Sports

Athlètes olypiques

Bravo !

© Valérie Lambert - Arrivée de Charline Picon devant les Tours du Vieux Port de La Rochelle
Publié le 15/09/2021

Samedi 11 septembre dernier, La Ville de La Rochelle et le Département de Charente-Maritime avaient mis la barre haute pour fêter Charline Picon, Thomas Goyard et six autres athlètes olympiques charentais-maritimes

Encouragés par le soleil encore estival et les deux médailles d’argent rapportées par Charline Picon et Thomas Goyard des récents Jeux Olympiques à Tokyo, ils étaient venus nombreux le long du chenal et tout autour du vieux-port pour applaudir ces formidables athlètes.

Hommage de la Ville et du Département

« Quand il s’agit de fêter des champions sportifs, on est là ! » déclarait enthousiaste Stéphane Villain, vice-président du Conseil départemental de la Charente-Maritime. La Ville de La Rochelle et le Département offraient ce jour-là de fêter en héros ces sportifs de haut niveau avec une parade nautique pour leur rendre un fervent hommage. Sous les sirènes de la SNSM venue avec le bateau de la Capitainerie saluer l’évènement, les catamarans, lasers, optimists et planches à voile issus des clubs de La Rochelle, de La Société des Régates Rochelaise, de l’École de Voile Rochelaise, de la Ligue Poitou- Charentes et du Pôle Espoir France, ont défilé joyeusement pour l’occasion entre les Minimes et jusque dans le Vieux-Port.

Fier de le souligner, le maire de La Rochelle, Jean-François Fountaine, déclarait : « Le Pôle France de La Rochelle a le meilleur résultat que tout autre lieu d’entraînement en France. » Stephane Villain a ajouté : « Nous fêtons nos huit grands champions ce soir mais on a aussi une pensée pour nos athlètes handi qui ne sont pas encore rentrés de Tokyo. »

© Valérie Lambert – Sur la scène installée devant les Tours de La Rochelle, Charline remercie la foule venue la fêter

Des athlètes olympiques made in 17

Ce samedi 11 septembre, Thomas Goyard, médaillé d’argent en planche à voile RS:X était quant à lui confiné en Nouvelle-Calédonie et n’a pas pu, comme Charline, savourer l’enthousiasme de la foule. Pour fermer la parade nautique, la double championne olympique (à Rio en 2016, elle remportait l’or) montée sur sa planche entourée de ses trois partenaires d’entraînement, Fabien Pianazza, Matéo Dussarps et Yun Pouliquen, s’est réjouie de frôler les mains tendues et d’échanger quelques mots avec les spectateurs amassés sur les quais. Sur le plateau d’honneur, les officiels ont pu à leur tour, la féliciter chaleureusement ainsi que les autres athlètes charentais-maritimes ayant participé à ce cru JO 2021 : Emmanuel Petit et Lucie Anastassiou pour le tir, Manon Pianazza véliplanchiste, Kevin Peponnet en voile 470 (en duo avec Jérémie Mion du Havre), Manon Audinet en voile Nacra 17 et Coralie Demay en cyclisme.

Un hommage rendu à ces sportifs et à tous ceux qui oeuvrent dans l’ombre comme les préparateurs et entraîneurs et particulièrement Cédric Leroy et Julien Bontemps, le staff de la championne.

L’annonce d’un nouveau challenge pour Charline

Depuis 2017, le 31 juillet est une date particulière pour Charline, le jour de la naissance de sa fille Lou. Cette année, ce 31 juillet, elle remportait la médaille d’argent aux JO de Tokyo, un magnifique cadeau d’anniversaire pour les 4 ans de sa fillette. La petite Lou qu’on a pu voir sur la scène d’honneur avec sa maman va quant à elle, trouver d’autres occasions pour séduire l’assistance et surtout soutenir sa championne de mère.

Charline a voulu l’annoncer en exclusivité ce 11 septembre : « L’aventure des JO continue, pour 2024, ce sera sur un nouveau bateau, un Forty Niner FX, C’est clairement un challenge monstrueux qui s’annonce, un Everest à gravir. » lançait-elle enthousiaste à la foule charentaisemaritime. À noter qu’aux prochains Jeux Olympiques en 2024, la discipline planche à voile va disparaître pour laisser place à la planche à foil, un support plus performant et plus spectaculaire. Le Fort Niner FX est un bateau pour naviguer en double qui plane et qui a des ressemblances avec la planche à voile. Pour l’accompagner sur ce projet là, elle a choisi Sarah Steyaert une athlète de l’équipe de France de voile olympique qui fut championne du monde de laser radial en 2008. Leurs points communs, hormis celui d’être des athlètes de haut niveau, c’est d’être des mamans de petites filles. « Qui mieux pour m’accompagner qu’une maman rochelaise avec un talent fou à la barre et qui connaît déjà le support ! » assurait Charline, toujours souriante et hyper motivée.

© Valérie Lambert – Stephane Villain et Jean-François Fountaine entourent les athlètes

Valérie Lambert

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires