Nature

Réserve naturelle de Lilleau des Niges

Balade au coeur de l’île, à la découverte des oiseaux

Une balade guidée par la LPO, sur la trace des oiseaux, dans la Réserve de Lilleau des Niges.
Publié le 06/03/2019
Noter cet article

Si l’île de Ré ne manque pas d’attrait pour ses habitants et ses visiteurs, c’est aussi le cas pour les oiseaux qui sont des milliers chaque année à s’y installer ! A l’occasion d’une des balades organisées par la LPO, nous sommes partis sur les traces de nos voisins ailés à travers les dédales de leur lieu de villégiature favori : la réserve nationale de Lilleau des Niges.

Vous les entendez dans vos jardins, vous les observez sur le littoral mais vous ne les identifiez pas encore tous ? Pas d’inquiétude car ce sont plus de trois cents espèces d’oiseaux qui fréquentent l’île de Ré chaque année (soit près de la moitié des oiseaux d’Europe) !

La réserve naturelle de Lilleau des Niges, un refuge de choix pour les oiseaux

L’île de Ré avec ses réserves naturelles (et notamment la Réserve naturelle nationale de Lilleau des Niges) est en effet l’une des zones d’Europe les plus fréquentées par nos amis à plumes. Située sur l’une des principales voies de migration d’Europe et bénéficiant d’un important réseau de baies vaseuses, cette île offre chaque année à des milliers de volatiles une halte bienvenue doublée d’un immense garde manger à ciel ouvert.

Si vous souhaitez vous initier ou perfectionner vos connaissances ornithologiques mais également faire une superbe promenade au milieu des marais salants, des vasières et des prés-salés ne ratez pas les sorties organisées par la LPO qui gère actuellement la Réserve naturelle de Lilleau des Niges.

Cet après-midi de février, sous un beau soleil d’hiver, les vingt participants, petits et grands, équipés de jumelles et de longues-vues, suivent avec attention les explications du sympathique et passionné guide de la LPO, Lucas Deplaine. Et c’est en ce moment que le spectacle est peut-être le plus beau car nous sommes en pleine période de carrefour migratoire : se croisent ainsi dans les marais les oiseaux qui reviennent d’Afrique et ceux qui partent pour la Sibérie !

Une observation fructueuse

Durant les deux heures et demi de balade nous avons pu observer près d’une vingtaine d’espèces différentes dont de nombreux anatidés (familiers des Rétais) comme la Bernache Cravant qui ne va pas tarder à repartir pour la Sibérie, parcourant ainsi chaque année deux fois 6000 km (et atteint parfois les 100 km/h !) ou des Tadornes de Belon qu’on reconnaît à leur bec rouge et dont la femelle se cache pour couver et pond souvent dans un terrier de lapin, également un couple de Faucons Crécerelles qui doivent leur nom à leur cri aigu aisément reconnaissable, un papillon nommé Vuclain qui migre en deux générations, des Foulques Macroules marchant sur l’eau, trois espèces de Goélands, des Cormorans, des Spatules blanches, des Courlis Cendrés, des Chevaliers Gambettes, des Grèbes à cou noir mais aussi des Cygnes (plus gros oiseau du monde volant) et des Étourneaux, excellent imitateurs qui reproduisent par exemple à merveille le bruit de la tondeuse du voisin !

Nous avons également appris que les oiseaux pouvaient chanter avec un accent différent selon leur origine géographique. Les spécialistes sont ainsi capables de déceler la provenance d’un oiseau en l’écoutant. Pas sur que les oreilles de tous les participants aient déjà atteint un tel niveau de subtilité ornithologique, mais voilà une belle motivation pour progresser, s’acheter une paire de jumelles, ouvrir grand ses oreilles et partir à l’aventure dans les marais voisins !

Mieux connaître les oiseaux c’est aussi mieux les protéger. Et ils en ont bien besoin car les temps sont durs pour nos amis ailés. Comme le rappelle notre guide le constat est aujourd’hui catastrophique avec l’intensification des pratiques agricoles et la régression des prairies naturelles qui ont entraîné le déclin de nombreux oiseaux nicheurs et particulièrement des passereaux : Rouge-gorges, Moineaux, Alouettes des champs…

Margaux Segré

Dates de sorties
Sorties oiseaux & plantes (2h30) les 15, 22, 27 et 29 mars à 9 h
Sortie Défi d’Oiseaux 2019 : le 14 mars à 9h30 à Saint-Martin
Sortie Oiseaux au coeur des villages : le 7 mars à 9h30 à Rivedoux.
Infos et réservations : LPO – Maison du Fier – 05 46 89 50 74
– lpo.iledere@lpo.fr

 

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires