, au fenouil, au piment d’Espelette et au poivre, buchette cendrée, fromage à la fleur de sel et tomme de chèvre. Toute la vente se fait dans l’île dans les épiceries et commerces, sur les marchés du Bois Plage, d’Ars et des Portes. En période estivale ce sont 350 à 400 personnes qui déferlent chaque fin d’après-midi sur la chèvrerie, à l’heure de la traite, et font ensuite la queue pour repartir avec un ou plusieurs fromages. La visite des installations est libre pour les clients et les enfants sont ravis de pouvoir caresser les chèvres et d’assister à la traite vers 17h30.

Il est vrai que peu de chèvreries artisanales durent aussi longtemps. Beaucoup d’exploitants abandonnent au bout d’une dizaine d’années en raison de la charge de travail. C’est aussi en raison de ce travail quotidien très lourd que Catherine et Richard passeront la main dans quatre ans, non pas à leurs enfants qui ont trop vu leurs parents travailler, mais à des repreneurs potentiels qu’il reste à trouver. Le couple ira alors se reposer en Dordogne et prendra le temps de s’occuper de ses petits-enfants.

 

Chèvrerie-fromagerie Lefort à Loix (île de Ré) : 30 ans déjà

L’élevage de 140 chèvres

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires