Sports

Bilan et projets

Cercle Nautique Martinais : vitalité préservée

Petit comité en plein air pour la remise du don de soutien à la SNSM
Publié le 11/05/2021

A circonstances particulières, Assemblée Générale singulière. Comme d’autres associations avant elle, le Cercle Nautique Martinais a réussi à tenir la sienne et maintient le cap

Tout le monde n’étant pas rompu aux nouvelles technologies, le Président du CNM Philippe Carruel avait prévu une assemblée générale à deux facettes. D’un côté les votes par correspondances (a priori nombreux) et de l’autre une réunion en ligne rassemblant dix-sept participants dont les membres du bureau, Bernard Vérez (secrétaire), Francine Bonin (Vice- Présidente), Chantal Nué-Morice (Trésorière) et le webmaster Maurice Raison, mais aussi des adhérents connectés d’ici ou d’ailleurs, Ré, Troyes ou la Belgique se retrouvant via Zoom interposé. Vive Internet !

Vie associative maintenue

L’année Covid aura conduit hélas à l’annulation de la célèbre Fête du Coquillage, une de plus dans un programme 2020 fort contrarié. Pour autant, le Cercle Nautique Martinais a repris ses activités presque normalement après le premier confinement, nourrissant sa vie associative de multiples sorties.

Incontournable, la traditionnelle Coupe Charlotte, concours de pêche en mer prétexte à une belle fête mais aussi les escapades maritimes que s’offrent chaque été les adhérents. Direction les îles, Oléron, Aix et Yeu ainsi que Saint-Gilles Croix de Vie, ces joyeuses croisières passant par un pique-nique sur le banc du Bûcheron qui a eu un grand succès. Seule vraie déception, la croisière prévue sur la Charente et pour laquelle trois bateaux devaient accueillir vingt navigateurs. Elle est d’ores et déjà reportée en 2022.

Solidarité sur mer… et sur terre

Autre coutume préservée, la sortie du CDAIR et sept bateaux pour accueillir plus de quarante personnes handicapées et leurs accompagnateurs. « Un grand moment de plaisir », précise Phi l ippe Car ruel , enchaînant avec le soutien à la SNSM. Si la traditionnelle soirée organisée par l’URCAN n’a pu avoir lieu, le CNM a néanmoins versé 600 € à l’antenne de sauvetage rétaise, une somme ne comprenant pas les dons individuels. Mais en 2020 , l’association a souhaité aussi porter sa solidarité sur la terre ferme, avec un don de 800 € à Ré Solidarité (antenne rétaise de la Banque Alimentaire) et un autre de 400 € au personnel soignant de l’EHPAD de Saint-Martin, qui a pu ainsi équiper la salle de pause de matériel de luminothérapie favorisant la détente.

Pas de vrais problèmes financiers

Privé des recettes occasionnées par la Fête de la Mer (évidemment annulée par la commune de Saint- Martin) et la Fête du Coquillage, le CNM solde son exercice 2020 avec une perte de 2 206 €. « Une perte assumée », explique Philippe Carruel, celle-ci étant en lien avec les dons évoqués plus haut et résultant de décisions volontaires. Bien gérée, l’association reste excédentaire côté trésorerie le résultat 2020 étant imputé sur les réserves. Le budget 2021 se résume à la reconduction de celui de 2020. Quant à l’association, elle peut se réjouir « de la grande fidélité de ses adhérents ».

L’ensemble des rapports, moral, d’activité et financier sont approuvés à l’unanimité des participants.

Parlons projets

Evidemment, le programme est encore aléatoire car soumis à des conditions (et décisions) sanitaires non connues à ce jour. Si tout va bien, il devrait entraîner les adhérents dans de multiples aventures mêlant les plaisirs nautiques à ceux d’Epicure, dans l’esprit de convivialité que cultive résolument l’association et ses cent vingt-cinq adhérents.

A noter également que le CNM est en état de veille active concernant les intérêts des usagers du Port de Saint-Martin, suite au transfert de la compétence portuaire au Département. C’est que, comme l’explique Philippe Carruel, ce n’est pas gagné côté communication. Regrettant le manque de réponses sur un certain nombre de points, le Président du CNM évoque « des interlocuteurs très lointains ». Citons pour exemple les travaux envisagés sur la porte de l’écluse sur lesquels aucune information n’est parvenue. Le CNM souhaite donc pouvoir participer au Conseil portuaire et être ainsi au plus près des instances désormais décisionnaires.

Nous l’avons gardé pour la fin et c’est un plaisir de l’annoncer : en dépit des circonstances incertaines, la Fête du Coquillage 2021 est programmée au 25 septembre prochain de 16h à 23h et les Batalas sont déjà prévus. Alors on croise les doigts !

En savoir plus sur le Cercle
Nautique Martinais : www.cnm17.fr

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires