Culture

Portrait

Aymone Vigière d’Anval : une amoureuse des bulles

Aymone Vigiere d’Anval au repos dans sa maison rétaise
Publié le 16/05/2021

Journaliste spécialisée dans le vin et le champagne, Aymone Vigiere d’Anval vient de faire paraître aux éditions Apogée, Effervescence, balades au gré des vins à bulle, un ouvrage permettant au lecteur de s’y retrouver dans le monde complexe des bulles

Rétaise d’adoption, vivant à Saint-Martin de Ré où elle vient se ressourcer entre deux reportages dans sa charmante maison au jardin de curé, Aymone Vigiere d’Anval a acquis une solide réputation de journaliste spécialisée dans le champagne. Journaliste au cursus littéraire, elle est un jour tombée dans les bulles à la suite d’un parcours qui lui a fait découvrir les vignobles français et la vérité humaine du monde du vin. Aymone n’est pas qu’une femme de lettres, c’est aussi une bonne vivante appréciant le « bien manger » et le « bien boire » et son goût pour le vin est avant tout une manière de « savoir bien-vivre ».

Deux rencontres sont à l’origine de cet intérêt particulier pour le vin. Un sommelier dont elle fut proche et Jacques Neauport, vinificateur qui a joué un rôle important auprès de la journaliste dans sa découverte du vin qui a révolutionné le métier et lui a enseigné à déguster les vins, de préférence naturels.

Née en Anjou, dans une campagne entourée de vignes et un grand-père vigneron dans ses ancêtres, il n’est pas étonnant qu’Aymone se soit, un jour, intéressée au vin. Alors qu’elle se consacrait à la gastronomie d’un point de vue journalistique et qu’elle écrivait, entre autres, des articles pour « Saveurs », support avec lequel elle collabore depuis une vingtaine d’années, Aymone a commencé à travailler également avec Gault et Millau dans une direction différente, liée cependant la gastronomie, celle du vin. C’est à ce moment-là que les choses sérieuses ont démarré. Vingt ans de terrain durant lesquels elle a adoré aller à la découverte des différents domaines viticoles français et des vignerons qui les exploitent.

Elle éprouve un profond respect pour ces terriens qui font un métier difficile nécessitant une grande connaissance de la vigne et demandant beaucoup de patience et d’efforts. Avec le risque permanent de voir tout anéanti en quelques heures par la grêle ou le gel ! Sa manière d’aborder le vin, son savoir-vivre et son professionnalisme lui ont attiré en retour leur respect. Son palais, celui d’une femme dont on sait désormais qu’il ne réagit pas exactement de la même manière que celui d’un homme, s’est affiné au fil du temps. Il lui a bien fallu une dizaine d’années pour savoir déguster et au moins autant pour distinguer correctement l’amer. Apprendre à découvrir un vin est un investissement de longue haleine qu’il faut mener avec humilité.

Effervescence : une approche décomplexée du monde du Champagne

A force d’écrire des sujets sur le vin, elle a été identifiée comme spécialiste du vin. Adorant les bulles, Aymone ne s’est pas limitée aux « vins tranquilles » et s’est investie dans les « bulles, champagne en tête (qui) font pétiller la vie… » Elle a fait paraître fin 2020, Effervescence, balades au gré des vins à bulles, un ouvrage sur l’univers très particulier du champagne à la diversité extraordinaire et qui permet de s’y retrouver dans cette large palette de champagne, crémant, cava, proseco. Un carnet de recommandations pour déguster et conserver le champagne ainsi que des coups de coeur complètent l’ouvrage. Écrit en collaboration avec Pierre Guigui, directeur de la collection « Le savoir boire » chez Apogée, et auteur d’une quinzaine de livres sur le vin, ce petit livre, bien qu’érudit, parle du champagne avec légèreté et propose de remettre au goût du jour des pratiques oubliées comme la consommation de champagne au petit déjeuner tout en donnant des conseils pour le bien déguster.

Aymone travaille également pour les mooks (1) « 12,5° », revue des vins vivants qui offre la possibilité de découvrir à chaque parution des vins naturels et « 180° » , revue du bien manger dont Philippe Toinard est le rédacteur en chef. Elle y trouve un véritable plaisir intellectuel grâce à la liberté laissée au journaliste, la seule obligation étant d’intéresser le lecteur en répondant à ses attentes par des articles de qualité. Aymone fait également partie du collectif d’auteurs qui a participé à « M, le Grand Livre du Michelin » aux éditions GuideMichelin/La Martinière.

Aymone a éprouvé le besoin, il y a quelques années de créer avec ses mains et elle a pris le temps de passer un CAP de tapissier. La pratique de cette activité lui a apporté une certaine sérénité, mais elle n’en a pas pour autant abandonné ses chères bulles !

(1) Mook : publication hybride entre magazine, revue et livre. Le mot est une contraction de magazine et book

Effervescence, balades au gré
des vins à bulle – Aymone Vigière
d’Anval, Pierre Guigui –
Ed. Apogée – 106 pages – 12 €

Catherine Bréjat

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires