Enfants et jeunes

Collège

Aux Salières, les deux sections sportives débordent d’énergie

Le groupe de la section « Sports nautiques », en compagnie des responsables du collège, de leurs professeurs, d’élus rétais, et de leur parrain Antoine Albeau (coiffé d’une casquette bleue).
Publié le 06/03/2019
Aux Salières, les deux sections sportives débordent d’énergie
4 (80%) 1 vote

Le collège a voulu privilégier des pratiques de sports tout à fait adaptées à la réalité locale, avec le surf et la planche à voile depuis quatre ans, et le beach volley proposé à la rentrée 2018/2019.

La section « Sports nautiques » s’adresse à un groupe de dix-neuf élèves (de 5ème, 4ème, et 3ème). Seize d’entre eux participent de manière régulière aux activités. Il y a trois remplaçants venant « boucher les trous », en cas d’absence.

Deux enseignants encadrent la section qui propose la pratique de deux sports. Tout d’abord, le surf, dont Benjamin Brondeau (professeur d’EPS) est responsable, puis, la planche à voile, dont l’activité est dirigée par Julien Hanote (également professeur d’EPS, au collège).

Ces activités pédagogiques, spécifiques, se déroulent le vendredi aprèsmidi, sur un créneau de trois heures. En période hivernale, les collégiens s’entraînent dans le gymnase et à la piscine de Saint-Martin de Ré. A la belle saison, de septembre à novembre, puis à partir du mois de mars jusqu’à la fin des classes, les élèves ont deux points de rendez-vous : la plage de Gros-Jonc, pour le surf, la base du Goisil, pour la voile. Sur chacun de ces lieux, un partenaire s’investit pour participer à l’encadrement : le club de surf du Bois-plage, et le centre nautique couardais du Goisil.

Les enseignants ne cachent pas leur satisfaction. « Il faut tout faire pour engager les jeunes sur une pratique locale », nous confient-ils. Les élèves sont particulièrement motivés et compétents. Ils n’ont qu’un seul objectif, progresser. Les résultats antérieurs sont, déjà, prometteurs. N’oublions pas que l’année dernière, les « Minimes » (classes de 4ème et 3ème), ont été champions de France UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire), en planche à voile. Pour finir, nous signalerons que la section a, pour parrain, une personnalité de choix : Antoine Albeau…

Un sport en pleine expansion, le Beach-Volley

La seconde section du collège rétais est née, à la rentrée dernière. Vanessa Froumeau, professeure d’éducation physique, en est la coordinatrice. Elle s’occupe du suivi scolaire des vingt-cinq élèves inscrits (recrutés de la 6ème à la 3ème). Elle est assistée de deux intervenants : principalement, Maël de Kergret, occasionnellement, son frère Loïc. Tous les deux sont responsables du « Ré Beach Club ». Ils sont diplômés d’Etat, ont évolué en Nationale 1, et ont été sélectionnés, à plusieurs reprises, en équipe de France. Le rochelais Robert Bruno, qui a arbitré des rencontres de très haut niveau, vient, ponctuellement, donner de précieux conseils techniques aux collégiens.

Le créneau horaire est identique à celui de l’autre section. Trois heures sont réparties de la manière suivante : une heure, le mardi, pour les 6ème et 5ème, une heure, le jeudi, pour les 4ème et 3ème. Le grand groupe se retrouve, durant deux heures le vendredi après-midi.

L’hiver, les élèves s’entraînent dans le gymnase. A la belle saison, ils évoluent sur les trois terrains, récemment aménagés, dans l’enceinte des Salières.

Elissandre, élève de 3ème, nous a fait part de l’intérêt qu’elle porte à sa participation dans la section. Elle nous confie : « En dehors du collège, je pratique le volley au Ré Beach Club, je suis, également, inscrite au club de La Rochelle. Je n’ai pas l’intention de devenir professionnelle, mais je suis passionnée par ce sport ». Elle apprécie, surtout, la bonne ambiance qui règne au coeur du groupe et l’esprit collectif.

Maël de Kergret, quant à elle, reconnait qu’elle a à faire à des élèves volontaires et très motivés. Nombre d’entre eux sont inscrits au Ré Beach Club. Les responsables des deux sections font part de l’intérêt qu’ils portent au travail en partenariat avec les clubs.

Ils mettent, également, en avant l’importance du soutien de la Communauté de Communes. Jean-Yves Sanchez-Opériol, principal adjoint, constate, de son côté, le succès obtenu par les deux sections. Il y a bien plus de candidats que de places disponibles. Les parents apprécient la qualité de ces structures pédagogiques innovantes qui sont appelées à recruter, peut-être même en dehors de l’île. A ce sujet, la question du projet de la création d’un internat reste posée.

Jacques Buisson

Réagir à cet article

Je souhaite réagir à cet article

* Champs obligatoires