Sports

Aménagement

Chantier du pôle nautique : c’est parti !

© Anne-Lise Durif - En déplacement à La Rochelle pour un forum européen sur les océans, la ministre de la Mer Annick Girardin a lancé le coup d’envoi du chantier, le 8 février, en présence des navigateurs Isabelle Autissier et Yannick Bestaven
Publié le 07/03/2022

Le chantier du futur pôle nautique vient de démarrer pour une campagne de deux ans de travaux.

Le site du futur pôle nautique aux Minimes place son avenir sous de bons auspices. La ministre de la Mer Annick Girardin est venue en personne lancer officiellement le chantier le 8 février, par une levée de drapeau et non par la pose d’une première pierre, les anciens locaux de la plateforme nautique devant être détruits. Une occasion pour le maire Jean-François Fountaine, de rappeler qu’il s’agit de « créer un nouveau pôle exemplaire, lieu d’excellence dans le monde du nautisme », qui rassemblera toutes les écoles de voile rochelaises sur un même site, ainsi que les compétiteurs. « C’est la démolition du bâtiment CSAM pour la construction du centre de Recherche et Développement de Tribord, fin 2019, qui a été l’élément déclencheur à la construction de ce pôle nautique », rappelle-t-il.

Après une phase de désamiantage commencé l’an dernier, le bâtiment EVR va être démoli entre mi-février et mi-mars. Le chantier passera alors à la phase de construction d’un ensemble neuf construit sur trois niveaux desservis par ascenseur qui permettra également l’accessibilité des bâtiments réhabilités aux personnes handicapées. L’architecture et la distribution des espaces se veulent « sobres » et efficaces, « avec un caractère nautique » et des caractéristiques de « performance énergétique à haute performance environnementale », selon un document des services aménagements de la Ville. Cette partie neuve de 1680 m2 viendra compléter les 1640 m2 de surface réhabilités. Le site va être également pourvu d’espaces de stockage sur 650 m2, en quatre entités réparties sur le parc à bateaux, dimensionnées suivant les besoins des associations, pour libérer au maximum l’espace au sol permettant ainsi un gain d’environ 450 m2 sur le parc à bateaux.

Le rez-de-chaussée sera dédié aux espaces sportifs, des vestiaires, un accueil, des espaces de séchage pour le matériel et un atelier de réparation-maintenance. Le premier étage sera un espace « public », pour accueillir les festivités notamment : un grand espace de rassemblement en intérieur prolongé d’une grande terrasse de 460 m2, et un point de restauration. Le niveau 2 est dédié aux bureaux des associations et à des espaces VIP. Les intérieurs devraient à terme pouvoir accueillir jusqu’à 650 personnes, sans compter la jauge de 550 personnes sur les terrasses extérieures.

« Le bâtiment Pôle France est conservé à l’identique dans son organisation spatiale, mais Il est entièrement remis aux normes thermiques et d’accessibilité », précise encore le service aménagement de la Ville. Les voies d’accès seront bien sûr refondues, et les abords du site végétalisés, en vue de sa place un coeur de village, avec « un véritable îlot de fraîcheur » offrant un accès à la grande terrasse. Le rendez-vous est donné dans le courant du premier trimestre 2024 pour l’inauguration.

En chiffres
• 11,5 millions d’euros de budget total, dont 1,6 Millions d’euros acquis à ce jour, et 1,6 millions d’euros supplémentaires sollicités auprès du Département.
• 1 million d’euros d’aides de la Région.
• 0,6 million d’euros d’aide de l’Agence nationale du sport.
•1 400 licenciés et plus de 4 000 scolaires seront regroupés sur ce site.

Anne-Lise Durif

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires