Aide et humanitaire

Solidarité Covid-19

Belle chaîne de solidarité autour du personnel soignant de l’Ile de Ré

Des produits frais pour tous
Publié le 23/04/2020

Martine Goumard et Denis Chatin, soutenus par des producteurs et donateurs, prolongent « le Pot Commun », en soutien au personnel soignant de l’île de Ré

A l’origine de cette initiative, il y a une colère, un réseau social bien connu, une idée, un copain d’enfance et la mobilisation de nombre de bonnes volontés, producteurs et donateurs qui participent depuis fin mars à l’opération « Solidarité envers le personnel soignant de l’Ile de Ré », unissant leurs énergies et leur générosité pour soutenir ces « soldats » de la première ligne, personnels du Centre hospitalier de Saint-Martin, mais aussi les EHPAD d’Ars et de Sainte-Marie.

Martine Goumard et Denis Chatin en mode livraison protégée

Confinée mais active

Quand la nouvelle du confinement tombe, Martine Goumard se retrouve comme nous tous : désemparés. Grand-mère de quatre petits-enfants désormais privés d’école, elle gère dans l’urgence une vie quotidienne bouleversée.

Puis c’est l’arrivée de ces confinés de l’extérieur dont certains, reconnaissons-le, ont franchi le pont avec une vision de « vacanciers ». Martine s’énerve un peu et elle n’est pas la seule (ce qui n’excuse pas pour autant les dérives comportementales de certains). Sans doute le discours officiel n’a-t-il pas été assez clair car il vrai que le mot confinement (et tout ce qu’il implique) n’a pas été prononcé.

Ajoutons à cela le manque de moyens, l’absence de masques, la pénurie de gel hydroalcoolique, le nom respect des distances, des caissières sans protection dans les supermarchés… Moment de flottement. Face à ce « bordel généralisé », l’énervement de Martine monte d’un cran. Elle veut faire quelque chose.

De l’intérêt du web

En faisant défiler les nombreux messages qui circulent sur Facebook, elle remarque l’annonce d’une aide-soignante en quête de produits frais. Adhérente de l’AMAP, Martine est instantanément mobilisée, voyant dans ce message une action à mener. Elle appelle alors une vieille connaissance.

Confiné lui aussi évidemment, Denis Chatin se demande de son côté comment agir. « Il en était presque à vouloir faire des masques pour les soignants », relate Martine dans un sourire que l’on devine, même au téléphone. La réaction du patron de la SNSM-Ile de Ré est immédiate, bien sûr il participe et monte la cagnotte nécessaire au financement de l’opération.

25,50,90… 100 !

Vient ensuite la quête de ces fameux produits frais. « Pas si facile » au départ, explique Martine. En cause, une sorte de trou d’air à cette période. Mais certains producteurs répondent d’emblée à la sollicitation et jouent le jeu avec cœur. Fromages, saucissons, œufs, carottes, poireaux, asperges, choux… La première livraison de 25 paniers est effectuée par Denis Chatin à l’hôpital de Saint-Martin, où elle reçoit bien sûr un accueil chaleureux.

Les merveilles du circuit court

Depuis, le nombre de paniers n’a cessé d’augmenter avec les bénéficiaires, de même que celui des fournisseurs et les contributions financières. Cette semaine, le seuil symbolique des 100 paniers est atteint.

L’opération devait durer jusqu’au 6 avril. Mais, avec l’annonce de prolongation du confinement, « nous allons relancer la cagnotte pour tenir jusqu’au 8 mai » précise Martine, qui tient à remercier par notre voix les producteurs et donateurs qui ont rendu tout cela possible.

Que dire de plus ? Et bien merci aussi à tous et bien sûr à tous les personnels qui apportent soins, soutien et réconfort à nos aînés. Tout comme les règles de confinement, ne relâchons pas nos efforts. Pour participer à l’opération, une adresse : https://www.lepotcommun.fr/pot/mgz0qo34. Et la page Facebook de l’évènement au nom de l’opération pour suivre cette belle histoire.

 

 

Pauline Leriche Rouard

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires